Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Gardiens de l'ordre, le 17 aout 2010 en DVD ****

 
Gardiens de l'ordre de Nicolas Boukhrief

Synopsis


Lors d'une ronde de nuit qui tourne mal, Simon et Julie, deux simples gardiens de la paix, blessent un jeune cadre qui a abattu sans raison un de leurs coéquipiers. Accusés à tort de bavure et lâchés par leur hiérarchie, ils décident de prouver leur innocence en enquêtant sur la drogue responsable du coup de folie de leur agresseur.

L'avis de Thibault

Gardiens de l'ordre est le cinquième film réalisé par Nicolas Boukhrief. Après Le convoyeur et Cortex, le cinéaste nous plonge à nouveau dans un polar. Après Sans laisser de Traces, L'Immortel et Tête de Turc, le film noir français continue à faire des étincelles.

Dans le film produit par Sylvie Pialat (Bouquet final), le réalisateur suit les pas de gardiens de la paix à Paris, dont le quotidien faits de rondes et de paperasses vole en éclats à la suite du décès accidentel d'un fils de bonne famille shooté. Une bavure de légitime défense qui entraîne leur mise à l'index. Le duo tente alors de faire la lumière sur cette amphétamine qui rend agressif et pénètre le monde de la nuit et des dealers. Ce ne sont pas des super-héros : ils doutent, ils ont peur mais ne se dégonfle pas.

La première partie est convenablement mise en scène, avec une noirceur achevée et un vrai sens du rythme. Le fait que la hiérarchie laisse tomber comme ça les gardiens est tout à fait crédible. Gardiens de l'ordre se transforme rapidement en une plongée anxiogène dans les méandres du bien et du mal. Il est question d'une variété inédite d'amphétamines fluo, et non de drogues plus conventionnelles. Redoutable en rebondissements et en suspens, le scénario est efficace même si Boukhrief semble perdre pied sur le dénouement. Le film aurait gagné à montrer un peu plus les rouages de l'omerta en mouvement autour du fils du député ainsi que le camouflage du meurtre en bavure. La violence est maîtrisée, elle ne dégouline pas.

Visuellement, c'est superbe. L'usage de la Haute Définition permet une vision détaillée des scènes de nuit. Boukhrief met en valeur un univers urbain qui a rarement été aussi bien filmé, rappelant Peur sur la Ville d'Henri Verneuil. Les couleurs ajoutent une vraie ambiance au film. Une sorte de bleu gris sal, chargé en contraste nous malmène en lumière aveuglantes et ombre. Encore une fois c'est efficace.

La composition de Fred Testot est pleine de surprise et de sensibilité. Il est convaincant et impressionnant dans ce premier rôle dramatique. Dans sa première véritable performance, l'acteur surprend dans un rôle où l'on ne l'attend pas. Il tire son épingle du jeu. Sa carrière cinématographique devrait vite décoller. Cécile De France y est plus mesurée, mais tout aussi talentueuse. Elle s'en sort avec les honneurs. Les deux acteurs sont absolument remarquables dans leur rôle de simples flics, accusés de bavure qui tentent de prouver leur innocence en menant leur propre enquête. Julien Boisselier retrouve ici Nicolas Boukhrief pour la troisième fois, après Cortex et Le Convoyeur. Dans le rôle de Marc, il se révèle un méchant psychopathe très effrayant et fait figure de contrepoids face à ces deux êtres tenaces mais fragiles que sont Julie et Simon. Il se trouve à milles lieux de l'Antoine de Clara et Moi. Nicolas Marié (Le vilain), Stephan Wojtowicz (Incognito), Jean-Michel Noirey (La rafle), Gilles Gaston Dreyfus (Divorces), Anthony Decadi (Ca reste entre nous) et Vincent Rottiers (A l'origine) complètent la distribution. A noter la participation d Emeric Marchand dans le rôle de Bastien (Mon incroyable fiancé gay)

Dans la veine du convoyeur, efficace et sans esbrouffe, ce polar sanglant tient sur le fil du rasoir grâce à la mæstria de Boukhrief qui magnifie ses acteurs dans une histoire haletante qui vous tient jusqu'au bout. Un film qui renoue avec les polars noirs et efficaces des années 70. Du très bon thriller français.

Fiche Technique

Genre : Policier , Thriller

Nationalité : Française

Réalisation : Nicolas Boukhrief

Casting : Cécile de France, Fred Testot, Julien Boisselier, Nicolas Marié, Stephan Wojtowicz, Nanou Garcia, Stéphane Jobert, Jean-Michel Noirey, Gilles Gaston-Dreyfus, Foued Nassah, Anthony Decadi, Vincent Rottiers, Emeric Marchand, Nicolas Grandhomme, Eric Naggar, David Salles, Nicolas Gonzales, Nathalie Cieutat, Manu Lanzi, Dorothée Pierson, Franck Saurel et Greg Loffredo

Durée : 105 min

Année de production : 2009

Attachée de presse : Isabelle Sauvanon

Date de sortie : 07 avril 2010
 
 
 
 


GARDIENS DE L'ORDRE - BANDE-ANNONCE HD Fred Testot



17/04/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres