Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Séance de rattrapage : Destination finale 4 **

 
Destination finale 4 de David R. Ellis

Synopsis


Alors que Nick et ses amis s'apprêtent à s'amuser devant une course automobile, celui-ci a une prémonition horrifiante : un terrible concours de circonstances fait voler en éclat une voiture de course, projetant des débris enflammés qui achèvent brutalement ses amis et fait s'écrouler sur lui une rangée des tribunes. En proie à la panique, Nick parvient à convaincre sa copine Lori et leurs amis Janet et Hunt de quitter les tribunes seulement quelques secondes avant la réalisation de son effroyable vision...
Persuadé d'avoir échappé à la mort, le groupe d'amis semble avoir une seconde chance, mais malheureusement pour Nick et Lori, ça ne fait que commencer. Alors que ses prémonitions se poursuivent et les survivants commencent à moirrir les uns après les autres - de façon de plus en plus brutale - Nick doit trouver le moyen d'échapper à la mort une fois pour toute, à moins d'atteindre, lui aussi, sa destination finale.

L'avis de Thibault

4 ème opus de la franchise horrifique initiée par James Wong en 2000 et devenu très lucrative, la saga Destination Finale était une franchise fun pour ses 2 premiers volets et qui commençait à trouver ses limites avec le 3ème . Reste que le retour de David R.Ellis assure un spectacle nettement plus efficace que le précédent volet.

L'ajout de la 3D est le véritable atout de cet opus des Destination Finale. Mais, parce qu'il a tout misé sur l'effet 3D en oubliant totalement de travailler son scénario, la profondeur psychologique de ses personnages et même l'atmosphère générale du film, il réalise un beau nanar.

Le générique est tout simplement excellent, il reprend en 3D les morts les plus spectaculaires depuis le tout premier Destination finale, mais passées aux rayons X. Après l'introduction fracassante, le film nous propulse dans une succession de radiographies en relief faisant écho aux précédents opus de la franchise.

Le principe de base reste le même et tout n'est que surenchère sur la façon de faire mourir les personnages. L'idée commence un peu à s'essouffler car rien de neuf n'est proposé. Le réalisateur tombe dans un conformisme et reprend avec une exactitude indécente la trame narrative des films précédents. Taillées pour la 3D, la mort est sacrément vicieuse de nos jours. Elle est encore plus sadique et trash que les autres volets. En effet l'efficacité de R.Ellis rend ces morts suffisamment jouissives. Sauf, peut être la mort à l'hôpital où une baignoire remplie d'eau s'écrase à l'étage en dessous.

Les acteurs sont assez convainquant sans être à la hauteur de gagner un Oscar. Mykelti Williamson reste la petite touche d'humour du film. Il incarnait déjà Bouba dans Forrest Gump. Bobby Campo est assez bon mais son personnage n'est pas assez exploité.

Probablement le dernier opus d'une franchise qui a fait son temps.

Fiche Technique

Genre : Epouvante-horreur

Nationalité : Américaine

Réalisation : David R. Ellis

Casting : Bobby Campo, Shantel VanSanten, Nick Zano, Haley Webb, Mykelti Williamson, Krista Allen, Andrew Fiscella, Justin Welborn, Stephanie Honore, Lara Grice, Jackson Walker, Phil Austin, Brendan Aguillard, Monique Detraz, Chris Fry, Tina Parker, Cecile Monteyne, Dane Rhodes, Gabrielle Chapin, Harold Evans, Eric Paulsen, Belford Carver, Dennis Nguyen, Jedda Jones et Trey Burvant

Durée : 90 min

Année de production : 2009

Titre original : The Final Destination

Interdit aux moins de 12 ans

Attachée de presse : François Frey, Olivia Malka et Sophie Martins

Date de sortie : 26 août 2009
 


28/08/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres