Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Séance de rattrapage : Toi, moi, les autres **

Toi, moi, les autres, le 23 février au cinéma **

Toi, moi, les autres de Audrey Estrougo

Synopsis


Gab a une vie rangée : une fiancée, un mariage en préparation, une famille aisée. Leïla ne s'autorise pas à vivre la sienne : des études de droit, un petit frère turbulent, une maman partie trop tôt... Alors lorsque Gab renverse le petit frère de Leïla, c'est le choc des mondes et le début d'une grande histoire d'amour qui va se heurter violemment à la réalité.
Tina, la plus proche confidente de Leïla est sans papiers, sous la menace d'une reconduite à la frontière et se fait arrêter. Alors que le monde de Leïla s'effondre, Gab est prêt à tout pour elle, même à s'opposer à son père, préfet de police.
Et qui a dit que rien n'était impossible tant qu'on a de l'amour ?...

L'Avis de Thibault

Après le surprenant et réussi Regarde moi, Toi, moi, les autres est le deuxième long métrage signé Audrey Estrougo. L'idée de départ était sympathique : une comédie musicale sur fond de Roméo et Juliette des temps modernes.

La réalisatrice parle d'originalité: on ne voit que clichés et grosses ficelles. Le scénario est malheureusement cousu de fil blanc, rempli des pires clichés sur tous les points qu'il aborde comme l'amour, les conflits sociaux, les jeunes des milieux défavorisés, les personnes en situation illégale etc... On passe d'une scène à l'autre sans aucune logique.

La romance entre les deux héros n'est en réalité abordée que pendant la première partie du film. Gab est forcément un jeune rebelle qui s'oppose à son père, préfet de police forcément riche et xénophobe. Leila est forcément une jeune cendrillon qui poursuit ses études tout en s'occupant de sa famille, forcément pauvre mais plein de bonnes valeurs morales. La deuxième partie est prétexte à un matraquage des idées de la réalisatrice : Les jeunes banlieusards sont forcément des saints qui ne pensent qu'à danser et à se serrer les coudes face à la tyrannie que leur font subir les méchants policiers, forcément brutaux et stupides. Pourquoi traiter de la question des sans papiers de manière aussi convenue et caricaturale ?

Les chansons du répertoire musical français sont bien choisies. Audrey Estrougo a fini par constituer une palette de 10 chansons très variées et de styles complètement différents, prises dans les répertoires d'artistes allant de Joe Dassin à Mathieu Chédid en passant par Téléphone ou Daniel Balavoine. L'initiative était excellente, la bonne humeur l'emporte...

Les acteurs mettent de la bonne volonté et de la fraicheur dans leur jeu. Leila Behkti est talentueuse. Nominée au césar du meilleur espoir féminin, elle irradie la pellicule. Finaliste de l'émission de télé-crochet "Nouvelle Star" en 2008, Benjamin Siksou signe son premier rôle principal en interprétant le personnage de Gabriel. Il est visiblement ni un comédien ni un danseur, et qu'on peine à qualifier de chanteur. Son jeu est plat, son regard vide : il est la grosse erreur de casting. Chantal Lauby est excellente en mère paumé bourgeoise du 16e. Elle n'a pas beaucoup de scènes, mais lorsqu'elle doit jouer son rôle de mère absente, elle est bien présente. Nicolas Briançon est convaincant. Et le jeune Emir Seghir, dans le rôle du petit frère complice est une vraie révélation.

Le film joue sur plusieurs tableaux, une histoire d'amour, une critique sociale, et une comédie musicale, le tout dans un même film. Le résultat est loin d'être sans défaut mais le film est attachant et se laisse apprécier.

Fiche Technique

Genre : Comédie musicale

Nationalité : Française

Réalisation : Audrey Estrougo

Interprètes : Leïla Bekhti, Benjamin Siksou, Cécile Cassel, Marie-Sohna Condé, Chantal Lauby, Nicolas Briançon, Djanis Bouzyani, Martine Gomis, Emir Seghir, Jérémie Elkaïm, Renaud Astegiani, Selim Clayssen, Math Samba, Gladys Gambie, Abel Jafri, Cheïna Correa Lafaure et Zohra Benali

Durée : 90 minutes

Année de production : 2009

Attachés de presse : François Hassan Guerrar, Bérengère Maisons et Melody Benistant

Date de sortie : 23 février 2011
 
 


26/02/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres