Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Ce que le jour doit à la nuit, le 12 septembre 2012 au cinéma 0

 

Ce que le jour doit à la nuit, le 12 septembre 2012 au cinéma 0

Ce que le jour doit à la nuit de Alexandre Arcady

Synopsis


Algérie, années 1930. Younes a 9 ans lorsqu'il est confié à son oncle pharmacien à Oran. Rebaptisé Jonas, il grandit parmi les jeunes de Rio Salado dont il devient l'ami. Dans la bande, il y a Emilie, la fille dont tous sont amoureux. Entre Jonas et elle naîtra une grande histoire d'amour, qui sera bientôt troublée par les conflits qui agitent le pays.

L'Avis de Thibault

Adapté du roman éponyme, best-seller de l'écrivain algérien Yasmina Khadra, Ce que le jour doit à la nuit d'Alexandre Arcady revient sur les années sombres de l'Algérie, l'occupation et le douloureux départ des pieds noirs, pays qui lui est cher.

L'adaptation de ce roman a permis à Alexandre Arcady de raconter l'histoire de l'Algérie du point de vue de jeunes gens d'une vingtaine d'années. Mais, il dispose que de 2h40 pour convaincre, alors qu'il lui en faudrait plus du double pour parvenir à retranscrire l'essence même du roman. On a délaissé et/ou mal adapté plusieurs passages du livre qui touchaient le personnage principal: La recherche de son identité, le déchirement familial, ses amis qui le délaissent et finalement son histoire d'amour difficile ont tous été survolés par le réalisateur ne donnant aucune profondeur à ces scènes émouvantes. L'histoire d'amour morte-née est peu crédible.

La voix-off de Jonas sur-ajoute inutilement, ce qu'explique l'image qui devrait se suffire à elle-même. Il y a aussi la comparaison du héros du film par Emilie avec celui du roman d'Elsa Triolet Le Cheval Blanc. – «C'est l'histoire d'un homme que tout le monde aime mais qui est incapable d'aimer» – comparaison qui va dans le même sens, en explicitant ce qui l'est déjà. Le réalisateur en vient à faire passer le désir d'indépendance des Algériens pour un simple caprice, ne montrant qu'un léger passage à tabac d'un gérant de bar envers son homme de main arabe ou alors en éludant bien sagement les tortures, viols et autres monstruosités qui ont eu lieu pendant cette colonisation. L'omniprésente musique déroulée au kilomètre en toile de fond quand le narrateur se tait, vient remplir chaque plan. Une réalisation qui semble viser le minimum syndical...

La direction d'acteur est en roue libre, théâtrale. Le casting de premiers rôles où la photogénie a été choisie au détriment du talent, photogénie d'acteurs aux allures de mannequins qui jouent comme tel. Fu'ad Ait Aattou, qu'on avait découvert dans Une vieille maitresse de Catherine Breillat, peine à nous convaincre du tiraillement intérieur entre l'amour qu'il ressent et le terrible secret qui le lie à la femme de sa vie. Anne Parillaud se retrouve dans un rôle qui ne la sied pas du tout. Dès sa première apparition à l'écran, l'aspect caricatural de son personnage anéantit instantanément tous les efforts de l'actrice pour lui donner un minimum d'épaisseur... C'est navrant pour une actrice de cette trempe. Les seconds rôles s'en sortent presque honorablement. Anne Consigny, Mohammed Fellag, Nicolas Giraud parviennent à rester convaincants dans leur interprétation.

Un film d'une lourdeur inimaginable, qui ferait passer la saga de France Télévision pour un chef d'oeuvre.

Fiche Technique

Genre : Drame, Historique, Romance

Nationalité : Française

Réalisation : Alexandre Arcady

Interprètes : Nora Arnezeder, Fu'ad Ait Aattou, Anne Parillaud, Vincent Perez, Anne Consigny, Mohamed Fellag, Nicolas Giraud, Olivier Barthelemy, Marine Vacth, Matthias Van Khache, Matthieu Boujenah, Tayeb Belmihoub, Salim Kechiouche, Moussa Maaskri, Abbes Zahmani, Sarra Elborg, Sébastien Magne, Jean-Claude De Goros, Stefan Godin, Jeanne Bournaud, Jean-Pierre Becker, Frederic Longbois, Ahcene Benzerari, Daniel Saint-Hamont, Jean-Francois Poron, Jacques Frantz, Iyad Bouchi, Nova-Louna Castano, Ilana Ferreira, Martin Rompteux, Eliott Lobrot et Nicolas Rompteaux

Durée : 159 minutes

Année de production : 2011

Attachés de presse : Myriam Bruguière, Olivier Guigues, Thomas Percy et Wendy Chemla

Date de sortie : 12 septembre 2012

Vous devriez aussi aimer : Je l'aimais, Jeux d'enfants ...
 
 


18/09/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres