Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Séance de rattrapage : Je vais te manquer ***



Je vais te manquer d'Amanda Sthers

Synopsis


Six destinées qui vont, l'espace d'un instant, dans un aéroport grouillant de vie, se bousculer, se séparer et se retrouver. Et si ses personnages étaient en train de vivre, sans le savoir, le moment le plus important de leur vie.
Olivier et Lila... Va-t-il rater l'amour ou va-t-elle rater l'avion ?
Julia et Marcel... Va-t-elle rater sa mort ou va-t-il rater sa vie ?
Fanny et Max... Va-t-elle manquer de courage ou va-t-il manquer de chance ?

L'avis de Thibault

Je vais te manquer est le premier film d'Amanda Sthers qui avait déjà démontré son talent dans ses livres et sa mise en scène de sa pièce de théâtre. Elle signe une véritable comédie romantique, très proche de Love actualy.

Le film choral est très à la mode dans le cinéma français. Il obéit à une constante, alterner les histoires par des scénettes qui s'enchainent et se recoupent jusqu'au final.

Je vais te manquer est un panel de vies entremêlées qui se retrouvent à l'aéroport. Il y a une septuagénaire tremblante comme une adolescente à l'idée de retrouver son amour de jeunesse, un auteur grognon qui tombe amoureux d'une mère de famille atteinte d'un cancer, une petite fille qui va rejoindre sa mère au Canada, une jeune enseignante qui recherche le prince charmant.
Ces bouts de vie qui se croisent, qui s'imbriquent et ces êtres qui, sans se connaître, partagent un moment, trouve une solution à l'autre. Les relations des uns et des autres sont le reflet de la vraie vie.

Chaque personnage y est attachant à sa manière. Cette galerie d'individus aux destins croisés permet du susciter toutes sortes d'émotions du comique à l'étude de mœurs plus profonde. Chaque histoire possède un registre différent. On passe de la fantaisie la plus déluré au drame assez noir. La partie avec Carole Bouquet tire vers le mélo, celle d'Anne Marivin rappelle les comédies romantiques avec Hugh Grant. Les dialogues sont percutants et touchant, mais surtout stylisés. L'utilisation de l'humour et de l'émotion est plus qu'intéressante. Il balance toujours entre gravité et légèreté.

L'inénarrable Pierre Arditi, en auteur ringard et grincheux, est très à l'aise dans la méchanceté. Son personnage est franchement drôle. Carole Bouquet, dans un rôle déprimant, excelle sans maquillage. Elle est fort émouvante. Le couple est fantastique. Trop peu présent à l'écran, l'excellent Michael Lonsdale incarne un vieux psychologue à la retraite. Il est impérial. Anne Marivin et Mélanie Page apportent leur enthousiasme. Patrick Mille, qui reprend le rôle de Patrick Bruel, est très convaincant. Sa relation avec sa fille a de l'épaisseur : l'amour entre eux est palpable.

Je vais te manquer est un film rafraichissant. Plein de sensibilité et de réflexions sur la vie. Amanda Sthers, la nouvelle Claude Lelouch, va faire parler d'elle !

Fiche Technique

Genre : Comédie, Romance

Nationalité : Française

Réalisation : Amanda Sthers

Casting : Carole Bouquet, Pierre Arditi, Anne Marivin, Patrick Mille, Fred Testot, Mélanie Thierry, Cécile Cassel, Mélanie Page, Ariane Seguillon, Karine Silla, Yves Jacques, Monique Chaumette, Michael Lonsdale, Adrien Jolivet, Alexandra London, Stéphan Guérin-Tillié, Raphaël Mezrahi, Fabienne Thibeault, Clara Barbosa, Hyacinthe Imayanga, Emmanuelle Bougerol et Christine Orban

Durée : 95 min

Année de production : 2008

Budget : 6 000 000 euros

Date de sortie : 10 Juin 2009



17/06/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres