Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Séance de rattrapage : Le plus beau métier du monde **

 
Le plus beau métier du monde de Gérard Lauzier

Synopsis


Pour se rapprocher de ses enfants a la suite de son divorce, Laurent Monier, professeur d'histoire-geographie dans un paisible lycee de province, accepte un poste dans un college sensible de la banlieue parisienne. On lui attribue la classe la plus dure, la quatrieme techno, et il trouve un appartement a la cite des Muriers, un quartier particulierement difficile.

L'avis de Thibault

Quinze ans après Coluche, Gérard Depardieu prend à son tour le costume du professeur dans le film de Gérard Lauzier : Le plus beau métier du monde.

Un professeur provincial, calme, aux valeurs traditionnelles et de bonne éducation quitte son école paisible afin de se rapprocher de ses enfants, après un brusque divorce. Il se voit confier une classe de jeunes élèves dans un collège sensible de la banlieue parisienne. N'ayant trouvé pour seul refuge qu'un appartement miteux dans une citée, elle aussi sensible, ce professeur pourtant motivé par ce métier qu'il aime, va subir la haine, les insultes et les brimades des alentours, de ses élèves et des jeunes de la citée.

Le film aborde avec beaucoup de simplicité des thèmes comme le racisme et la violence. Il est évident qu'il n'évite pas les quelques clichés concernant la banlieue et les établissements situés en zones dites difficiles mais, au-delà de cela, il jouit d'un scénario assez bien construit qui dénonce plusieurs réalités avec appoint.

Gérard Lauzier a su garder son style personnel de dessinateur dans cette histoire à la fois légère et grave, qui louvoie sur la ligne blanche en permanence. A aucun moment, il ne s'agit de stigmatiser les jeunes des banlieues puisque l'on constate bien qu'il y en a qui veulent réussir et ne pas nuire. Le plus beau métier du monde reste avant tout une comédie qui fait la part belle à l'humour, pilier du film. Mélangé tout au long du film, il lie subtilement des moments plus dramatiques ou plus profonds. On regrettera juste le happy end un peu facile et classique, qui ne colle pas vraiment avec ce qui se passe dans les banlieues.

Gérard Depardieu est très convaincant en professeur d'histoire géographie. Il nous fait découvrir l'enfer des profs des cités chaudes. Très présent par sa carrure emblématique, son jeu de scène est remarquable et sa voix si charismatique. Michèle Laroque reste assez effacée mais parvient à être séduisante et amusante tout en étant décalé. Il faut aussi rappeler qu'il est entouré de quelques seconds rôles d'exception qui font merveille. Guy Marchand est très bon en principal au bord de la crise de nerf tout comme Ticky Holgado en pion dépassé, remplis de sollicitude l'un pour l'autre. Daniel Prevost est tout aussi bon en voisin de pallier raciste et sectaire. Souad Amidou, Philippe Khorsand, Roschdy Zem, Ouassini Embarek, Mouss Diouf, Françoise Christophe, Michel Peyrelon et Francis Lemaire complètent le casting.

La fameuse question : "Les choses s'arrangeront-elles réellement un jour ?" ne quitte tout de même pas les esprits une fois le film terminé... Mais le film se veut divertissant avant d'être polémique...

Fiche Technique

Genre : Comédie

Nationalité : Française

Réalisation : Gérard Lauzier

Casting : Gérard Depardieu, Michèle Laroque, Souad Amidou, Ticky Holgado, Guy Marchand, Philippe Khorsand, Daniel Prévost, Roschdy Zem, Ouassini Embarek, Mouss Diouf, Françoise Christophe, Vincent Solignac, Michel Peyrelon, Faisal Attia, Prisca Songo, Ouassini Embarek, Laurent Jaubert, Gilles Veber, Beata Nilska, Francis Lemaire, Daniel Berlioux, Elodie Fontan, Aziz Raouch, Ali Inan, Nordine Ouchene, Kamel Cherif et Jean-Pierre Clami

Durée : 105 min

Année de production : 1996

Attaché de presse : DDD Conseil

Date de sortie : 11 décembre 1996
 

Le plus beau métier du monde la bande annonce


01/03/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres