Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Kiberlain Sandrine : biographie et filmographie

 

Biographie

Fille de restaurateurs, Sandrine Kiberlain, enfant solitaire qui aime faire rire son entourage, est très tôt attirée par la comédie. Lycéenne, elle parle de ce désir à Francis Huster, qui lui propose de venir observer le travail des élèves du Cours Florent. Le bac en poche, elle y sera admise en classe libre. Elle intègre ensuite le Conservatoire (en ayant passé des scènes du Cid et de...Annie Hall) avec pour prof Daniel Mesguich. Au cinéma, après plusieurs apparitions (dès Cours privé en 1986), elle décroche le rôle d'une call girl dans Les Patriotes de Rochant, prestation qui lui vaut une nomination au César du Meilleur espoir en 1995.

Sollicitée par les jeunes réalisatrices, de Sophie Fillières à Laurence Ferreira Barbosa en passant par Pascale Bailly, l'actrice rencontre bientôt une autre cinéaste prometteuse, Laetitia Masson, qui lui propose le rôle principal de son premier long métrage, En avoir (ou pas). Tâches de rousseur et allure gauche, Kiberlain y campe Alice, ouvrière à la recherche de l'amour et d'une place dans la société, avec à la clé un César du Meilleur espoir en 1996 (après le Prix Romy-Schneider en 1995). Une belle complicité se noue avec la réalisatrice, qui écrira pour elle deux personnages de femme en quête d'identité, dans A vendre (1998) puis Love me. Entretemps, Sandrine Kiberlain a confirmé son talent en participant à des projets aussi variés que Un héros très discret d'Audiard ou le film en costumes Beaumarchais.

Cleptomane et adepte de l'hypnose dans Le Septième Ciel de Jacquot (aux côtés de Vincent Lindon, alors son compagnon), elle est à l'affiche de comédies lacaniennes dans lesquelles son authenticité et son sens du rythme font merveille (Rien sur Robert, C'est le bouquet !) et se délecte à dire du Guitry (Quadrille) ou du Marivaux (La Fausse Suivante). Fille de Piccoli dans le drame Tout va bien, on s'en va, elle incarne une mère tourmentée dans Betty Fisher et autres histoires de Claude Miller (2001), mais brille surtout dans la comédie raffinée, celle de Jolivet, Rapp ou Salvadori (Après vous...). Après avoir fait en 2005 des débuts remarqués dans la chanson (un album, des concerts), elle retrouve le chemin des plateaux de cinéma en 2006 avec deux films très ancrés dans la société contemporaine, Très bien, merci et La Vie d'artiste.


Adepte de l'autodérision, Sandrine Kiberlain campe une attachante godiche dans Romaine par moins 30, comédie sortie en 2009, année chargée puisqu'elle est aussi à l'affiche de deux adaptations littéraires, Mademoiselle Chambon, qui marque ses retrouvailles avec Vincent Lindon, et Le Petit Nicolas.

Filmographie complète de Sandrine Kiberlain avec mes notes sur 20

Les Heures souterraines de Philippe Harel - prochainement


Le Soldat de Nicolas Saada - prochainement


13, rue Mandar de Idit Cebula - prochainement


A vos souhaits (projet) de Agnès Caffin - prochainement


Pauline détective de Marc Fitoussi - Sorti en salle en 2012

 

Les Infidèles de Jean Dujardin, Gilles Lellouche, Fred Cavayé, Emmanuelle Bercot, Eric Lartigau, Michel Hazanavicius et Alexandre Courtes - Sorti en salle en 2012 15


L'Oiseau de Yves Caumon - Sorti en salle en 2012


Polisse de Maïwenn - Sorti en salle en 2011 19


Beur sur la ville de Djamel Bensalah - Sorti en salle en 2011 9

 

Les Femmes du 6e étage de Philippe Le Guay - 2011 16

 

Un balcon sur la mer de Nicole Garcia - 2010 11

Mademoiselle Chambon (2009), de Stéphane Brizé 17

Le Petit Nicolas (2009), de Laurent Tirard 17

Romaine par moins 30° (2009), de Agnes Obadia 14

 

La Vie d'artiste (2007), de Marc Fitoussi 17

Très bien, merci (2007), de Emmanuelle Cuau 15

Un Petit jeu sans conséquence (2004), de Bernard Rapp 16

Après vous... (2003), de Pierre Salvadori 16

Filles Uniques (2003), de Pierre Jolivet 14

C'est le bouquet ! (2002), de Jeanne Labrune 16

Betty Fisher et autres histoires (2001), de Claude Miller 16


Emilie est partie (2001), de Thierry Klifa

Tout va bien, on s'en va (2000), de Claude Mouriéras 16

La Fausse Suivante (2000), de Benoît Jacquot 15

Love me (2000), de Laetitia Masson 12

Rien sur Robert (1999), de Pascal Bonitzer 14


A vendre (1998), de Laetitia Masson

Le Septième ciel (1997), de Benoît Jacquot 14

Quadrille (1997), de Valérie Lemercier 12


Je suis venue te dire (1997), de Laetitia Masson

L'Appartement (1996), de Gilles Mimouni

Un héros très discret (1996), de Jacques Audiard 17

Beaumarchais, l'insolent (1996), de Edouard Molinaro 17


En avoir (ou pas) (1995), de Laetitia Masson

Tom est tout seul (1995), de Fabien Onteniente

L'Irrésolu (1994), de Jean-Pierre Ronssin

Les Patriotes (1994), de Eric Rochant

Les Gens normaux n'ont rien d'exceptionnel (1993), de Laurence Ferreira Barbosa

Comment font les gens (1993), de Pascale Bailly

Méprises multiples (1993), de Christian Charmetant

L'Instinct de l'ange (1992), de Richard Dembo

L'Inconnu dans la maison (1992), de Georges Lautner

Sexes faibles (1992), de Serge Meynard

Emma Zunz (1992), de Benoît Jacquot

Milena (1991), de Véra Belmont

Des filles et des chiens (1991), de Sophie Fillières

Cyrano de Bergerac (1990), de Jean-Paul Rappeneau 18

On a volé Charlie Spencer ! (1986), de Francis Huster

Cours privé (1986), de Pierre Granier-Deferre



14/03/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres