Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Hommage à Gérard Oury décédé le 20 juillet 2006 : biographie et filmographie

 
Fin de la Grande Vadrouille de Gérard Oury

Gérard Oury nous a quitté le 20 juillet à 2006 à Saint Tropez.

Après avoir suivi les cours de René Simon, il intègre le Conservatoire. Trois ans plus tard, il monte sur scène avec la pièce Britannicus de Jean Racine. En 1945, il continue son activité au théâtre en abordant quelques seconds rôles au cinéma. Il décide de passer à la réalisation en 1959 avec La Main chaude avec Macha Méril.

Le réalisateur tourne Le Corniaud en 1964 avec Louis de Funes et Bourvil dans les rôles respectifs de Léopold Saroyan et Antoine Maréchal. Pari gagnant : 12 millions de spectateurs viennent acclamer le tandem. La 2CV réduite en pièce et le « Oh ! Mais elle va marcher beaucoup moins bien » reste dans les mémoires et fait l'objet de nombreuses parodies - la dernière en date se trouvant
dans le 33e album des Aventures d'Astérix.

Fort de ce succès, Gérard Oury reste dans la veine de la comédie populaire avec La Grande Vadrouille en 1966 (17 millions de spectateurs, soit le deuxième film le plus vu de l'histoire du cinéma français après Titanic réalisé par James Cameron). Pour La Folie des grandeurs, adaptation de la pièce Ruy Blas de Victor Hugo en 1971, Gérard Oury veut réunir le duo gagnant mais la mort de Bourvil l'oblige à le remplacer par Yves Montand. Le streap tease d'Alice Saprisch reste dans toutes les mémoires. Viennent ensuite Les Aventures de Rabbi Jacob où Victor Pivert s'exclamait "Vous êtes juif" au pauvre Salomon en 1973 et, en 1982, L' As des As où il exploite la fibre comique de Jean-Paul Belmondo.

Pour l'écriture des scénarios, il bénéficie de l'aide et de la complicité de sa fille, Danièle Thompson - fruit de son union avec l'actrice Jacqueline Roman.

Il continue d'appliquer son humour burlesque dans ses films suivants Vanille fraise et La Soif de l'or, une comédie acide sur le pouvoir et l'argent avec Christian Clavier et Tsilla Chelton mais le public n'est plus au rendez-vous.

En 1993, le cinéaste reçoit un César d'Honneur. Depuis, il se fait rare et n'a tourné que deux films. Fantôme avec chauffeur en 1995, où il réactualise le duo d'acteurs en confiant à Philippe Noiret et à Gérard Jugnot les rôles principaux. Et le remake du filmp de Marcel Pagnol Le Schpountz en 1999, dans lequel il aborde les sujets du racisme et de l'intolérance.

Il nous quitte laissant la comédie française orpheline.

Filmographie complète de Gérard Oury avec mes notes sur 20

Le Schpountz (1999) 7

Fantome avec chauffeur (1996) 12

La Soif de l'or (1993) 13

Vanille fraise (1989) 12


Lévy et Goliath (1987) 15

La Vengeance du serpent à plumes (1984)

L'As des As (1982) 16

Le Coup du parapluie (1980)

La Carapate (1978)

Les Aventures de Rabbi Jacob (1973) 17

La Folie des grandeurs (1971) 17

Le Cerveau (1968) 16

La Grande Vadrouille (1966) 18

Le Corniaud (1965) 18


Le Crime ne paie pas (1962)

La Main chaude (1960)

La Menace (1960)


02/03/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres