Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Jugnot Gérard : biographie et filmographie



Biographie

C'est sur les bancs du lycée que Gérard Jugnot rencontre Christian Clavier, Thierry Lhermitte et Michel Blanc. Avec eux, il forme la troupe comique du Splendid et signe plusieurs pièces dont Ma tête est malade, Je vais craquer et Amour, coquillages et crustacés, qui deviendra au cinéma Les Bronzés. Parallèlement à son activité scénique, l'acteur collectionne les petits rôles dans Que la fête commence (1975) et Le Juge et l'Assassin (1976), tous deux réalisés par Bertrand Tavernier, ou encore Le Locataire (id.) de Roman Polanski.

 

Bientôt porté par le succès des Bronzés (1978-1979), et du Père Noël est une ordure (1982), Gérard Jugnot devient le fidèle partenaire de Daniel Auteuil dans Les Héros n'ont pas froid aux oreilles (1979) et Pour cent briques t'as plus rien... (1982) et de Thierry Lhermitte dans La Fiancée qui venait du froid (1983), Les Rois du gag (1985) et Trafic d'influence (1999). Plébiscité pour sa composition hargneuse du collaborateur Ramirez dans Papy fait de la résistance (1983), il aime à balader son physique de "Français moyen" dans bon nombre de comédies comme Pinot simple flic (1984) ou encore Scout toujours (1985), qui marquent ses débuts à la mise en scène.

 

En 1987, le grand public lui découvre un nouveau visage. La moustache rasée et dévoilant une certaine part de fragilité, Gérard Jugnot forme aux côtés de Jean Rochefort un Tandem détonnant sous la houlette de Patrice Leconte. Ses réalisations suivantes - Une époque formidable... (1991), Casque bleu (1994), Meilleur espoir féminin (2000) - témoignent également de cette envie de concilier rire et émotion. Salué par la critique pour sa prestation de poilu dans Marthe (1996) ou de résistant malgré lui dans Monsieur Batignole (2002), il apparaît comme un artiste complet et populaire.

 

Toujours aussi bankable, on le voit participer en 2004 et 2006 au triomphe commercial des Choristes (plus de 8 millions d'entrées) et des Bronzés 3 amis pour la vie (plus de 10 millions). A sa filmographie déjà bien remplie viennent également s'ajouter de nombreux rôles costumés : riche notable dans Il ne faut jurer de rien ! (2005), il joue les pirates dans L'Île aux trésors (2007), revêt la soutane du père Carnu dans une nouvelle version de L'Auberge rouge (id.), incarne Ali Baba pour TF1, se voit propulsé au temps du Front Populaire pour Faubourg 36 (2008) et revit les heures sombres de l'Inquisition pour la fresque humoristique Rose & noir (2009).

 

Filmographie complète de Gérard Jugnot avec mes notes sur 20

 

Astérix et Obélix: Au service de sa Majesté de Laurent Tirard - Sorti en salle en 2012

 

Mes Héros de Eric Besnard - Sorti en salle en 2012

 

Un jour mon père viendra de Martin Valente - Sorti en salle en 2011

 

Beur sur la ville de Djamel Besalah - Sorti en salle en 2011 9

 

La Nouvelle guerre des boutons de Christophe Barratier - Sorti en salle en 2011 16

 
Rose et Noir (2009), de Gérard Jugnot 12

 

Le Petit Nicolas (2009), de Laurent Tirard 17

 

La Sicilienne (2009), de Marco Amenta 13

Envoyés très spéciaux (2009), de Frédéric Auburtin 16

Musée haut, musée bas (2008), de Jean-Michel Ribes 17

Faubourg 36 (2008), de Christophe Barratier 18


Ca se soigne ? (2008), de Laurent Chouchan 14

L'Auberge rouge (2007), de Gérard Krawczyk 15

L'Île aux trésors (2007), de Alain Berbérian 15

Les Brigades du Tigre (2006), de Jérôme Cornuau 16


Un Printemps à Paris (2006), de Jacques Bral

Les Bronzés 3 amis pour la vie (2006), de Patrice Leconte 14

Il ne faut jurer de rien ! (2005), de Eric Civanyan 15

Boudu (2005), de Gérard Jugnot 15

Le Manège enchanté (2005), de Dave Borthwick 14

Trois petites filles (2004), de Jean-Loup Hubert 11

Les Choristes (2004), de Christophe Barratier 18

Le Raid (2002), de Djamel Bensalah 12

Monsieur Batignole (2002), de Gérard Jugnot 17

Oui, mais... (2001), de Yves Lavandier 13

Meilleur espoir féminin (2000), de Gérard Jugnot 16

Trafic d'influence (1999), de Dominique Farrugia 11


L'Ami du jardin (1999), de Jean-Louis Bouchaud

Marthe (1997), de Jean-Loup Hubert 14

Fallait pas !... (1996), de Gérard Jugnot 14

Fantome avec chauffeur (1996), de Gérard Oury 8


Les Faussaires (1994), de Frédéric Blum

Casque bleu (1994), de Gérard Jugnot 14

Grosse fatigue (1994), de Michel Blanc 16


Voyage à Rome (1992), de Michel Lengliney

Les Clés du paradis (1991), de Philippe de Broca

Une époque formidable... (1991), de Gérard Jugnot 14

Les Secrets professionnels du Dr Apfelglück (1991), de Alessandro Capone

Les Mille et une nuits (1990), de Philippe de Broca 13

Les Cigognes n'en font qu'à leur tête (1989), de Didier Kaminka 12

Sans peur et sans reproche (1988), de Gérard Jugnot 15


Tant qu'il y aura des femmes (1987)

Tandem (1987), de Patrice Leconte 15

Nuit d'ivresse (1986), de Bernard Nauer

Le Beauf (1986), de Yves Amoureux

Scout toujours (1985), de Gérard Jugnot 13

Les Rois du gag (1985), de Claude Zidi

Tranches de vie (1985), de François Leterrier

Pinot simple flic (1984), de Gérard Jugnot 11

Le Garde du corps (1984), de François Leterrier

Just the way you are (1984)

Papy fait de la résistance (1983), de Jean-Marie Poiré 18

La Fiancée qui venait du froid (1983), de Charles Nemes

Le Quart d'heure américain (1982), de Philippe Galland

Le Père Noël est une ordure (1982), de Jean-Marie Poiré 18

Pour cent briques t'as plus rien... (1982), de Edouard Molinaro

Pourquoi pas nous ? (1981)

Le Coup du parapluie (1980), de Gérard Oury

Retour en force (1980), de Jean-Marie Poiré 14

Charlots contre Dracula (1980), de Jean-Pierre Desagnat

Les Bronzés font du ski (1979), de Patrice Leconte 17

Le Coup de sirocco (1979), de Alexandre Arcady

Les Héros n'ont pas froid aux oreilles (1979), de Charles Nemes

Les Bronzés (1978), de Patrice Leconte 16

Pauline et l'ordinateur (1978), de Francis Fehr

Les Petits câlins (1978), de Jean-Marie Poiré 12

La Coccinelle à Monte-Carlo (1978), de Vincent McEveety

Si vous n'aimez pas ça, n'en dégoûtez pas les autres (1978), de Raymond Lewin

Un Si joli village (1978), de Etienne Périer

Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine (1977), de Coluche 14

Des enfants gâtés (1977), de Bertrand Tavernier

La Septième compagnie au clair de lune (1977), de Robert Lamoureux 14

Le Jouet (1976), de Francis Veber 14


Monsieur Klein (1976), de Joseph Losey

On aura tout vu (1976), de Georges Lautner

Le Juge et l'Assassin (1976), de Bertrand Tavernier 17

Le Locataire (1976), de Roman Polanski

Dracula pere et fils (1976), de Edouard Molinaro

Calmos (1976), de Bertrand Blier

Casanova and co (1976), de Franz Antel

Le Chasseur de chez Maxim's (1976), de Claude Vital

Pas de problème ! (1975), de Georges Lautner

Que la fête commence (1975), de Bertrand Tavernier 14

C'est pas parce qu'on n'a rien a dire qu'il faut fermer sa gueule (1975), de Jacques Besnard

Oublie-moi, Mandoline (1975), de Michel Wyn

Les Valseuses (1974), de Bertrand Blier

L'An 01 (1973), de Jacques Doillon

Salut l'artiste (1973), de Yves Robert


19/03/2009
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres