Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Séance de rattrapage : Identité Secrète *

Identité Secrète, le 28 septembre 2011 au cinéma **

Identité Secrète de John Singleton

Synopsis


Nathan Harper a toujours éprouvé la désagréable impression de mener une vie qui n'est pas la sienne. Lorsqu'il tombe par hasard sur une photo de lui, enfant, sur un site de personnes disparues, ses peurs les plus sombres deviennent brusquement réalité. Ses parents ne sont pas les siens, sa vie n'est qu'un mensonge soigneusement fabriqué pour cacher une vérité aussi mystérieuse que dangereuse... Alors qu'il commence à rassembler les pièces du puzzle, Nathan est pris pour cible par des tueurs. Il est obligé de fuir en compagnie de la seule personne en qui il ait confiance, sa voisine, Karen. Tandis que les deux jeunes gens s'efforcent d'échapper à une armée de tueurs et d'agents gouvernementaux, Nathan réalise que sa seule chance de survivre – et de résoudre le mystère de sa véritable identité – est d'affronter la situation à sa façon...

L'Avis de Thibault

Après les films de super-héros pour adolescents comme Numéro4, maintenant Hollywood produit des films d'actions à la Jason Bourne pour adolescents avec Identité secrète. Jason Bourne peut dormir sur ses deux oreilles son petit frère n'est pas a la hauteur.

Nathan Harper est un adolescent bagarreur insouciant et assez insensible. Lorsqu'il tombe par hasard sur une photo de lui, enfant, sur un site de personnes disparues, il commence à faire des recherches. Ses parents ne sont pas les siens, sa vie n'est qu'un mensonge soigneusement fabriqué pour cacher la vérité. Il devient la proie d'une chasse à l'homme qu'il ne maîtrise pas.

Le scénario est très négligé et n'offre pas des rebondissements pour tenir en haleine. Les dialogues sont ciselés à la truelle. Tout est cliché et téléphoné. La séquence d'introduction est une catastrophe. Les scènes d'action sont de faible envergure, tout comme l'histoire d'amour entre les tourtereaux. Il faut dire aussi qu'on a connu John Singleton nettement plus inspiré. Le réalisateur filme du vent avec des effets spéciaux assez misérables. Beaucoup d'incohérences dans l'histoire comme l'héroïne qui se délivre toute seule dans le train mais on ne sait pas comment, les portes de la voiture qui se referment toutes seules lorsque les héros sautent vers la rivière etc... Ce film n'est rien d'autre qu'une pub pour Apple et BMW, reprenant tout les poncifs des films d'action moderne, sans aucune originalité, mais incluant une niaiserie évidente.

Plutôt connu pour son rôle de loup-garou dans la saga Twilight, Taylor Lautner interprète ici un jeune homme à la recherche de son passé. Transparent et dont les jeunes épaules semblent encore trop frêles pour endosser un rôle de tête d'affiche interplanétaire, le comédien livre une composition très conventionnelle et parfois surréaliste du personnage. Son visage a toujours la même expression quoiqu'il se passe. Les muscles de l'acteur aux dents surblanchies ne font pas oublier l'explosion de médiocrité. Il est l'acteur le plus insipide et le moins charismatique du ciné US. Lily Collins, fille du chanteur et batteur Phil Collins, ne sert à rien sauf à être l'atout charme du film. Elle se contente de sourire et de lancer des répliques aussi plates que le lac Léman. Sigourney Weaver doit aussi avoir des ennuis avec le fisc. Réellement perdue et gênée, elle essaye de se faire discrète en se dissimulant derrière la tête d'affiche plutôt que d'essayer de la mettre en valeur. Alfred Molina ne s'est quant à lui pas seulement perdu dans ce film, il en a aussi perdu son talent. Il joue faux à chaque fois. Pourquoi Jason Isaacs et Michael Nyqvistont ont-ils acceptés de jouer dans un film pareil.

Sur le papier, le pitch avait l'air plutôt sympa. Malheureusement, les promesses n'ont pas résisté longtemps à la fadeur caricaturale des personnages et à la légèreté de l'intrigue ... Le projet d'en faire une trilogie semble déjà mort-né... Un destin à la Jumper.

Fiche Technique

Genre : Action , Thriller

Nationalité : Américaine

Réalisation : John Singleton

Interprètes : Taylor Lautner, Lily Collins, Alfred Molina, Jason Isaacs, Sigourney Weaver, Maria Bello, Michael Nyqvist, Antonique Smith, Denzel Whitaker, Nickola Shreli, Allen Williamson, William Peltz, Ken Arnold, Radick Cembrzynski, Jack Erdie, Elisabeth Rohm, Roger Guenveur Smith, Adam Stanley, Jake Andolina, Oriah Acima Andrews, Cherokee Walker, Ilia Volok, Art Terry, Victor Slezak, Emily Peachey, Christopher Mahoney, James Liebro, Mike Lee, Nathan Hollabaugh, Tim Griffin, Rita Gregory, Mike Clark, Richard Cetrone, Holly Scott Cavanaugh, Benjamin Cain, Derek Burnell et Steve Blass

Durée : 100 minutes

Année de production : 2011

Titre original : Abduction

Attachés de presse : François Frey, Sophie Martins et Olivia Malka

Date de sortie : 28 septembre 2011

Vous devriez aussi aimer : La Mémoire dans la peau, Hanna ...
 
  


01/10/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres