Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Bourdon Didier : biographie et filmographie



Biographie

Didier Bourdon débute sa carrière artistique sur scène, au café-théâtre, dès 1982. Ce pensionnaire du Conservatoire fait ensuite les beaux jours du Petit théâtre de Bouvard, où il s'associe avec Bernard Campan et Pascal Légitimus, mais aussi Smaïn et Seymour Brussel. En 1985, il joue dans Le Téléphone sonne toujours deux fois, mais c'est en 1986 que sa carrière prend un virage décisif. Le producteur Paul Ledermann le remarque, ainsi que Campan et Légitimus, et leur propose de monter un spectacle ensemble. Les Inconnus sont nés.

1988 : première scène du trio comique et succès immédiat. Le triomphe se décline alors au petit écran avec la fameuse Télé des Inconnus. Après avoir raflé le Molière du rire en 1991, Les Inconnus tentent l'expérience du cinéma avec Les Trois frères, une comédie co-réalisée par Bourdon et Campan. Plus de six millions de spectateurs sont au rendez-vous et consacrent les trois comédiens. En 1997, Bourdon et Campan se mettent en scène dans Le Pari, un nouveau plébiscite public. Mais en 2000, leur film suivant, L'Extraterrestre, se solde par un échec commercial. Les Inconnus se reformeront au complet en 2001 avec la comédie Les Rois mages. Autant de films que Didier Bourdon s'offre le luxe de réaliser, de scénariser et d'interpréter.

Parallèlement à son travail avec Les Inconnus, Didier Bourdon mène une carrière sur grand écran marquée du sceau de la diversité. On l'a ainsi vu aux côtés de Gérard Depardieu dans le thriller La Machine, sous la direction de Raoul Ruiz dans L'Oeil qui ment, et dans les comédies Tout doit disparaître et Doggy Bag. En 2003, il interprète le Roi Louis XV dans Fanfan la Tulipe et se met en scène dans 7 ans de mariage aux côtés de Catherine Frot. Patron en proie à une crise existentielle dans Vive la vie, l'acteur-cinéaste montre, à travers Madame Edouard (2004) et Madame Irma (2006), qu'il n'a rien perdu de son plaisir à se travestir à l'écran. Après avoir connu sa première expérience hollywoodienne en donnant la réplique à Russell Crowe dans Une grande année de Ridley Scott, il continue à jouer de son génie comique dans Bouquet final (2008) de Michel Delgado et Bambou (2009), un film léger et touchant sur le rapport maître - chien.

Filmographie complète de Didier Bourdon avec mes notes sur 20

Bancs publics (Versailles rive droite) (2009), de Bruno Podalydès 16

Bambou (2009), de Didier Bourdon 14

Bouquet final (2008), de Michel Delgado 15

Une grande année (2007), de Ridley Scott 15

Madame Irma (2006), de Didier Bourdon 14

Vive la vie (2005), de Yves Fajnberg 12

Madame Edouard (2004), de Nadine Monfils 14

7 ans de mariage (2003), de Didier Bourdon 15

Fanfan La Tulipe (2003), de Gérard Krawczyk 14


A l'abri des regards indiscrets (2002), de Ruben Alves

Les Rois mages (2001), de Didier Bourdon 12

Mercredi, folle journée ! (2001), de Pascal Thomas 14

Antilles sur Seine (2000), de Pascal Légitimus 12

L'Extraterrestre (2000), de Didier Bourdon 6

Doggy bag (1999), de Frederic Comtet 7

Le Pari (1997), de Didier Bourdon 14

Tout doit disparaître (1997), de Philippe Muyl 7

Les Trois frères (1995), de Bernard Campan 17


La Machine (1994), de François Dupeyron

L'Oeil qui ment (1993), de Raoul Ruiz

Le Téléphone sonne toujours deux fois (1985), de Jean-Pierre Vergne 14

Le Sang des autres (1984), de Claude Chabrol

S.A.S. à San Salvador (1983), de Raoul Coutard

Le Bourgeois gentilhomme (1982), de Roger Coggio

Les Chômeurs en folie (1982), de Georges Cachoux


16/06/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres