Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Huppert Isabelle : biographie et filmographie

Huppert Isabelle : biographie et filmographie

Biographie

Fille d'un PDG d'une entreprise de coffres-forts et d'une prof d'anglais, Isabelle Huppert grandit à Ville d'Avray. Inscrite au conservatoire de Versailles par sa mère, elle remporte un premier prix avec Un caprice de Musset. Après une licence de russe, elle suit des cours au Conservatoire, avec pour profs Jean-Laurent Cochet et Antoine Vitez. Elle débute au cinéma dans Faustine et le bel été, trouvant vite des seconds rôles dans des films marquants des années 70 (César et Rosalie, Les Valseuses, Le Juge et l'Assassin). En 1976, elle est Pomme, apprentie coiffeuse à la tristesse insondable, dans La Dentellière de Goretta, oeuvre délicate qui la révèle au grand public.

A 25 ans, Huppert reçoit le Prix d'interprétation à Cannes pour son rôle de parricide dans Violette Nozière de Chabrol (1978). Dès lors, elle tourne avec les cinéastes français les plus exigeants, Godard (Sauve qui peut la vie, Passion) ou Pialat (Loulou, 1980), ce qui vaut à cette comédienne discrète une image d'intellectuelle. Elle se montre pourtant à l'aise dans les registres les plus variés, de l'ambiguité (Eaux profondes) à la fantaisie (La Femme de mon pote). Partie à Hollywood pour La Porte du paradis, western maudit de Cimino, elle acquiert une renommée internationale, et travaille avec Wajda, Ferreri et Losey. Parallèlement, les succès de Coup de torchon et de Coup de foudre assurent sa popularité en France.

Elle poursuit une fructueuse collaboration avec Chabrol qui semble avoir trouvé, avec cette actrice subtile jusqu'au vertige, l'interprète idéale : elle incarne pour lui Madame Bovary, mais aussi une faiseuse d'anges (Une affaire de femmes) et une postière criminelle (La Cérémonie) -deux films pour lesquels elle est primée à Venise en 1988 et 1995- une patronne perverse (Merci pour le chocolat), une juge opiniâtre (L'Ivresse du pouvoir). A partir des années 90, elle explore les frontières entre raison et folie, à travers ses rôles chez Schroeter, Mazuy (Saint-Cyr) ou lors de ses incursions dans la comédie (8 femmes, Les Soeurs fâchées).

Accumulant récompenses et hommages (Prix à Cannes en 2001 pour sa composition de Pianiste frustrée chez Haneke, Prix spéciaux pour l'ensemble de sa carrière à San Sebastian en 2003 et Venise en 2005, expo photo qui fait le tour du monde en 2006), l'hyper-active Huppert (chacune de ses prestations théâtrales crée l'évenement) tourne avec la fine fleur du cinéma d'auteur hexagonal (Doillon, Jacquot, Assayas, Chéreau), mais aussi avec de jeunes Européens prometteurs (Lafosse, Ursula Meier) ou des Américains iconoclastes (Hartley, O. Russell). Elle part au Cambodge pour Un barrage contre le Pacifique, au Cameroun pour White Material et en Italie pour Villa Amalia, trois films à l'affiche en 2009. Cette année-là, la cinéphile Huppert préside le jury du Festival de Cannes. En 2010, l'actrice joue la mère fantasque de Lolita Chammah (sa fille à la ville), dans la comédie dramatique de Marc Fitoussi, Copacabana. La même année, elle interprète une prostituée désirant refaire sa vie dans Sans queue ni tête de la fantaisiste Jeanne Labrune.

Filmographie complète de Isabelle Huppert avec mes notes sur 20

Noces de cristal de Tonie Marshall - Prochainement

Captured de Brillante Mendoza - Prochainement

Mon pire cauchemar de Anne Fontaine - Prochainement

Je ne suis pas une princesse de Eva Ionesco - Prochainement

Une affaire de trahison (projet) de Olivier Assayas - Prochainement

Sans queue ni tête de Jeanne Labrune - 2010

Copacabana de Marc Fitoussi - 2010 17

Fantastic Mr. Fox de Wes Anderson - 2010 17

White Material de Claire Denis - 2010 10


Villa Amalia de Benoît Jacquot - 2009

Un barrage contre le Pacifique de Rithy Panh - 2009 14

L'Amour caché de Alessandro Capone - 2009 10

Home de Ursula Meier - 2008 16


Médée Miracle de Tonino De Bernardi - 2007

Nue Propriété de Joachim Lafosse - 2007

L'Ivresse du pouvoir de Claude Chabrol - 2006 15

Gabrielle de Patrice Chéreau - 2005

J'adore Huckabees de David O. Russell - 2005

Les Soeurs fâchées de Alexandra Leclère - 2004 15

Ma mère de Christophe Honoré - 2004 8

Le Temps du loup de Michael Haneke - 2003 8


Deux de Werner Schroeter - 2002

La Vie promise de Olivier Dahan - 2002 12

8 femmes de François Ozon - 2002 18

La Pianiste de Michael Haneke - 2001 15

Comédie de l'innocence de Raoul Ruiz - 2001 14

Merci pour le chocolat de Claude Chabrol - 2000 15


Les Destinées sentimentales de Olivier Assayas - 2000

Saint-Cyr de Patricia Mazuy - 2000 16

La Fausse Suivante de Benoît Jacquot - 2000 14


La Vie moderne de Laurence Ferreira Barbosa - 2000

Pas de scandale de Benoît Jacquot - 1999 15

L'Ecole de la chair de Benoît Jacquot - 1998

Rien ne va plus de Claude Chabrol - 1997 13

Les Affinités électives de Paolo Taviani, Vittorio Taviani - 1997

Les Palmes de M. Schutz de Claude Pinoteau - 1997 16

Poussieres d'amour de Werner Schroeter - 1996

Lumière et compagnie de Lasse Hallström, Abbas Kiarostami, Régis Wargnier, Wim Wenders, John Boorman - 1995

La Cérémonie de Claude Chabrol - 1995 18

La Séparation de Christian Vincent - 1994

L'Inondation de Igor Minaiev - 1994

Amateur de Hal Hartley - 1994

Après l'amour de Diane Kurys - 1992

Madame Bovary de Claude Chabrol - 1991 18

Malina de Werner Schroeter - 1991

Contre l'oubli de Patrice Chéreau, Philippe Muyl, Chantal Akerman, Denis Amar, Jean Becker - 1991

La Vengeance d'une femme de Jacques Doillon - 1990

Une Affaire de femmes de Claude Chabrol - 1988 17

Migrations de Aleksandar Petrovic - 1988

Les Possédés de Andrzej Wajda - 1988

Faux témoin de Curtis Hanson - 1987

Milan noir de Ronald Chammah - 1987

Cactus de Paul Cox - 1986

Signé Charlotte de Caroline Huppert - 1985

Thierry Mugler de Robert Réa - 1985

Sac de noeuds de Josiane Balasko - 1985

La Garce de Christine Pascal - 1984

Passion de Jean-Luc Godard - 1984

La Femme de mon pote de Bertrand Blier - 1983

L'Histoire de Piera de Marco Ferreri - 1983

Coup de foudre de Diane Kurys - 1983

La Truite de Joseph Losey - 1982

Eaux profondes de Michel Deville - 1981

Coup de torchon de Bertrand Tavernier - 1981

La Porte du paradis de Michael Cimino - 1981

Les Ailes de la colombe de Benoît Jacquot - 1981

La Dame aux camelias de Mauro Bolognini - 1981

Loulou de Maurice Pialat - 1980

Les Héritières de Marta Meszaros - 1980

Les Soeurs Brontë de André Téchiné - 1979

Retour à la bien-aimee de Jean-François Adam - 1979

Sauve qui peut (la vie) de Jean-Luc Godard - 1979

Violette Nozière de Claude Chabrol - 1978

Des enfants gâtés de Bertrand Tavernier - 1977

Les Indiens sont encore loin de Patricia Moraz - 1977

La Dentellière de Claude Goretta - 1976

Le Petit Marcel de Jacques Fansten - 1976

Docteur Françoise Gailland de Jean-Louis Bertuccelli - 1976

Je suis Pierre Rivière de Christine Lipinska - 1976

Le Juge et l'Assassin de Bertrand Tavernier - 1976 17

Aloïse de Liliane de Kermadec - 1975

Rosebud de Otto Preminger - 1975

Le Grand délire de Dennis Berry - 1975

Dupont Lajoie de Yves Boisset - 1975 17

Les Valseuses de Bertrand Blier - 1974

Glissements progressifs du plaisir de Alain Robbe-Grillet - 1974

Sérieux comme le plaisir de Robert Benayoun - 1974

César et Rosalie de Claude Sautet - 1972 18

Le Bar de la fourche de Alain Levent - 1972

Faustine et le bel été de Nina Companeez – 1972



20/09/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres