Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Zem Roschdy : biographie et filmographie

Zem Roschdy : biographie et filmographie

Biographie

Fils d'immigrés marocains, Roschdy Zem prend des cours de théâtre et se passionne pour le football. Si sa première expérience cinématographique remonte à 1987 (une figuration dans Les Keufs), le jeune homme, qui gagne sa vie en vendant des jeans sur les marchés, ne pense pas encore à devenir acteur. Repéré par un assistant d'André Techiné, il tient des petits rôles dans ses films J'embrasse pas (1991) et Ma saison préférée (1991), et se produit épisodiquement au théâtre.

 

Roschdy Zem a 30 ans lorsque sa carrière prend véritablement son envol, et ce grâce à deux prestations très remarquées, le camé de N'oublie pas que tu vas mourir de Xavier Beauvois et l'attachant veilleur de nuit d'En avoir ou pas de Laetitia Masson. Le cinéma d'auteur s'entiche alors de ce garçon robuste et plein de sensibilité, qui apparaît chez Chéreau (Ceux qui m'aiment prendront le train), Garrel, et dans nombre de premiers films, comme Louise (take 2) ou ces deux subtiles évocations de la Guerre d'Algérie que sont L'Autre côté de la mer (1997) et Vivre au paradis (1998).

 

A l'image d'un Sami Bouajila, Roschdy Zem ouvre la voie aux comédiens d'origine arabe en France, en s'illustrant dans des rôles et des films très variés : cinéma social (Sauve-moi ou le plus léger Ma petite entreprise de Jolivet, qui lui vaut une nomination au César du Meilleur second rôle), comédies grand public (Le Raid, Blanche, ou Chouchou dans lequel il campe l'inénarrable Frère Jean) ou films psychologiques (Betty Fisher, Ordo). Indic dans 36, flic dans Le Petit lieutenant de son vieux complice Beauvois (avec à la clé une nouvelle nomination au César), ce grand acteur de composition, qui apprend l'hébreu pour Va, vis et deviens et prend l'accent serbe pour La Californie, obtient en 2006 à Cannes le Prix d'interprétation masculine, partagé avec ses partenaires, pour Indigènes, film de guerre sur les soldats nord-africains mobilisés en 1943.

 

Cette riche année est aussi marquée par ses débuts de réalisateur avec Mauvaise foi (dont il est aussi l'interprète principal), une comédie sur un couple mixte, elle juive (Cécile de France), lui musulman. En 2008, on le retrouve épris de La Fille de Monaco, surentraîné pour son rôle de flic risque-tout dans Go Fast ou fêtant ses retrouvailles avec Pierre Jolivet pour La Très très grande entreprise. Sa prestation d'avocat en proie à une crise de conscience dans Commis d'office (2009) est remarquée par la critique, tout comme celle dans le premier film de son ami Pascal Elbé, Tête de Turc. L'année 2010 marque le retour des tirailleurs d'Afrique du Nord à Cannes avec Hors-la-loi, de nouveau sélectionné, et permet à l'acteur de retrouver ses co-lauréats du Prix d'Interprétation Jamel Debbouze et Sami Bouajila. Roschdy Zem réalise la même année un second long métrage, Omar m'a tuer, inspiré de la sanglante affaire Omar Raddad.


Filmographie complète de Roschdy Zem avec mes notes sur 20

En tant qu'acteur

Intersection de David Marconi - prochainement

 

Just Like A Woman de Rachid Bouchareb - prochainement

 

Mains armées de Pierre Jolivet - 2012 13

 
Sans Issue de Mabrouk el Mechri - 2012 10

 

Une nuit de Philippe Lefebvre - 2012 15 

 

A bout portant de Fred Cavayé - 2010 16

 

Hors-la-loi de Rachid Bouchareb - 2010 11


Happy Few de Antony Cordier - 2010 16

Tête de Turc de Pascal Elbé - 2010
17

Commis d'office de Hannelore Cayre - 2009
13

London River de Rachid Bouchareb - 2009 13


La Très très grande entreprise (2008), de Pierre Jolivet 16

Go Fast (2008), de Olivier Van Hoofstadt 13

La Fille de Monaco (2008), de Anne Fontaine
15


Détrompez-vous (2007), de Bruno Dega 12

Mauvaise foi (2006), de Roschdy Zem 16

La Californie (2006), de Jacques Fieschi 12

Indigènes (2006), de Rachid Bouchareb 15

Le Petit lieutenant (2005), de Xavier Beauvois 16

Camping à la ferme (2005), de Jean-Pierre Sinapi 13


Va, vis et deviens (2005), de Radu Mihaileanu

Tenja (2005), de Hassan Legzouli

36 Quai des Orfèvres (2004), de Olivier Marchal 16

Ordo (2004), de Laurence Ferreira Barbosa

Sansa (2004), de Siegfried

Les Clefs de bagnole (2003), de Laurent Baffie 8

Merci... Dr Rey ! (2003), de Andrew Litvack

Filles Uniques (2003), de Pierre Jolivet 13

Chouchou (2003), de Merzak Allouache 13


Monsieur N. (2003), de Antoine de Caunes 16

A quoi ça sert de voter écolo ? (2003), de Aure Atika

Blanche (2002), de Bernie Bonvoisin 12

Le Raid (2002), de Djamel Bensalah 12


Change-moi ma vie (2001), de Liria Begeja

Ma femme est une actrice (2001), de Yvan Attal 15

Betty Fisher et autres histoires (2001), de Claude Miller 16


L'Origine du monde (2001), de Jérôme Enrico

Little Senegal (2001), de Rachid Bouchareb

Pas d'histoires ! 12 regards sur le racisme au quotidien (2001), de Philippe Jullien

Le Monde à l'envers (2000), de Rolando Colla

Sauve-moi (2000), de Christian Vincent

Stand-by (2000), de Roch Stephanik

La Ville (2000), de Yousry Nasrallah

La Parenthèse enchantée (2000), de Michel Spinosa 12

Ma petite entreprise (1999), de Pierre Jolivet 17


Vivre au paradis (1999), de Bourlem Guerdjou

Louise (Take 2) (1999), de Siegfried

Les Petits souliers (1999), de Olivier Nakache

Alice et Martin (1998), de André Téchiné

A vendre (1998), de Laetitia Masson

Ceux qui m'aiment prendront le train (1998), de Patrice Chéreau 18

Vive la République ! (1997), d'Eric Rochant

Clubbed to Death (Lola) (1997), de Yolande Zauberman

L'Autre côté de la mer (1997), de Dominique Cabrera

La Divine poursuite (1997), de Michel Deville

Fred (1997), de Pierre Jolivet 16

C'est Noël déjà ? (1997), de Siegfried

Le Plus beau métier du monde (1996), de Gérard Lauzier 14

Le Coeur fantôme (1996), de Philippe Garrel

Mémoires d'un jeune con (1996), de Patrick Aurignac

N'oublie pas que tu vas mourir (1996), de Xavier Beauvois

En avoir (ou pas) (1995), de Laetitia Masson

Ma saison préférée (1993), de André Téchiné

Sup de fric (1992), de Christian Gion

J'embrasse pas (1991), de André Téchiné

Les Keufs (1987), de Josiane Balasko 11


En tant que réalisateur

Omar m'a tuer de Roschdy Zem - 2011 17

Mauvaise foi de Roschdy Zem - 2006 16

 

La Faim de Siegfried de Roschdy Zem - 1996



20/09/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres