Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Tête de Turc , le 8 septembre 2010 en DVD ***

 
Tête de Turc de Pascal Elbé

Synopsis


Un geste, et tout bascule. Un adolescent de 14 ans, un médecin urgentiste, un flic en quête de vengeance, une mère qui se bat pour les siens, un homme anéanti par la mort de sa femme voient leurs destins désormais liés. Alors que le médecin passe plusieurs jours entre la vie et la mort, les événements s'enchaînent et tous seront entraînés par l'onde de choc.

L'avis de Thibault

Tête de Turc, qui a reçu le prix cinéma 2010 de la Fondation Diane et Lucien Barrière, est le premier long métrage de Pascal Elbé en tant que réalisateur. Après avoir coécrit pour Michel Boujenah et Roschdy Zem, il est parti d'un fait divers survenu en 2006, à Marseille où Mama Galledou, passagère d'un bus, a été brûlée vive par des jeunes qui n'avaient pas la moindre conscience des conséquences de leurs actes.

Pascal Elbé se révèle être un très bon réalisateur, utilisant un style très urbain avec un bon usage de la caméra à l'épaule, et une photographie assez froide qui colle avec le propos tout en donnant un très bel aspect visuel au film. Sans atteindre la maestria d'un James Gray, sa réalisation n'en demeure pas moins efficace et particulièrement percutante, à l'image d'une introduction assez mémorable.

Pour son premier film, Pascal Elbé n'a pas choisi la facilité : comment vivre dans une banlieue difficile, comment, en tant que flic, y faire respecter la loi sans tomber dans la provocation ni tomber sous la provocation, comment, en tant que médecin, soigner sans être agressé, comment y élever ses enfants ? Telles sont les questions que pose le film. Il met en lumière ces véritables mères courage abandonnées par des maris irresponsables qui essaient d'élever seules leurs enfants dans un environnement difficile. Dès le début du film, le réalisateur excelle pour installer une tension que l'on va ressentir pratiquement tout du long. Tel un film choral, il s'intéresse à divers protagonistes, tous ayant une importance plus ou moins importante, tous ayant un rôle plus ou moins déterminant au sein de ce polar urbain. Des destins qui se croisent et s'entre croisent. Le thriller est efficace et tendu, ne tombant quasiment jamais dans la facilité afin de nous offrir un constat plutôt sombre mais surtout fort réaliste de la situation aujourd'hui. On passe avec aisance du polar au drame familial et au drame social.

Le scénario, qui tient la route, se base sur des destins croisés de familles qui portent leur douleur au travers d'un fait divers de banlieue dramatique et d'une enquête policière personnelle. Il fait passer son message qu'en arrière plan à travers les destins mêlés des personnages. Tout du long, le film tourne autour des hésitations de Borat et des recherches d'Atom qui cherche à venger son frère. Finiront-ils par se rencontrer ?

Les acteurs campent leurs personnages avec brio. Pascal Elbé a souhaité confier l'un des rôles principaux à son ami Roschdy Zem qui l'avait lui-même dirigé dans Mauvaise foi. Il livre une excellente performance. Tête de Turc marque les débuts d'acteur de Samir Makhlouf qui interprète ici le jeune Bora. C'est la révélation du film qui est étonnamment émouvant et attachant en jeune coupable repenti rongé par les remords. Mais le plus grand plaisir est de retrouver la magnifique actrice israélienne Ronit Elkabetz en mère célibataire courageuse et pleine de dignité. Déchirée entre sa conscience et son désir de voir ses enfants s'en sortir, elle est impressionnante. Simon Abkarian est formidable mais son rôle est trop court. Florence Thomassin, Laure Marsac, Monique Chaumette, Annie Grégorio, Brigitte Catillon, Adèle Exarchopoulos, Stéphan Guérin-Tillié, Pierre-Ange Le Pogam, Moussa Maaskri, Nathalie Besançon, Roland Marchisio et Valérie Benguigui complètent le casting.

Pascal Elbé a pris un malin plaisir à faire jouer le rôle d'un français d'origine arménienne par un français d'origine maghrébine, une mère turque par une actrice israélienne, un jeune d'origine turque par un jeune d'origine maghrébine, une mère arménienne par une française de souche et un veuf qui en veut au médecin d'origine arménienne par un comédien d'origine arménienne. Le mélange des origines des comédiens brouille les conventions du genre et apporte une force supplémentaire à la narration.

Un excellent film qui permet de comprendre la complexité du problème des banlieues, avec toute sa dimension culturelle et sociale. Une belle peinture de la réalité sur la situation des jeunes dans les cités. Un film émouvant. Un Collision à la française.

Fiche Technique

Genre : Drame , Policier

Nationalité : Française

Réalisation : Pascal Elbé

Casting : Roschdy Zem, Samir Makhlouf, Pascal Elbé, Ronit Elkabetz, Léo Elbé, Simon Abkarian, Omar Ait-Raiss, Gamil Ratib, Florence Thomassin, Hassan Mezhoud, Brigitte Catillon, Adèle Exarchopoulos, Laure Marsac, Monique Chaumette, Stéphan Guérin-Tillié, Pierre-Ange Le Pogam, Moussa Maaskri, Nathalie Besançon, Annie Grégorio, Roland Marchisio, Valérie Benguigui, Patrice Abbou, Anne Suarez, Gino Cohen, Ayoub Daf, Natacha Cardoso Martins, Mustafa Cetin, Frédéric Saurel, Ridouane Yazit, Mariam Kaba, Philippe Spiteri, Julie Brami, Pierre Alloggia, Henry Le Turc, Aude Thirion, Michel Ferracci, Alexis Cohen, Céline Melloul, Christiane Rorato, Edmond Bensimon, Jean-Louis Testud, Cathy Min Jung, Eléonore Godeau, Bruno Lugan et Paul Tomasini

Durée : 87 min

Année de production : 2009

Attachés de presse : François Hassan Guerrar et Bérengère Maisons

Date de sortie : 31 mars 2010
 
 
 

TÊTE DE TURC - BANDE-ANNONCE HD - de Pascal Elbé


05/04/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres