Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Aumont Michel : biographie et filmographie

 
Biographie

Après un passage au Conservatoire puis à la Comédie Française, Michel Aumont s'illustre sur les planches jusqu'à la moitié des années 70. La télévision fait ensuite appel à lui, puis le cinéma en 1972 avec un rôle dans La Femme en bleu de Michel Deville.

Lancé par Michel Deville, l'acteur ne tarde pas à séduire les plus grands noms de la mise en scène, qui lui font souvent jouer des rôles de commissaires, tels Claude Chabrol pour Nada ou Claude Zidi pour La Course à l'échalote. On le voit aussi au générique du Jouet de Francis Veber, de Mort d'un pourri de Georges Lautner ou encore de Coup de tête de Jean-Jacques Annaud.

Acteur de second plan particulièrement apprécié, souvent employé en comissaire, homme politique ou homme de loi, Michel Aumont se fait un peu plus discret dans les années 80, apparaissant toutefois aux génériques des Compères de Francis Veber, en 1983, et d'Un dimanche à la campagne de Bertrand Tavernier un an plus tard.

Michel Aumont refait le commissaire en 1990 pour Ripoux contre ripoux. En 2000 il reçoit le titre d'Officier de la Légion d'Honneur. Variant les genres, il s'illustre ensuite en costumes dans le Beaumarchais, l'insolent d'Edouard Molinaro et poursuit sa riche collaboration avec Francis Veber, jouant un homosexuel dans Le Placard (2000), un fou dans Tais-toi ! (2002), un médecin dans La Doublure (2006) et un gangster dans L' Emmerdeur (2008). En 2004, il fait une apparition dans Clara et moi d'Arnaud Viard avant d'interprèter le chef du protocole dans la comédie Palais royal ! de Valérie Lemercier en 2005.

Après deux ans d'absence, Michel Aumont revient au cinéma grâce au drame L' Empreinte dans lequel il interprête le père de Catherine Frot, obsédée par une petite fille. Il s'oriente ensuite vers la télévision, enchainant ainsi quelques séries (La Très excellente et divertissante histoire de François Rabelais, A droite toute) et téléfilms (Braquage en famille (TV), La Reine morte (TV)). Après avoir participé à la comédie chorale Bancs publics (Versailles rive droite) de Bruno Podalydès, Michel Aumont s'essaye au thriller politique avec La Sainte Victoire, côtoyant ainsi Christian Clavier et Clovis Cornillac.

L'année 2010 est une année chargée pour Michel Aumont, l'acteur étant en moins d'un mois à l'affiche de deux comédies (sortant le même jour), Toutes les filles pleurent (premier film réalisé par Judith Godrèche) et Les Invités de mon père, ainsi que d'un film policier, Comme les cinq doigts de la main, avec au casting Patrick Bruel, Vincent Elbaz, Pascal Elbé,... .

Filmographie complète de Michel Aumont avec mes notes sur 20

Simple de Ivan Calbérac - 2010
 
 
Imogène McCarthery de Alexandre Charlot, Franck Magnier - 2010 14
 
Comme les 5 doigts de la main de Alexandre Arcady - 2010 15
Les Invités de mon père de Anne Le Ny - 2010 18

Toutes les filles pleurent de Judith Godrèche - 2010 8

La Sainte Victoire de François Favrat - 2009 18

Bancs publics (Versailles rive droite) de Bruno Podalydès - 2009 16

L'Emmerdeur de Francis Veber - 2008 6

L'Empreinte de Safy Nebbou - 2008 17


Enfin seul(s) de Bruno Herbulot - 2008

Automne de Ra'up McGee - 2006

La Doublure de Francis Veber - 2006 16

Palais royal ! de Valérie Lemercier - 2005 17

Clara et moi de Arnaud Viard - 2004 16

Qui perd gagne! de Laurent Bénégui - 2004 15


Le Intermittenze del cuore de Fabio Carpi - 2003

Tais-toi ! de Francis Veber - 2003 12

Le Placard de Francis Veber - 2001 17


Salsa de Joyce Buñuel - 2000

Le Pique-nique de Lulu Kreutz de Didier Martiny - 2000

Les Migrations de Vladimir de Milka Assaf - 1999

L'Homme est une femme comme les autres de Jean-Jacques Zilbermann - 1998

La Cloche de Charles Berling - 1998

1 chance sur 2 de Patrice Leconte - 1998 12

Messieurs les enfants de Pierre Boutron - 1997

Mauvais genre de Laurent Bénégui - 1997

Tortilla Y cinema de Martin Provost - 1997

Beaumarchais, l'insolent de Edouard Molinaro - 1996 18

Au petit Marguery de Laurent Bénégui - 1995

Le Roi de Paris de Dominique Maillet - 1995

Archipel de Pierre Granier-Deferre - 1993

L'Ombre du doute de Aline Issermann - 1993

Sexes faibles de Serge Meynard - 1992

La Révolte des enfants de Gérard Poitou-Weber - 1991

Alberto Express de Arthur Joffé - 1990

Sushi sushi de Laurent Perrin - 1990

Ripoux contre ripoux de Claude Zidi - 1990 14

Un Tour de manège de Pierre Pradinas - 1989

Les Années sandwiches de Pierre Boutron - 1988

Sale destin ! de Sylvain Madigan - 1987

Abel et Bela de Andre Tesseire - 1987

Cours privé de Pierre Granier-Deferre - 1986

Prunelles Blues de Jacques Otmezguine - 1986

Poussière d'ange de Edouard Niermans - 1986

Une femme ou deux de Daniel Vigne - 1985

Le Mariage du siècle de Philippe Galland - 1985 10

Escalier C de Jean-Charles Tacchella - 1985 15


Monsieur de Pourceaugnac de Michel Mitrani - 1985

La Diagonale du fou de Richard Dembo - 1984

Liste noire de Alain Bonnot - 1984

Les Compères de Francis Veber - 1983 16

Un dimanche à la campagne de Bertrand Tavernier - 1983

Edith et Marcel de Claude Lelouch - 1983

Légitime violence de Serge Leroy - 1982

Le Grain de sable de Pomme Meffre - 1982

Le Roi des cons de Claude Confortès - 1981

La Vie continue de Moshe Mizrahi - 1981

Celles qu'on n'a pas eues de Pascal Thomas - 1981

Courage, fuyons de Yves Robert - 1979

Bête mais discipliné de Claude Zidi - 1979

La Frisée aux lardons de Alain Jaspard - 1979

Coup de tête de Jean-Jacques Annaud - 1979 18

L'Exercice du pouvoir de Philippe Galland - 1978

Mort d'un pourri de Georges Lautner - 1977 15

Pourquoi pas! de Coline Serreau - 1977

Des enfants gâtés de Bertrand Tavernier - 1977

Le Jouet de Francis Veber - 1976 14

Mado de Claude Sautet - 1976

Monsieur Klein de Joseph Losey - 1976 18

Le Petit Marcel de Jacques Fansten - 1976

La Course à l'échalote de Claude Zidi - 1976

Les Oeufs brouillés de Joël Santoni - 1975

Le Futur aux trousses de Dolores Grassjan - 1975

La Gifle de Claude Pinoteau - 1974 17

Grandeur nature de Luis Garcia Berlanga - 1974

La Femme en bleu de Michel Deville - 1973

Un Ange au paradis de Jean-Pierre Blanc - 1973


08/04/2010
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres