Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Séance de rattrapage : Cash **



Cash de Eric Besnard

Synopsis


Un arnaqueur évite les agressifs. Et encore plus les agressifs armés.
Solal a oublié cette règle. Résultat, il est mort, assassiné par un mauvais perdant.
L'affaire aurait dû en rester là. Mais Solal a un frère : Cash. Et Cash a décidé de le venger. A sa manière. En élaborant une arnaque de haut vol.
Toutefois, l'adversaire est sur ses gardes. Et Cash et ses amis se sont peut-être attaqués à plus fort qu'eux... Dans ce genre d'opération, les alliances se font et se défont, les complices sont parfois des traîtres et les traîtres des complices. A la fin, une seule chose compte : qui est le pigeon ?

L'Avis de Thibault

Le milieu des arnaqueurs fascine toujours autant. Surfant sur la vague Ocean's eleven initiée par Steven Soderbergh, Ca$h est un film qui se regarde sans déplaisir. Après avoir fait ses preuves comme scénariste grâce à des films tels que Le Convoyeur ou le récent Nouveau Protocole, Eric Besnard entend bien prouver qu'il a aussi de la ressource en tant que réalisateur. Le film est une intrigue complexe à base de twists [1] à répétition.

Mais le scénario prend le parti de multiplier à outrance ces rebondissements. L'idée est certes bonne et louable au départ mais encore aurait-il fallu faire preuve d'un peu de parcimonie. Ainsi, les fausses pistes et les faux semblants sont bien trop nombreux et on a souvent bien du mal à suivre le cheminement intellectuel des auteurs. On à l'impression qu'il y a beaucoup trop de personnages. Ce qui manque, c'est la magie, la prestidigitation, l'art de détourner l'attention du spectateur-détective par un style ou un humour percutant.

Jean Dujardin fait ici l'étalage de toute sa classe. Il est devenu un héros glamour. Jean Reno, enfin de retour au cinéma, apporte une assurance savoureuse, tristement coupée puisque son rôle s'avère être minuscule et complètement sous-exploité. Alice Taglioni et Valeria Golino éclaboussent de leur beauté le film. La première, totalement glamour, étincelle. La deuxième est troublante. François Berléand s'offre encore un second rôle, dans lequel, pour changer, il est parfait. Sans oublier Caroline Proust et Jocelyn Quivrin qui complètent la distribution.

Le film est au final un cocktail de surprises, de trahisons et de retournements de situations amusants. Qui est le pigeon ?

Fiche technique


Genre : Comédie, Policier

Nationalité : Française

Réalisation : Eric Besnard

Casting : Jean Dujardin, Jean Reno, Valeria Golino, Alice Taglioni, François Berléand, Clovis Cornillac, Jocelyn Quivrin, Samir Guesmi, Caroline Proust, Cyril Couton, Eriq Ebouaney, Ciarán Hinds, Hubert Saint-Macary, Christian Hecq, Joe Sheridan, Roger Dumas (II), Mehdi Nebbou, Christian Erickson, Alain Figlarz, Mark Grosy, Samir Boitard, Laurent Jumeaucourt, Philippe Visconti, Bruno Ricci, Ludo Harlay, Françoise Miquelis, Christophe Rossignon et Philippe Herisson

Durée : 110 min.

Année de production : 2007

Date de sortie : 23 avril 2008

N° de visa : 115682


10/03/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres