Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Hommage à Martine Sarcey décédée le 11 juin 2010 : biographie et filmographie

Un jour après Ginette Garçin, la comédienne française Martine Sarcey est décédée le vendredi 11 juin à l'âge de 81 ans. A l'affiche de nombreuses comédies des années 70 et 80 ("Un éléphant, ça trompe énormément", "P.R.O.F.S), elle était aussi connue comme doubleuse dans Ma sorcière bien-aimée.

Martine Sarcey fait ses débuts d'actrice en 1952 en apparaissant dans L'Agence matrimoniale de Jean-Paul Le Chanois. Dès lors, elle multiplie les petits rôles comme Les Intrigantes, Le Caïd de Champignol ou encore Le Voleur de Louis Malle en 1967. Mais c'est à partir des années 70 que la comédienne, qui partage la vie de l'acteur Michel de Ré, mort en 1979, connaît une activité florissante au cinéma, à la télévision et sur les planches.

Vedette des séries La Porteuse de pain en 1973 et La Mort d'un touriste en 1975, elle s'illustre dans des rôles de femmes mûres mais désirables pour des comédies grand public : à l'affiche en 1976 de A nous les petites Anglaises, elle tente la même année d'obtenir les faveurs de Jean Rochefort dans Un éléphant, ca trompe énormément. Puis elle recherche l'aventure d'une nuit avec Victor Lanoux dans Un Moment d'égarement en 1977 et succombe au charme d'un adolescent épris d'elle dans L'Hôtel de la plage en 1978. Elle incarne un proviseur en mal d'autorité dans P.R.O.F.S en 1985 de Patrick Schulmann aux côtés de Fabrice Luchini et Patrick Bruel.

Parallèlement, Martine Sarcey s'était spécialise dans le doublage, prêtant sa voix à She Ra et à Samantha dans les versions françaises du célèbre dessin animé et de la série Ma Sorcière bien-aimée. Sur grand écran, elle est la voix française de stars telles que Audrey Hepburn, Shirley MacLaine ou Natalie Wood.

A partir des années 90, Martine Sarcey se montre davantage présente à la télévision (Les Maîtres du pain, Une femme en blanc, Maigret, Docteur Sylvestre et Dolmen avec Ingrid Chauvin), et au théâtre. Elle fait quelques apparitions au cinéma : La Maison assassinée, Jefferson à Paris, La Maladie de Sachs. Philippe Lioret lui offre son dernier rôle au cinéma dans L'Equipier aux côtés d'Anne Consigny. Elle y interprète Jeanne âgée en 2004.

Filmographie complète de Martine Sarcey avec mes notes sur 20

L'Equipier de Philippe Lioret - 2004 16

La Maladie de Sachs de Michel Deville - 1999 15

Jefferson à Paris de James Ivory -1995

Dernier stade de Christian Zerbib - 1994

La Maison assassinée de Georges Lautner - 1988

Etats d'âme de Jacques Fansten - 1986

P.R.O.F.S. de Patrick Schulmann - 1985 14

Ciao, les mecs de Sergio Gobbi - 1979

L'Hôtel de la plage de Michel Lang - 1978

La Vie parisienne de Christian-Jaque - 1977

Un éléphant, ça trompe énormément de Yves Robert - 1976 18

Les Murs ont des oreilles de Jean Girault - 1974

Rendez-vous a Bray de André Delvaux - 1971

L'Homme au cerveau greffé de Jacques Doniol-Valcroze - 1971

Aussi loin que l'amour de Frédéric Rossif - 1971

Clerambard de Yves Robert - 1969

Du soleil plein les yeux de Michel Boisrond - 1969

La Leçon particulière de Michel Boisrond - 1968

Salut Berthe! de Guy Lefranc - 1968

Le Voleur de Louis Malle - 1966

Méfiez-vous, mesdames ! de André Hunebelle - 1963

L'Agence matrimoniale de Jean-Paul Le Chanois - 1952



16/06/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres