Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Séance de rattrapage : Piranha 3D **

Piranha 3D , le 1 septembre au cinéma **
  
Piranha 3D de Alexandre Aja

Synopsis


Alors que la ville de Lake Victoria s'apprête à recevoir des milliers d'étudiants pour le week-end de Pâques, un tremblement de terre secoue la ville et ouvre, sous le lac, une faille d'où des milliers de piranhas s'échappent. Inconscients du danger qui les guette, tous les étudiants font la fête sur le lac tandis que Julie, la shérif, découvre un premier corps dévoré... La journée va être d'autant plus longue pour elle que Jake, son fils, a délaissé la garde de ses jeunes frères et sœurs pour servir de guide à bord du bateau des sexy Wild Wild Girls !

L'Avis de Thibault

Alexandre Aja (Haute Tension) continue de conquérir les Etats Unis après l'excellent remake du film de Wes Craven La colline à des yeux et Mirrors pour livrer avec Piranha 3D. Oubliez tout de suite, l'œuvre originale de Joe Dante réalisé en 1978, car ce nouvel épisode des poissons voraces n'a rien du tout d'un copier coller.

L'action se déroule pendant la fête du Spring Break, semaine de décompression des étudiants américains, devenant un lieu d'alcool, de sexe, de débauche, de pollution et de fête pendant le week end de Pâques. Certes, le scénario est ultra-basique. Basique, mais efficace. Sa grande force ce sont ses dialogues, déjà cultes et les situations dans lesquelles les personnages se retrouvent, très originales.

Attention ce n'est pas un film d'épouvante mais bien à un film gore et drôle. Les scènes de carnage sont vraiment gores, jouissives et originales. Leur originalité leur permet d'être drôles. Les gag-gores sont juste excellents. L'attaque de vingt minutes sang pour sang récréative est un carnage total. Des plan à écœurer, à surprendre, où le sang dégouline à flots, les membres sont arrachées, les têtes éclatées et les corps démembrés. Les piranhas qui s'offrent un sacré repas.

L'intelligence d'Aja est toutefois de ne jamais se prendre au sérieux. Les bestioles, assoiffées de sang et de poitrines généreuses, font rire lors des attaques avec leur gros yeux rouges. Il transforme la terreur avec un zeste de suspense comme la descente des plongeurs dans la caverne un peu comme si American Pie rencontrerait Les dents de la mer à la sauce Rodriguez. Alexandre Aja multiplie les références à ses films fétiches,"on y trouve Braindead pendant une scène jouissive mais aussi Evil dead, Gremlins, Critters et bien sur Les dents de la mer de Steven Spielberg pour sa scène d'ouverture, reprenant le personnage de Matt Hooper qui malencontreusement va ouvrir et déclencher le tremblement de terre qui ouvrira la porte aux Piranhas.

Kelly Brook, mannequin est venu donner de la beauté et du piquant au film. L'occasion aussi, de revoir Elisabeth Shue, qui incarne une sorte de shérif Brody au féminin. Venu aussi s'amuser dans ce grand huit gore, elle retrouve lors d'une scène, son partenaire de Retour vers le futur 2 Christopher Llyod alias le Doc. Richard Dreyfuss reprend dans Piranha 3D son rôle de biologiste marin... des Dents de la Mer ! Jerry O'Connell joue avec brio et arrive à nous gonfler dès son apparition à l'écran. Son rôle nous donnera une scène couillu ou la 3D pousse sa technologie dans sa connerie maximale. A la liste des interprètes s'ajoutent quelques autres têtes connues parmi lesquelles Eli Roth qui s'est réservé un personnage tout à fait approprié. Adam Scott(Frangins malgré eux), Ving Rhames(Pulp Fiction) ou encore Dina Meyer (Starship troopers et Saw) sont également de la partie. Du beau monde que l'on n'hésitera pas à sacrifier pour satisfaire la gourmandise insatiable des piranhas carnivores.

La 3D est impeccable et procure de très bons effets. Une quantité phénoménale d'effets pour un film de qualité visuelle certaine. Par contre, il y a des seins qui se secouent en 3D, des tee-shirts mouillés, des filles à poil qui se lèchent, des strings fluo... Une vulgarité visuelle assumée qui fait sourire. Les images sous marines réussies. On prend beaucoup d'affection et de la sympathie envers ces piranhas venu béqueter la connerie Américaine.

Sea Sex & Blood est la parfaite accroche. Après Mirrors, Piranha 3D remplit son rôle, il divertit... L'interdiction -12 ans est très discutable, le film reste très violent et sanglant.

Fiche Technique

Genre : Epouvante-horreur

Nationalité : Américaine

Réalisation : Alexandre Aja

Casting : Elisabeth Shue, Adam Scott, Jerry O'Connell, Kelly Brook, Ving Rhames, Steven R. Mcqueen, Riley Steele, Christopher Lloyd, Jessica Szohr, Richard Dreyfuss, Cody Longo, Brooklynn Proulx, Ricardo Chavira, Paul Scheer, Brian Kubach, Eli Roth, Dina Meyer, Eva Lauren et Bria Roberts

Durée : 89 min.

Année de production : 2010

Interdit aux moins de 12 ans

Attachés de presse : Cédric Landemaine et Mounia Wissinger

Date de sortie : 1 septembre 2010
 
 
 
 


03/09/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres