Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Séance de rattrapage : Donnant, Donnant *

Donnant, Donnant, le 6 octobre au cinéma *

Donnant, Donnant de Isabelle Mergault

Synopsis


Condamné pour un crime qui n'était, selon lui, qu'un accident, Constant réussit à s'évader de la prison où il purge sa peine...
Après une fuite aveugle, livré à tous les hasards, Constant finit par échouer dans un coin perdu, près des berges désertes d'un canal....
Se cachant sur une péniche à l'abandon, Constant tente de reprendre son souffle, accalmie de courte durée...
Dès l'aube, Sylvia une pétillante jeune femme qui a reconnu l'homme traqué, lui propose un implacable marché : assassiner (puisqu'elle le pense être un tueur professionnel) Jeanne, sa mère adoptive sinon elle le dénonce à la police ! Piégé, Constant ne peut qu'accepter cette périlleuse " mission ". Mais bien loin de tuer Jeanne, Constant la sauve d'un suicide annoncé.
Dès lors un piège plus redoutable encore que celui de la prison se referme sur Constant : celui des sentiments, celui des passions trop longtemps assoupies...Comment Constant va t'il pouvoir se défaire d'une Jeanne tombée folle amoureuse de lui alors qu'il est sous le charme de celle qui le menace ?

L'Avis de Thibault

Donnant, donnant est le troisième film réalisé par Isabelle Mergault après Je vous trouve très beau en 2005 et Enfin veuve en 2008. Les deux premières œuvres, respectivement touchante et jubilatoire, méritaient à juste titre le succès recueilli. En ce qui concerne Donnant donnant, le niveau n'est malheureusement pas atteint.

On n'est plus dans la comédie humaniste et réaliste mais dans un film burlesque à la caricature facile. Le burlesque recherché tourne au ridicule et parasite la suite immédiate de la péripétie comme la grotesque filature de Constant avec son maillet en main. Les situations sont prévisibles. Elles n'ont sans doute pas été bien ou alors suffisamment bien exploitées. La niaiserie des situations et des dialogues appuyés dépassent tout ce qu'on a pu voir de plus ringard et de plus consternant. Le scénario est vraiment poussif et bourrés d'incohérences !

L'AVC était une bonne piste mais il manque l'élan et cela tombe à plat. Les gags s'appuient sur les défauts linguistiques faciles de Constant Billot. Ce dernier articule les mots en se trompant de consomnes....Il a plu ce matin donne Il a mu ce patin. Ses problèmes d'élocution font sourire au début mais deviennent vite lassants.

La réalisatrice s'est laissé aller à des facilités dans sa mise en scène. Classique et un peu molle, elle transforme ce long-métrage en un film plat et insipide. Isabelle Mergault aurait du creuser l'aspect émotionnel ce qu'elle n'a pas fait. Il y avait des personnages pour une belle histoire d'amour. On aurait aimé être surpris et ému, ce qui n'est malheureusement pas le cas sauf lors de la scène finale.

Les acteurs sont inégaux. Daniel Auteuil est littéralement chiant avec ses problèmes d'élocution. Il est pitoyable. Sabine Azéma , complètement déjantée , en fait des tonnes. Qu'est devenue la comédienne du Bonheur est dans le pré ou On connait la chanson ? L'actrice roumaine Medeea Marinescu est très convaincante, en particulier dans le dernier plan. Elle tenait déjà un rôle dans le premier film réalisé par Isabelle Mergault. Quand aux seconds rôles, ils ne sont pas développés comme l'était Arthur Jugnot, Wladimir Yordanoff ou Eva Darlan dans Je vous trouve très beau. Jean-Louis Barcelona dans le rôle d'Eric est le cliché type de l'homosexuel style grande folle. Avec Christian Sinniger et Julien Cafaro, on a la sensation qu'on se fout de la gueule des gens du hameau. Même Bernard Alane et Tom Morton font pâle figure. Reste les participations savoureuses de Laurence Baddie et Michel Cremades qui relèvent le niveau. A noter que le patron du café est interprété par Roland Copé, le père de Jean François Copé, déjà à l'affiche cette année de La Rafle.

Moins réussi que Je vous trouve très beau et Enfin veuve, Donnant Donnant est un peu lourd et caricatural. Le film manque juste un peu de finesse.

Fiche Technique

Genre : Comédie

Nationalité : Française

Réalisation : Isabelle Mergault

Interprètes : Daniel Auteuil, Sabine Azéma, Medeea Marinescu, Agnès Boury, Bernard Alane, Anne-Sophie Germanaz, Jean-Louis Barcelona, Christian Sinniger, Julien Cafaro, Timothé Riquet, Gilles Vajou, Norbert Ferrer, Dominique Tufano, Laurence Badie, Renato Murgida, Marie Battini, Nils Revilliod, Marie Lenoir, Roland Copé, Tom Morton, Christian Gazio, Choukri Gabteni, Isabelle Tanakil, Michel Cremades, Tadrina Hocking, Arnaud Romain et Daisy Sanchez

Durée : 100 minutes

Année de production : 2009

Attachées de presse : Michèle Abitbol-Lasry et Séverine Lajarrige

Date de sortie : 6 octobre 2010

 

 



14/10/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres