Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Séance de rattrapage : Bellamy **



Bellamy de Claude Chabrol

Synopsis


Comme chaque année à la belle saison, le commissaire Paul Bellamy vient séjourner à Nîmes dans la maison de famille de sa femme Françoise qui rêve de croisières au bout du monde... Paul ne peut se passer de Françoise, mais il déteste les voyages. Un double prétexte le cloue sur place : l'arrivée inopinée de Jacques son demi-frère, aventurier au petit pied, porté sur la bouteille ; et l'apparition d'un homme aux abois qui lui réclame sa protection. Dans son désir empathique d'aider les uns et les autres, si possible en restant sur place, Paul leur consacrera son temps et ses efforts. Sa curiosité naturelle à enquêter y trouvera son compte. Sa position de frère aîné lui donnera davantage de fil à retordre...
L'homme aux abois dont Paul va s'occuper, c'est Noël Gentil, un quadragénaire effrayé qui se terre dans un motel des faubourgs. Endetté jusqu'au cou, dans l'impossibilité de payer les crédits de la maison où vit son épouse, il se ronge de ne pouvoir honorer la promesse faite à sa maîtresse de l'emmener au bout du monde.
Noël Gentil craint la police. Il craint de se montrer. Il craint d'avoir tué. Qui ? Il ne dit pas. Cantonné dans l'angoisse et les approximations, il intéresse Bellamy au plus haut point...
C'est une enquête en solo que Paul va mener, secondé par Françoise son épouse, que l'histoire stimule et mobilise, redonnant par la même occasion un coup de fouet à leur couple tandem dont Jacques le frère cadet, amoureux de Françoise et envieux de son frère, est horriblement jaloux...
Il est plus facile d'aider les autres que les membres de sa famille, c'est une des clés du film...

L'avis de Thibault

Le Chabrol nouveau est arrivé! Pour la première fois, Claude Chabrol et Gérard Depardieu se croisent dans Bellamy.

Dès le début du film, un inconnu se dirige sur une tombe en sifflotant un air de Brassens. Qui est-il ? Nous n'avons pas le temps de le savoir car la caméra s'éloigne et le générique commence. Un célèbre policier vieillissant en vacances avec son épouse, va s'intéresser à une enquête en panne. Au fil de son enquête privée sur une mort dont on ne sait si elle est criminelle ou accidentelle, Paul Bellamy s'immisce dans les relations entre les êtres avec leurs péchés d'orgueil, leurs souffrances intimes et tues, leurs regrets et jalousies, leurs espoirs et petites joies. L'inspecteur Bellamy apparait bien vite porteur de lourds secrets. Ce n'est pas un hasard s'il cherche à s'évader de ses vacances nîmoises. Il y a un parallèle évident entre les soucis du commissaire avec son frère et son enquête d'un fait divers bien mystérieux.

Avant d'arriver à un dénouement sur la culpabilité du passé, on doit tout de même se coltiner quelques situations plates et autres incohérences. A part quelques dialogues bien sentis, l'intrigue est peu palpitante et manque de rythme, on s'en désintéresse rapidement. Le burlesque s'annonce parfois à l'improviste, trouvant son point d'orgue au tribunal dans une plaidoirie hilarante et explicite. Chabrol semble vouloir exprimer notre désir de voir le dessous des faits, ce qui se cache derrière toute chose. Il sait révéler la vérité profonde d'une intrigue apparemment conventionnelle, de décors apparemment sans vie, de personnages apparemment sans surprise.

Claude Chabrol réussit à transformer le pachyderme Gérard Depardieu en gracieux et sémillant commissaire qui s'empêtre dans ses relations conflictuelles avec son frère. Le comédien retrouve enfin un rôle à sa hauteur. Ogre et ours à la fois, sorte de Maigret remixé par la poésie cynique et charnelle de Brassens, il occupe l'espace avec jubilation. Malicieux, tourmenté, imposant, surprenant, Gérard Depardieu est magistral. Marie Bunel est excellente en épouse ambigüe et sensuelle. C'est une très bonne actrice qui mériterait d'apparaitre plus souvent au cinéma. Ils forment un couple crédible et attachant. Clovis Cornillac possède l'intensité des plus grands. Par contre, le personnage de Jacques Gamblin n'éveille jamais la curiosité sur laquelle est censée reposée l'intrigue.

Mais le réalisateur a fait beaucoup mieux, tant jadis que naguère. Sa mise en scène manque parfois de souffle. Il est plus à l'aise avec les personnages féminins et les actrices comme Isabelle Huppert avec laquelle il a fait ses plus beaux films.

Fiche technique

Genre : Policier, Drame, Thriller

Nationalité : Française

Réalisation : Claude Chabrol

Casting : Gérard Depardieu, Clovis Cornillac, Jacques Gamblin, Marie Bunel, Vahina Giocante, Marie Matheron, Adrienne Pauly, Yves Verhoeven, Bruno Abraham-Kremer, Rodolphe Pauly, Maxence Aubenas, Henri Cohen, Anne Moreau, Thierry Calas, Dominique Ratonnat, Mauricette Pierre, Jean-Claude Dumas, Matthieu Penchinat et Thomas Chabrol

Durée : 110 minutes

Année de production : 2009

Date de sortie : 25 Février 2009

N° de visa : 119639


03/03/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres