Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Séance de rattrapage : Prédictions **



Prédictions d'Alex Proyas

Synopsis


Pour fêter l'anniversaire d'une école, une cérémonie est organisée au cours de laquelle une capsule temporelle contenant des messages écrits par des enfants 50 ans auparavant est déterrée et ouverte. Chaque enfant emporte chez lui un message, mais celui du petit Caleb est illisible, car il s'agit d'une suite incohérente de chiffres. D'abord amusé, son père, statisticien, essaye de trouver une signification. Horrifié, il découvre peu à peu que chaque séquence de chiffres correspond à la date exacte d'une catastrophe récente. Lorsqu'il comprend que les 3 dernières séquences prophétisent des cataclysmes à venir, une course contre la montre commence.

L'avis de Thibault

Cinq ans après avoir réalisé un Blockbuster de commande nommé I Robot, le réalisateur Alex Proyas nous revient avec un autre film de science-fiction. Comme beaucoup le prédisaient, Prédictions est une œuvre mineure dans sa courte filmographie.

Jonathan Koestler, professeur en astrophysique et son fils Kaleb vont être mêlés à l'ouverture de la capsule temporelle dans laquelle une fillette introvertie et sa classe ont déposé, il y a cinquante ans, des messages pour le futur. La fillette y a laissé une longue suite de chiffres énigmatique. Kaleb tombe sur le message. Y a-t-il un plan où tout n'est-il que le fruit du hasard ?

Les scènes catastrophes sont extrêmement réalistes, violentes et perturbantes. Les effets spéciaux, saisissantes de réalisme, sont magistraux et dantesques. Le réalisme du crash d'avion est vraiment saisissant avec les corps en flamme des victimes qui sortent de l'avion en hurlant. La scène du métro tout aussi impressionnante et réaliste.

Il fait un mélange de plein de film : La Guerre Des mondes, X-Files, Le Jour ou la Terre S'arrêta. Alex Proyas ne parvient pas à insuffler des idées novatrices. Le film ne manque pas de gros clichés bien américains comme la relation père/fils ou le zoom sur le drapeau américain. Ça dégouline de bons sentiments americano-familiaux. Très spielbergien et shyamalanesque dans sa mise en images, Proyas se perd hélas un peu vers la fin.

Si l'idée de départ est excellente la fin est totalement ratée, elle est pessimiste, et sans intérêt. Une déviation brutale vers des élucubrations mystico-religieuses agaçantes deviennent systématiques dans ces films états-uniens. On commence avec l'iconographie, on part ensuite sur les psaumes, puis sur les anges, la trinité puis Noé avec le couple de lapin qui fait suite à un mélange entre déluge et apocalypse. Enfin on finit en beauté avec Adam et Ève, le jardin d'Eden et le pommier. Le film oscille entre délire créationniste, hallucinations Raëlienne et mystique biblique.

Nicolas Cage, comme à l'accoutumée, nous fait du Nicolas Cage en se gardant bien de faire passer la moindre émotion dans son jeu. Ses expressions faciales sont identiques d'une scène à l'autre.

Quelque part entre thriller paranoïaque, fantastique et science-fiction, Prédictions instaure une ambiance très réussie qui rappelle les films catastrophes réalistes des 60's et 70's. Mais la fin est plus que ridicule.

Fiche Technique

Genre : Thriller, Fantastique

Nationalité : Américaine

Réalisation : Alex Proyas

Casting : Nicolas Cage, Rose Byrne, Chandler Canterbury, Ben Mendelsohn, Nadia Townsend, Adrienne Pickering, Liam Hemsworth, Danielle Carter, Terry Camilleri, Angie Diaz, Sally Anne Arnott, Lara Robinson, Tamara Donnellan, Giovanni Bartuccio, Brett Robson, Jake Bradley, Clem Maloney, Jayson Sutcliffe, Andrew Lyons, Clement Tang, Luke Calder, D. G. Maloney, Alan Hopgood, Joshua Long, Alethea McGrath, David Lennie, Travis Waite, Gareth Yuen, Lesley Anne Mitchell, Raymond Anthony Thomas et Ali Ammouchi

Durée : 120 min

Année de production : 2009

Budget : 50 000 000 $

Date de sortie : 1 Avril 2009


22/04/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres