Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Séance de rattrapage : Notre jour viendra 0

Notre jour viendra, le 15 septembre au cinéma 0

Notre jour viendra de Romain Gavras

Synopsis


Patrick et Rémy n'ont ni peuple, ni pays, ni armée : ils sont roux. Ensemble, ils vont combattre le monde et sa morale, dans une quête hallucinée vers l'Irlande et la liberté...

L'Avis de Thibault

Un psy prend sous son aile un jeune homme mal dans sa peau. Les deux hommes ont un point commun, ils sont roux. Voici le point de départ du premier film de Romain Gavras, fils de...

Persuadé de réaliser un film culte au même niveau que La haine de Matthieu Kassovitz, Romain Gavras porte son regard de parisien privilégié sur des choses qu'il ne comprend pas à savoir: les gens du Nord tarés et cons, les cadres de société perçus comme des gros beaufs... . Tant de mépris consterne. Que c'est drôle de se moquer des jeunes qui ont un accent du Nord et qui font du rap de même que les filles un peu bêtes fascinés par les grosses voitures sont forcément connes. Les vannes cassantes fusent. La réalisation sans inspiration joue à fond sur le choc sans jamais avoir un semblant de motif. Romain Gavras fait dans la facilité et l'ultra violence.

Le film s'enlise peu à peu dans de longues scènes psycho-tragiques, c'est long, c'est perturbant et déroutant. Des scènes pseudo-choc et des provocations gratuites pour tenter de faire comme papa Costa-Gavras et se la jouer dénonciateur des maux de notre temps. On assiste à une débauche d'aliénés qui tuent pour se faire valoir avec des arbalètes et qui tabassent tout ce qui bouge, ca n'a pas de sens, on ne sait pas où ils vont. L'ombre d'une homosexualité vaguement refoulée dont on devine la présence que pour attirer l'œil encore plus. Un truc aussi pathétique, ça en devient presque gênant... Le scénario est à l'image des personnages, anarchique, on ne sait pas sur quoi l'on va tomber, ce que sera fait le jour suivant.

Consternant de bout en bout, on est subjugué par tant d'idioties vaines, de fausses provocations, de vrais discours réactionnaires cachés derrière une mise en image trash-chic. Tout simplement détestable.

Fiche Technique

Genre : Comédie dramatique

Nationalité : Française

Réalisation : Romain Gavras

Interprètes : Vincent Cassel, Olivier Barthelemy, Justine Lerooy, Charlotte Decat, Boris Gamthety, Rodolphe Blanchet, Chloé Catoen, Sylvain Le Mynez, Pierre Boulanger, Julie Vergult, Mathilde Braure, Camille Rowe, Josephine de la Baume et Alexandra Dahlstrom

Durée : 95 minutes

Année de production : 2010

Attaché de presse : Cédric Landemaine

Interdit aux moins de 12 ans

Date de sortie : 15 septembre 2010

 

 



18/09/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres