Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Hommage à Valérie Benguigui décédéé le 2 septembre 2013 : biographie et filmographie



La comédienne Valérie Benguigui est décédée le 2 septembre à l’âge de 47 ans. Elle luttait depuis plusieurs mois contre un cancer du sein.
 
Valérie Benguigui prend des cours de théâtre au Cours Florent ainsi qu'à l'école du théâtre national de Chaillot et décroche son premier rôle sur grand écran en 1986, dans On a volé Charlie Spencer !, de et avec Francis Huster. Entre 1992 et 1997, l'actrice joue dans plusieurs courts métrages tels que Si vous dites à un Français... d'Alban Guitteny ou encore I got a woman, première réalisation d'Yvan Attal
 
En tant qu’actrice, Valérie Benguigui fait une apparition en 1997 dans La vérité si je mens ! de Thomas Gilou. Elle y tient le rôle de la sœur de Dov. Ce film fait décoller sa carrière et on la retrouve dans plusieurs films choraux, bien que cantonnée à des seconds rôles. On l’aperçoit en cadreuse dans Mes amis de Michel Hazavanicius, en baronne amatrice d’asperge dans Jet Set de Fabien Onteniente. On la retrouve dans des comédies populaires tels que Mon père, ma mère, mes frères et mes sœurs... de Charlotte De Turckheim ou encore Rire et châtiment d'Isabelle Doval en 2003. En 2001, elle participe au premier film du regretté Artus de Penguern : Grégoire Moulin contre l'humanité et dans le drame Chaos de Coline Serreau.
 
Parallèlement Valérie Benguigui se produit au théâtre et met en scène plusieurs spectacles de Valérie Lemercier. Adepte des comédies, elle tourne en 2004 dans Le Rôle de sa Vie de François Favrat où elle partage l'affiche avec Agnès Jaoui et Karin Viard, avant de rejoindre le tournage du Grand rôle de Steve Suissa. Des titres qui semblent lui porter chance, puisqu'en 2006, elle tient l'un des rôles principaux, avec Michèle Laroque et Aure Atika, dans la comédie féminine Comme t'y es belle ! de Lisa Azuelos. Elle y interprète une mère de famille en crise, redécouvrant sa féminité et son pouvoir de séduction.
 
En 2007, la comédienne est en tête d'affiche de Pur week-end d'Olivier Doran, où elle donne la réplique à Anne Marivin, Kad Merad et Bruno Solo. Après son week-end peu reposant, elle part en vacances avec Elodie Bouchez et Lionel Abelanski dans Je déteste les enfants des autres ! d'Anne Fassio. De retour à Paris elle incarne Solange, la femme de Denis Podalydes  dans La Vie d'artiste de Marc Fitoussi avant de retrouver sa complice Emmanuelle Devos (avec qui elle a déjà joué dans On a volé Charlie Spencer !) sur le tournage du premier film réalisé et écrit par Idit Cebula, Deux vies plus une.
 
Valérie Benguigui, très à l'aise avec le registre comique, le prouve une nouvelle fois avec Baby Blues, de Diane Bertrand, dans lequel elle incarne une psy névrotique. Mais également avec Safari d'Olivier Baroux, où elle se retrouve, bien malgré elle, embarquée dans une épopée qui tourne mal. L'occasion pour l'actrice de retrouver Kad Merad deux ans après leur première collaboration.
 
Appliquée à ne pas s'enfermer dans un genre trop restrictif, ses rôles suivants lui permettent de montrer l'étendue de son registre. Elle retrouve Francois Favrat pour son deuxième film où elle côtoie Michel Aumont dans La Sainte Victoire qu’elle retrouvera un an après pour Les invités de mon père d’Anne Le Ny. Elle y interprète Karine, la femme de Fabrice Luchini. Elle sait aussi surprendre. Dans La famille Wolberg, le premier film d’Axelle Ropert, elle change radicalement de registre et incarne Marianne, la femme de François Damiens.  En 2010, elle retrouve Olivier Baroux et Kad Merad pour L’italien, une comédie lègére.
 
En 2012, elle est à l’affiche du film, adapté de la pièce éponyme Le Prénom de Matthieu Delaporte et d’Alexandre de la Patellière. Elle y incarne Babou, aux côté de Patrick Bruel, Charles Berling et Guillaume de Tonquédec. Elle sera récompensée du César de la Meilleure Actrice dans un Second Rôle en février dernier.

Filmographie complète de Valérie Benguigui avec mes notes sur 20

Le Prénom de Alexandre de La Patellière, Matthieu Delaporte - Sorti en salle en 2012 17
 
 
L'Italien de Olivier Baroux - Sorti en salle en 2010 15
 
 
 
Safari (2009), de Olivier Baroux 15

Baby Blues (2008), de Diane Bertrand 13

Deux vies plus une (2007), de Idit Cebula 14


La Vie d'artiste (2007), de Marc Fitoussi 17

Je déteste les enfants des autres ! (2007), de Anne Fassio 13

Pur week-end (2007), de Olivier Doran 14

Selon Charlie (2006), de Nicole Garcia 13

Comme t'y es belle ! (2006), de Lisa Azuelos 10

Cavalcade (2005), de Steve Suissa 13

Je préfère qu'on reste amis... (2005), de Eric Toledano 13

Le Grand rôle (2004), de Steve Suissa 15

Le Role de sa Vie (2004), de François Favrat Hélène 16

La Beuze (2003), de François Desagnat 10

Rire et châtiment (2003), de Isabelle Doval 13


La Mémoire dans la peau (2002), de Doug Liman

Ces Jours heureux (2002), de Olivier Nakache

Reines d'un jour (2001), de Marion Vernoux 16

Grégoire Moulin contre l'humanité (2001), de Artus de Penguern 14

Chaos (2001), de Coline Serreau 17


Le Voyage a Paris (2000), de Marc-Henri Dufresne

Jet Set (2000), de Fabien Onteniente 16

Chili con carne (1999), de Thomas Gilou

Mon pere, ma mere, mes freres et mes soeurs... (1999), de Charlotte De Turckheim 12

Mes amis (1999), de Michel Hazanavicius 13


Accidents (1999), de Pascal Laëthier

Droit dans le mur (1997), de Pierre Richard

La Vérité si je mens (1997), de Thomas Gilou 15

I got a woman (1997), de Yvan Attal

Échec au capital (1997), de Michel Hazanavicius

Si vous dites à un Français... (1992), de Alban Guitteny

On a volé Charlie Spencer ! (1986), de Francis Huster


25/09/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres