Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Never Let Me Go, le 10 aout 2011 en DVD ****

Never Let Me Go, le 2 mars au cinéma ****

Never Let Me Go de Mark Romanek

Synopsis


Depuis l'enfance, Kathy, Ruth et Tommy sont les pensionnaires d'une école en apparence idyllique, une institution coupée du monde où seuls comptent leur éducation et leur bien-être. Devenus jeunes adultes, leur vie bascule : ils découvrent un inquiétant secret qui va bouleverser jusqu'à leurs amours, leur amitié, leur perception de tout ce qu'ils ont vécu jusqu'à présent.

L'Avis de Thibault

Never Let Me Go est l'adaptation du best-seller Auprès de moi toujours, sixième roman de Kazuo Ishiguro par Mark Romanek, à qui l'on doit le thriller Photo obsession avec Robbie Williams en 2001.

Kathy, Ruth et Tommy ont grandi ensemble au sein d'un pensionnat dont l'éducation n'est pas le premier objectif. Les élèves pratiquent dessin et sport et les professeurs semblent plus qu'appliqués. Petit à petit, la réelle fonction de cette école dont les élèves sont le trésor se dévoile ; garder le corps en bonne santé est la priorité. Une bonne alimentation, un badge au poignet, des visites médicales récurrentes sont le quotidien de ces jeunes. A la sortie de cet établissement, ces enfants sont voués à un destin pas comme les autres, programmé et spécial.

Le réalisateur adopte la même approche épurée et contemplative que son précédent film. Une mise en scène lente et silencieuse mais sublimissime avec des décors somptueux. L'adaptation, signée Alex Garland, est fidèle à l'esprit du roman, moins chargée de mystère, malgré tout, et portée vers le drame romantique. La photographie est magnifique.

L'intensité du scénario va crescendo : la première partie est très émouvante ; la deuxième nous attrape pour ne plus nous lâcher jusqu'à la troisième où on est totalement bouleversés par le terrible destin de ces adolescents. Sous couvert de romantisme et de grands sentiments, le sujet est d'actualité et finalement parfaitement traité. La mort est un mot qui n'est jamais prononcé dans le film, alors que sa présence est écrasante.

Le film est intéressant dans sa structure et son univers à la temporalité confuse. C'est lorsqu'il accède au cœur de sa thématique que le film trouve la puissance de son souffle doux, tristement mélancolique et cruellement fataliste et parvient à accomplir la symbiose des références culturelles nippones et des spécificités anglaises.

Never Let Me Go n'est pas un film de science fiction. Mais plutôt un drame subtilement dérangeant qui s'intéresse plus particulièrement aux sentiments contradictoires de 3 personnages. L'histoire d'amour finit par supplanter les faits scientifiques mais le plus déroutant est qu'il n'y a pas d'échappatoire. La poésie sombre de cette sonate à la tristesse insoluble devient un requiem apaisé auquel ne peut succéder que le silence. Celui des agneaux.

Le film revendique sa dimension philosophique. Que fait-on de sa vie quand elle ne nous appartient pas et qu'en plus elle s'inscrit dans une brièveté inéluctable ? Et en quoi ceci modifie t-il le rapport au temps qui passe ?

Les trois jeunes acteurs sont excellents. Révélé par Boy A et The social network, Andrew Garfield se révèle comme étant l'un des acteurs les plus prometteurs de sa génération. Très émouvant, il est remarquable en jeune homme impulsif et indécis. Son personnage est plein de bonnes intentions et d'espoir et respire la sincérité. Carey Mulligan, révélée par Une éducation, pour lequel elle a été nommée à l'Oscar de la meilleure actrice en 2009, confirme à quel point elle est une actrice subjuguante, à la retenue aussi saisissante que déchirante. Elle joue la fille sage supportant toute la douleur du monde dans son regard. Keira Knightley est extraordinaire. Elle excelle dans un rôle qui lui colle à la peau. Ce n'est pas la fille toute souriante qu'on a l'habitude de voir dans ses autres rôles. On retrouve à leurs côtés Charlotte Rampling impériale et la française Nathalie Richard. Les jeunes Isobel Meikle-Small, Charlie Rowe et Ella Purnell sont très convaincants.

Never let me go est un film à la beauté morbide, mis en scène avec élégance et fluidité par Mark Romanek. Entre vague à l'âme et questionnement existentiel, une œuvre au plus près de l'humain qui propose une réelle réflexion existentielle.

Fiche Technique

Genre : Drame , Romance

Nationalité : Britannique et Américaine

Réalisation : Mark Romanek

Interprètes : Carey Mulligan, Andrew Garfield, Keira Knightley, Isobel Meikle-Small, Charlie Rowe, Ella Purnell, Charlotte Rampling, Sally Hawkins, Kate Bowes Renna, Hannah Sharp, Oliver Parsons, Nathalie Richard, Luke Bryant, Andrea Riseborough, Domhnall Gleeson, Lydia Wilson, Christina Carrafiell, Fidelis Morgan, Damien Thomas, Huggy Leaver, Charles Cork, Sylvie Macdonald, David Sterne, Kate Sissons, Amy Lennox, Anna Maria Everett, John Gillespie, Rachel Boss, Monica Dolan et Chidi Chickwe

Durée : 113 minutes

Année de production : 2010

Attachées de presse : Laurence Granec et Karine Ménard

Date de sortie : 2 mars 2011
  
  


06/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres