Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

No et moi, le 23 mars 2011 en DVD ***

No et moi, le 17 novembre au cinéma ***

No et moi de Zabou Breitman

Synopsis


On dit de Lou qu'elle est une enfant précoce. Elle a treize ans, deux classes d'avance et un petit corps qui prend son temps. Elle a une mère emmurée dans les tranquillisants, peu d'amis, et le ressenti aigu d'un monde qui va de travers.
Lou doit faire un exposé sur une jeune femme sans abri. Elle en a vu une à la Gare d'Austerlitz. Une qui fait la manche, demande des clopes, s'endort sur la table du café lorsque Lou lui offre à boire pour l'interviewer.
Elle a 18 ans, s'appelle No, Nora en fait mais tout le monde dit No, et bientôt Lou ne pourra plus se passer d'elle. Mais No est imprévisible, elle a grandi dans les foyers et elle ne ressemble à personne. Un jour, elle disparaît.
Lou la recherche, sûre de ce besoin qu'elles ont l'une de l'autre. Lorsque No réapparaît à bout de forces, Lou sait ce qu'elle doit faire : No viendra vivre chez elle.

L'Avis de Thibault

No et moi est le quatrième film réalisé par Zabou Breitman, après Se souvenir de belles choses, L'homme de sa vie, Je l'aimais. Ce sont les producteurs du film, Frédéric Brillion et Gilles Legrand, qui sont venus proposer à Zabou l'adaptation du roman de Delphine de Vigan. Réticente, celle-ci s'est laissée convaincre après la lecture du livre.

Lou Bertignac est une drôle de petite personne. Elle a 13 ans et vient d'entrer en seconde dans un grand lycée parisien. Elle est fille unique d'un père aimant mais souvent absent pour son travail et d'une mère dépressive. Lou, qui aime passer du temps dans la gare d'Austerlitz pour y observer ses contemporains, rencontre Nora, 19 ans qui accepte contre quelques consommations dans un café de se raconter. Lou prépare un exposé sur les "Invisibles", les SDF.

Un rare film sur la jeunesse en situation de précarité financière, physique, psychologique et affective et sur les addictions qui la guettent. Cette chronique sociale aurait pu déraper vers le sentimentalisme facile sur les thèmes de la solidarité et de la famille, mais la réalisatrice veille au grain pour nous offrir un film attachant et sensible, où la force des personnages nous préserve de tout excès de pathos. Sa vision des choses n'est jamais moralisatrice et jamais loin de la réalité. Zabou réalise une fable touchante qui permet de véritablement réfléchir sur certaines grandes questions de la vie. Mais, l'intérêt de ce film se trouve aussi au cœur même de cette famille et de l'impact que va y produire No en les côtoyant ! Les rapports entre les personnages sont très bien étudiés et encore mieux décrits à travers l'évolution de chacun ! Les différentes problématiques que soulève cette histoire sont traitées ici avec une grande intelligence et un profond respect. Toutes les difficultés de No et la manière de nous les amener, nous rendent humbles et bouleversés en remettant en cause bien des idées reçues...

Les acteurs sont impeccables. Déjà, à l'affiche du Premier jour du reste de ta vie, la jeune Nina Rodriguez est très convaincante par sa fraicheur et parfois la fulgurance de ses répliques... Julie-Marie Parmentier manque cependant de subtilité dans son jeu. Elle en fait trop et est souvent dans la représentation. Le personnage semble trop juvénile, trop exubérant pour une jeune fille SDF. Ceci dit on peut comprendre son attitude tant ses désillusions sont grandes... Antonin Chalon, déjà à l'affiche de L'homme de sa vie et de Je l'aimais, est excellent dans ce rôle de cancre au grand cœur. Sa présence est très appréciable, son rôle permet au spectateur de respirer un peu. Dans le rôle du père, Bernard Campan ne cesse de me surprendre. Il est juste et subtil. Zabou Breitman, dans le rôle de la mère toute droite sortie d'une dépression post-mortem, est très émouvante devant sa caméra tendrement inspirée.

Zabou réussit à émouvoir par cette adaptation pleine d'humanité, de générosité et d'ouverture d'esprit. Une grande justesse de ton pour la description de la vie.

Fiche Technique

Genre : Drame

Nationalité : Française

Réalisation : Zabou Breitman

Interprètes : Nina Rodriguez, Julie-Marie Parmentier, Antonin Chalon, Zabou Breitman, Bernard Campan, Gregoire Bonnet, Guilaine Londez et Eric Valero

Durée : 105 minutes

Année de production : 2009

Attachées de presse : Laurence Granec et Karine Ménard

Date de sortie : 17 novembre 2010

 

 



23/11/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres