Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Foïs Marina : biographie et filmographie



Biographie


Marina Foïs débute sa carrière de comédienne au théâtre, d'abord seule, puis avec la troupe comique "The Royal Imperial Green Rabit Company". Rebaptisée "Les Robins des Bois", celle-ci est remarquée en 1996 par Dominique Farrugia et ne tarde pas à devenir une référence dans le nouveau paysage comique français.


Marina Foïs apparaît pour la première fois sur grand écran en 1994 dans Casque bleu de Gérard Jugnot, puis enchaîne les petits rôles dans les comédies Serial lover (1998) et Trafic d'influence (1999). En 2001, elle profite du succès des "Robins des Bois" pour multiplier les expériences cinématographiques, toujours dans le registre comique : elle incarne ainsi l'organisatrice d'un vaste coup monté dans La Tour Montparnasse infernale, la jolie Sucettalanis dans Astérix et Obélix : mission Cléopâtre (2002) ou encore une jeune nurse dans Le Raid (id.).


En 2003, elle tourne à deux reprises sous la direction de Claude Duty : Filles perdues, cheveux gras, où elle partage la vedette avec Amira Casar et Olivia Bonamy, et Bienvenue au gîte, où son personnage s'adapte difficilement à la vie rurale. Après avoir retrouvé la joyeuse troupe des "Robin des Bois" pour la comédie préhistorique RRRrrrr !!! (2004), la pétillante actrice poursuit brillamment sa carrière solo en jouant Un petit jeu sans conséquence (id.) pour Bernard Rapp et en grattant Un ticket pour l'espace (2006) pour Kad & O. Irrésistible face à Julien Boisselier dans J'me sens pas belle (2005), Marina Foïs s'offre en 2007 un rôle à contre-emploi, celui d'une mère de famille désespérée, dans le très noir Darling de Christine Carrière.


L'année suivante lui permet d'affirmer ses choix de projets audacieux lorsqu'elle partage l'affiche avec Sandrine Bonnaire de l'adaptation d'un roman de Flaubert, Un coeur simple. Elle poursuit dans cette veine en 2009 en participant à la réflexion sur la liberté proposée par Christophe Honoré, Non ma fille, tu n'iras pas danser, où elle côtoie une référence de sa génération, Chiara Mastroianni. Cette nouvelle facette de son métier lui sied à raison et elle obtient ainsi l'un des quatre premiers rôles d'Happy Few (2010), où le jeune réalisateur Antony Cordier, remarqué par le sulfureux Douches froides en 2005, lui permet les honneurs d'une sélection à Venise en Compétition officielle.


Consolidant de plus en plus son talent, Marina Foïs est sollicitée par plusieurs réalisateurs. Elle connaît un grand succès auprès du public dans Polisse (2011) de Maïwenn (qu'elle retrouve donc après Le Bal des actrices) pour lequel elle est nominée au César 2012 de la Meilleure actrice. Cette même année, la comédienne est à l'affiche de Maman, le nouveau film d'Alexandra Leclère, tout en poursuivant son travail théâtral aux côtés d'Audrey Tautou dans la pièce de Henrik Ibsen, "Une Maison de Poupée".


Filmographie complète de Marina Foïs avec mes notes sur 20

100 % cachemire de Valérie Lemercier - prochainement


Vandal de Hélier Cisterne - prochainement


Boule et Bill de Alexandre Charlot, Franck Magnier - prochainement


Madagascar 3, Bons Baisers D’Europe de Eric Darnell, Tom McGrath, Conrad Vernon - Sorti en salle en 2012


Maman de Alexandra Leclère - Sorti en salle en 2012 12


Polisse de Maïwenn - Sorti en salle en 2011 19


Les Yeux de sa mère de Thierry Klifa - 2011  17

L'Homme qui voulait vivre sa vie de Eric Lartigau - 2010 16

Happy Few de Antony Cordier - 2010 16

L'Immortel de Richard Berry - 2010 17

Non ma fille, tu n'iras pas danser (2009), de Christophe Honoré 15

Le Code a changé (2009), de Danièle Thompson 17


Le Bal des actrices (2009), de Maïwenn 17

Madagascar 2 (2008), de Eric Darnell 16

Le Plaisir de chanter (2008), de Ilan Duran Cohen 14

La Personne aux deux personnes (2008), de Nicolas Charlet 16

Un coeur simple (2008), de Marion Laine 16

Darling (2007), de Christine Carrière 16

Essaye-moi (2006), de Pierre François Martin-Laval 15

Un ticket pour l'espace (2006), de Eric Lartigau 15

Madagascar (2005), de Eric Darnell 14

A boire (2004), de Marion Vernoux 7

Un Petit jeu sans conséquence (2004), de Bernard Rapp 16

J'me sens pas belle (2004), de Bernard Jeanjean 14

Casablanca Driver (2004), de Maurice Barthélémy 10


RRRrrrr !!! (2004), de Alain Chabat 10

Les Clefs de bagnole (2003), de Laurent Baffie 8

Bienvenue au gîte (2003), de Claude Duty 13

Mais qui a tué Pamela Rose ? (2003), de Eric Lartigau 13

Filles perdues, cheveux gras (2002), de Claude Duty 13


Jojo la frite (2002), de Nicolas Cuche

Le Raid (2002), de Djamel Bensalah 11

Astérix et Obélix : mission Cléopâtre (2002), de Alain Chabat 17

La Tour Montparnasse infernale (2001), de Charles Nemes 11


Triste à mourir (2000), de Alexandre Billon

Trafic d'influence (1999), de Dominique Farrugia 11

Serial Lover (1998), de James Huth 15

Casque bleu (1994), de Gérard Jugnot 14



03/03/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres