Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Au-delà, le 19 mai 2011 en DVD *

Au-delà, le 19 janvier au cinéma **

Au-delà de Clint Eastwood

Synopsis


Au-delà est l'histoire de trois personnages hantés par la mort et les interrogations qu'elle soulève. George est un Américain d'origine modeste, affecté d'un "don" de voyance qui pèse sur lui comme une malédiction. Marie, journaliste française, est confrontée à une expérience de mort imminente, et en a été durablement bouleversée. Et quand Marcus, un jeune garçon de Londres, perd l'être qui lui était le plus cher et le plus indispensable, il se met désespérément en quête de réponses à ses interrogations. George, Marie et Marcus sont guidés par le même besoin de savoir, la même quête. Leurs destinées vont fi nir par se croiser pour tenter de répondre au mystère de l'Au-delà.

L'Avis de Thibault

Depuis quelques temps, Clint Eastwood, est un peu comme Woody Allen ou Claude Chabrol : chaque année, on attend son nouveau film. Un an après le triomphe extraordinaire et inattendu d'Invictus, voilà Au-delà. Et soyons honnêtes, notre cher réalisateur de 80 ans devrait peut être songer à ralentir le rythme, car il signe là son moins bon film depuis un moment.

Il s'agit d'un film choral où l'on suit trois histoires en parallèle dont les personnages ont tous un point commun : leur expérience de la mort. Une française, morte noyée dans le tsunami de 2004, mais miraculeusement revenue à la vie. Un enfant anglais qui voit son frère jumeau mourir. Et un américain qui a le don de communiquer avec les morts, chose dont il se passerait bien. Ces trois histoires sont racontées assez paresseusement, jusqu'à les lier de manière assez maladroite, mais néanmoins émouvante, à la fin.

En abordant le sujet de l'au-delà et de la communication avec les morts, il prenait un bien gros risque malgré l'habileté d'un scénario choral que ne désavouerait pas Claude Lelouch. Eastwood filme donc cette approche quasi-fantastique inédite tout en conservant des thèmes récurrents vus à travers ses films (l'injustice, le doute, l'enfance douloureuse, etc...). Après un début prometteur, on commence à se demander où Clint Eastwood veut nous emmener, on attend la confrontation entre les personnages qui arrive bien trop tardivement. La première partie est très plaisante mais la seconde partie manque de rythme. Le film se traine laborieusement vers une fin prévisible. Mais hélas, Hollywood est Hollywood, le cinéma commercial inonde de ses mièvreries et autres happy end la réalisation d'ensemble, et le film retombe comme un soufflé.

L'histoire devient téléphonée, on s'attend à chaque scène, il n'y a plus le moindre suspense. On sent que l'on tourne en rond : George exerce une dernière fois, puis n'exerce plus, et puis en fait si, et puis non... Il y a beaucoup moins d'intensité dramatique que dans Million Dollar Baby ou Gran Torino. On attend l'élément déclencheur qui n'arrive jamais. Pourtant, ce cru 2011 n'est pas mauvais, il réserve tout de même son lot de scènes magnifiques comme la séquence liée au tsunami est fabuleuse. Elle est bouleversante, choquante et très réaliste. Et la scène dans le métro de Londres avec Marcus est très bien faite.

Heureusement on sauve un peu la mise grâce aux acteurs. Après Invictus, Matt Damon retrouve Clint Eastwood. Il nous prouve encore une fois qu'il est l'un des plus grands acteurs américains capable de nous faire frémir ou de nous émouvoir. Sa performance toute en intériorité et retenue, est à saluer. Au-delà marque les débuts à l'écran des jumeaux Frankie et George McLaren. Âgés de douze ans, et natifs de Lewisham, ils sont touchants et on aimerait les revoir dans d'autres longs métrages. Marcus est de loin le personnage le plus attendrissant du film. Frankie et George McLaren se partagent tour à tour le rôle, étant dirigés à la perfection par un Eastwood aimant. Cécile de France qui joue une journaliste, qui échappe de peu à la mort, est fade et n'a pas l'air d'être dans l'histoire. Elle laisse à désirer. Son personnage est sans aucun doute le plus insignifiant : le metteur en scène souhaitant équilibrer les différentes histoires, le parcours de celle-ci en devient tout simplement creux. Thierry Neuvic, Bryce Dallas Howard, Mylène Jampanoï, Stéphane Freiss, Laurent Bateau, Marthe Keller et Céline Sallette complètent le casting.

Absolument rien à voir avec la qualité de Mystic river ou L'échange. Le film ressemble à une coquille vide sans consistance. Venant de Clint Eastwood, c'est forcément un peu décevant. Il commence comme un Night Shyamalan et se termine comme un roman de Marc Lévy.

Fiche Technique

Genre : Drame , Fantastique , Thriller

Nationalité : Américaine

Réalisation : Clint Eastwood

Interprètes : Matt Damon, Cécile de France, Thierry Neuvic, George McLaren, Frankie McLaren, Bryce Dallas Howard, Cyndi Mayo Davis, Lisa Griffiths, Jessica Griffiths, Ferguson Reid, Mylène Jampanoï, Stéphane Freiss, Laurent Bateau, Marthe Keller, Céline Sallette, Derek Sakakura, Jay Mohr, Richard Kind, Charlie Creed-Miles, Lyndsey Marshal, Rebekah Staton, Declan Conlon, Marcus Boyea, Franz Drameh, Tex Jacks, Taylor Doherty, Calum Grant, Steve Schirripa, Joe Bellan, Jenifer Lewis, Tom Beard, Andy Gathergood, Helen Elizabeth, Jean-Yves Berteloot, Niamh Cusack, George Costigan, Claire Price, Surinder Duhra, Sean Buckley, Audrey Brisson, Jess Murphy, Michael Cuckson, Jennifer Thorne, Barry Martin, Charlie Holliday, John Nielsen, Anthony Allgood, Mathew Baynton, Pearce Quigley, Paul Antony-Barber, Meg Wynn Owen, Selina Cadell, Tom Price, Celia Shuman, Joanna Croll, Jack Bence, Derek Jacobi, Tim Fitzhigham, Chloe Bale, Andy Arness, Fileena Bahris, Cabran E. Chamberlain, Sarah Jane O'Neill, Monique Soltani et James D. Weston II

Durée : 128 minutes

Année de production : 2010

Titre original : Hereafter

Attachés de presse : Eugenie Pont, Carole Chomand, Sabri Ammar et Caroline Marechal

Date de sortie : 19 janvier 2011
 
  


23/01/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres