Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Béart Emmanuelle : biographie et filmographie



Biographie


Fille du chanteur Guy Béart et de Genevieve Galea, mannequin aperçu dans Les Carabiniers, Emmanuelle Béart fait ses premiers pas à l'écran à 7 ans dans La Course du lièvre à travers les champs (1972). Partie étudier à Montréal, elle y croise, dans une boite de nuit, Robert Altman, qui l'engage pour un film qui ne verra pas le jour. De retour en France, elle apparaît chez David Hamilton, puis tourne dans L'Amour en douce et Un amour interdit, deux fiLms quI lui valent chacun une nomination au César du Meilleur espoir. Mais le personnage qui lui apporte la célébrité est celui de la sauvage Manon des Sources pour Claude Berri, avec à la clé un César du Meilleur second rôle en 1987.

Loin de son image glamour, Emmanuelle Béart fait en 1989 une composition remarquée de délinquante dans Les Enfants du désordre. Sa carrière est ensuite jalonnée de rencontres avec de grands auteurs : Rivette (elle pose nue dans La Belle noiseuse en 1991), Techiné, qui lui fait jouer une prostituée dans J'embrasse pas, ou Chabrol (L'Enfer). Cette admiratrice de Romy Schneider trouve deux de ses plus beaux rôles dans les derniers films de Sautet : une violoniste qui bouleverse la vie de deux musiciens dans Un coeur en hiver, et l'étrange confidente d'un vieil écrivain incarné par Michel Serrault dans Nelly et Monsieur Arnaud (1995), deux jolis succès. Wargnier lui offre un autre personnage fort dans Une femme française, mais le public n'est pas au rendez-vous.

Après un détour par Hollywood (Mission impossible en 1996), cette comédienne sensuelle au regard mélancolique est en 2000 l'émouvante héroïne de la fresque d'Assayas Les Destinées sentimentales. Si on retrouve son tempérament fiévreux dans Le Temps retrouvé ou La Répétition (2001). Béart s'amuse à jouer les domestiques lubriques dans 8 femmes d'Ozon (2002). Les exigeants Rivette (Histoire de Marie et Julien) et Techiné (Les Egarés en 2003, Les Témoins) se montrent fidèles à celle qui conserve son statut de sex-symbol (Nathalie...) et continue d'occuper une place centrale dans le cinéma français : après La Bûche, elle est à l'affiche de films fédérateurs comme Le Héros de la famille (2006) ou Mes stars et moi. Connue pour ses engagements de citoyenne, l'actrice s'investit tout autant dans ses rôles, que ce soit pour une comédie commerciale (Disco, 2008) ou un film-trip hors-normes (Vinyan).

Filmographie complète de Emmanuelle Béart avec mes notes sur 20

Bye Bye Blondie de Virginie Despentes - Prochainement

Ma compagne de nuit de Isabelle Brocard, Hélène Laurent - Prochainement

Ça commence par la fin de Michaël Cohen - 2010 13

Nous trois de Renaud Bertrand - 2010 15

En terre étrangère de Christian Zerbib - 2009

Mes stars et moi (2008), de Laetitia Colombani 14

Vinyan (2008), de Fabrice Du Welz

Disco (2008), de Fabien Onteniente 14

Les Témoins (2007), de André Téchiné 17

Le Héros de la famille (2006), de Thierry Klifa 18

Un crime (2006), de Manuel Pradal 12

L'Enfer (2005), de Danis Tanovic 12

Un fil à la patte (2005), de Michel Deville 15


Searching for Debra Winger (2005), de Rosanna Arquette

A boire (2004), de Marion Vernoux 8

Nathalie... (2004), de Anne Fontaine 12


Histoire de Marie et Julien (2003), de Jacques Rivette

Les Egarés (2003), de André Téchiné 16

8 femmes (2002), de François Ozon 18

La Répétition (2001), de Catherine Corsini 14

Voyance et manigance (2001), de Eric Fourniols 8


Les Destinées sentimentales (2000), de Olivier Assayas

La Bûche (1999), de Danièle Thompson 16

Le Temps retrouvé (1999), de Raoul Ruiz 14


Elephant Juice (1999), de Sam Miller Jules

Voleur de vie (1998), de Yves Angelo 12

Don Juan (1998), de Jacques Weber

Mission : Impossible (1996), de Brian De Palma 14

Le Dernier chaperon rouge (1996), de Jan Kounen

Nelly et Monsieur Arnaud (1995), de Claude Sautet 17

Une femme française (1995), de Régis Wargnier

L'Enfer (1994), de Claude Chabrol 16

Rupture(s) (1993), de Christine Citti

J'embrasse pas (1991), de André Téchiné

La Belle Noiseuse (1991), de Jacques Rivette

Le Voyage du capitaine Fracasse (1991), de Ettore Scola

Pour Nguyen Chi Thien (1991), de Michel Deville

Un coeur en hiver (1991), de Claude Sautet 17

Contre l'oubli (1991), de Patrice Chéreau

Le Bateau de Lu (1990), de Christine Citti

La Belle noiseuse. Divertimento (1990), de Jacques Rivette

Les Enfants du désordre (1989), de Yannick Bellon

A gauche en sortant de l'ascenseur (1988), de Edouard Molinaro

Date with an angel (1987), de Tom McLoughlin

Manon des Sources (1986), de Claude Berri 18

L'Amour en douce (1985), de Edouard Molinaro

Un amour interdit (1984), de Jean-Pierre Dougnac

Premiers désirs (1983), de David Hamilton

Demain les mômes (1976), de Jean Pourtalé

La Course du lièvre à travers les champs (1972), de René Clément



14/03/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres