Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Les Femmes du 6e étage, le 24 aout 2011 en DVD ***

Les Femmes du 6e étage, le 16 février au cinéma ***

Les Femmes du 6e étage de Philippe Le Guay

Synopsis


Paris, années 60. Jean-Louis Joubert, agent de change rigoureux et père de famille « coincé », découvre qu'une joyeuse cohorte de bonnes espagnoles vit... au sixième étage de son immeuble bourgeois.
Maria, la jeune femme qui travaille sous son toit, lui fait découvrir un univers exubérant et folklorique à l'opposé des manières et de l'austérité de son milieu. Touché par ces femmes pleines de vie, il se laisse aller et goûte avec émotion aux plaisirs simples pour la première fois. Mais peut-on vraiment changer de vie à 45 ans ?

L'Avis de Thibault

Après Le cout de la vie et Du jour au lendemain, Philippe Le Guay revient à la réalisation avec Les femmes du 6e étage, comédie finement écrite mêlant tendresse et humanisme.

Le film raconte l'arrivée des femmes espagnoles qui travaillent comme domestiques. Elles apportent avec elle une joie de vivre et une fantaisie dans cette ville frigide et dépourvue de chaleur humaine. Deux mondes proches se côtoient sans jamais se connaître et qui finissent peu à peu par se découvrir et par apprendre l'un de l'autre. Ces femmes espagnoles brillent par leur spontanéité, leur humanité, leur solidarité et leur sens de l'amitié.

C'est un thème régulièrement abordé au cinéma car il contient à la base deux éléments intéressants : la comédie, par la confrontation de mœurs très différents, et l'émotion, par le rapprochement des uns vers les autres. Cette façon qu'à ce bourgeois coincé de faire sa révolution dans sa tête, d'ouvrir son esprit, de se mettre enfin à regarder ses contemporains autrement que par le prisme de son éducation étriquée, d'ouvrir sur les autres ses yeux et son cœur, le tout au milieu de rires et de chansons espagnoles, fait chavirer les sens et vous fait jubiler l'esprit.

On tremble que cette dentelle de rapports humains ne se casse la figure et qu'on se retrouve dans une banale et navrante histoire d'amour entre le patron et la bonne, mais à chaque fois le réalisateur fait preuve de sa maîtrise, de sa sensibilité d'une observation si fine de l'humaine condition qu'il se joue de tous les dangers auxquels son sujet l'exposait. Une fois ses principaux personnages mis en place, il s'amuse à chaque scène à danser au bord du précipice, en nous faisant des frayeurs de joie, en nous volant des larmes de sourires. Car pour écrire son scénario, Philippe Le Guay s'est beaucoup inspiré de sa propre enfance. Son père était agent de change, comme le personnage de Jean-Louis Joubert et ses parents avaient aussi une bonne espagnole.

Fabrice Luchini, en bourgeois bien élevé dont la conscience sociale s'éveille au contact des pétillantes bonnes espagnoles du sixième étage, fait un numéro d'acteur comme il en a le secret, sans surcharge ni maniérisme. Plus en nuance que jamais, prouve qu'il peut être particulièrement drôle tout en restant sobre. L'acteur parvient même à être touchant. Sandrine Kiberlin est épatante dans le rôle de la bourgeoise superficielle déconnectée des réalités. Elle excelle dans l'art d'être épuisé en rien faisant. C'est la troisième fois que Sandrine Kiberlain interprète la compagne de Fabrice Luchini. En effet, elle était son épouse docile en 1996 dans Beaumarchais, l'insolent avant de jouer la tortueuse Juliette dans Rien sur Robert de Pascal Bonitzer en 1999. Carmen Maura est rafraîchissante et Natalia Verbeke est tout simplement lumineuse. Marie-Armelle Deguy, Philippe du Janerand et Philippe Duquesnne complètent le casting.

Après Les émotifs anonymes de Jean-Pierre Améris, voilà une fable pleine d'humour et de tendresse sur notre société des trente glorieuses où les problèmes d'intégration n'étaient pas ceux d'aujourd'hui. Ce 6eme étage est un vrai bonheur.

Fiche Technique

Genre : Comédie

Nationalité : Française

Réalisation : Philippe Le Guay

Interprètes : Fabrice Luchini, Sandrine Kiberlain, Natalia Verbeke, Carmen Maura, Lola Dueñas, Berta Ojea, Lauriane Escaffre, Nuria Solé, Muriel Solvay, Concha Galán, Audrey Fleurot, Marie-Armelle Deguy, Annie Mercier, Michele Gleizer, Camille Gigot, Jean-Charles Deval, Philippe Duquesne, Christine Vezinet, Jeupeu, Vincent Nemeth, Philippe Du Janerand, Patrick Bonnel, Laurent Claret, Thierry Nenez, José Etchelus, Jean-Claude Jay, Joan Massotkleiner et Ivan Martin Salan

Durée : 106 minutes

Année de production : 2010

Attachés de presse : André-Paul Ricci, Tony Arnoux et Rachel Bouillon

Date de sortie : 16 février 2011
  
  


17/02/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres