Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Séance de rattrapage : Persécution **



Persécution de Patrice Chéreau

Synopsis


Un inconnu. Daniel, 35 ans, est poursuivi par un inconnu qui s'introduit chez lui régulièrement et l'espionne systématiquement. Comment ce garçon est-il entré dans la vie de Daniel ? Daniel lui-même ne s'en souvient pas. Un jour cet inconnu se poste devant lui, le regarde et lui dit : "Tu es l'homme de ma vie". Daniel le chasse. Une femme. Daniel vit seul, mais il va deux ou trois fois par semaine chez Sonia, cette femme qu'il persécute et idéalise en même temps. Il ne lui passe rien et vit dans une dépendance affective totale à son égard. Cette femme lui donne tout ce qu'elle peut mais elle travaille beaucoup, et a peu de temps pour elle. Elle veut aimer Daniel et vivre une vie autonome, un amour apaisé, mais il s'acharne à lui réclamer plus...

L'avis de Thibault

Après plusieurs films de groupes (Ceux qui m'aiment prendront le train / La Reine Margot) ou à deux personnages (Gabrielle / Son frère), Patrice Chéreau s'intéresse à un étrange trio dans Persécution, produit par Bruno Levy. Il y a un mérite à reconnaître à son dernier film, c'est qu'il ne laissera personne indifférent.

Il s'agit d'un homme qui se rend la vie impossible en permanence, faute de s'aimer suffisamment. Le portrait de Daniel aux multiples visages est saisissant : l'amant en demande obsessionnelle, l'ami fidèle mais caractériel, le fils incapable de faire le deuil d'un père qu'il continue de chercher dans tous les pensionnaires de la maison de retraite où il est mort.... Le jeune homme survit cependant assez bien dans ce déséquilibre émotionnel, jusqu'au jour où apparaît dans son voisinage un fou qui va le persécuter au nom d'un prétendu amour. Après avoir essayé de l'éliminer de son horizon Daniel semble s'en accommoder jusqu'à en faire une sorte de confident. Cet intrus qui a le mérite certain de l'obliger à s'interroger sur ses sentiments et même sur sa vie. Est-il réel ou bien fantasmé ?

Persécution est un film nerveux et intriguant qui donne une vision de l'amour qui fait froid dans le dos. Le film décrit comment un être qui a toutes les raisons de se sentir persécuté ne se rend pas compte qu'il est lui-même en train de persécuter sa compagne. Comment aimer peut-il devenir une persécution ? Persécution a pour thème principal la solitude. Cette solitude que tout le monde ressent et cette solitude qui fait mal. Il aborde aussi la complexité des rapports amoureux et amicaux. La première scène dans le métro campe l'ambiance, certes un peu déprimante mais tellement juste du film.

Chéreau est un grand metteur en scène. Sa mise en scène est brillante. Sa caméra est maitrisée avec une belle photographie magnifique de Yves Cape. L'atmosphère étrange teintée de violence donne une impression de thriller où les émotions peuvent tuer.
Pour la musique, Chéreau a de nouveau fait appel à Eric Neveux, à qui on doit notamment la partition d'Intimité.

Romain Duris excelle dans son rôle d'obsessionnel qui utilise sa franchise comme facade pour se cacher de ses propres hantises. Le comédien nous prend vraiment aux tripes. Il s'engage et s'investit à 200 % dans son interprétation proche d'un Patrick Dewaere dans Série Noire, entre spleen et incapacité à trouver la bonne distance entre soi et les autres dans un rapport au monde toujours plus obscur et déshumanisé. Eblouissant et inoubliable. Patrice Chéreau retrouve Jean-Hugues Anglade 26 ans après lui avoir offert son premier grand rôle dans L'Homme blessé et quinze ans après La Reine Margot, dans lequel l'acteur incarnait Charles IX. Jean Hugues Anglade est exceptionnel. Quelle présence et quel talent ! Charlotte Gainsbourg est bouleversante mais sous employée. Les 3 acteurs principaux sont tellement justes, authentiques, et naturels... Mais que vient faire ici Hiam Abbas dans un troisième rôle totalement inutile ? Gilles Cohen, Michel Duchaussoy, Tsilla Chelton et Alex Descas complètent le casting.

Plongés dans un maelström de souffrances psychologiques, les personnages se débattent contre l'amour fou. C'est profondément triste et envoûtant. Un Chéreau qui mérite en tout cas l'attention. Allez, ceux qui l'aiment prendront le train.

Fiche Technique

Genre : Drame

Nationalité : Française

Réalisation : Patrice Chéreau

Casting : Romain Duris, Charlotte Gainsbourg, Jean-Hugues Anglade, Alex Descas, Gilles Cohen, Michel Duchaussoy, Tsilla Chelton, Mika Tard, Yannick Soulier et Hiam Abbass

Durée : 100 min

Année de production : 2008

Attachés de presse : André-Paul Ricci,Tony Arnoux et Rachel Bouillon

Date de sortie : 9 décembre 2009








15/12/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres