Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Séance de rattrapage : L'Elève Ducobu *

L'Elève Ducobu, le 22 juin au cinéma *

L'Elève Ducobu de Philippe de Chauveron

Synopsis


L'élève Ducobu s'est encore fait renvoyer d'une école. Cette fois, pour éviter de finir en pension, il n'a plus qu'une seule chance : réussir à Saint-Potache. Pour s'en sortir, ce cancre attachant va devoir se surpasser et mettre au point les tricheries les plus ingénieuses et les plus spectaculaires jamais imaginées. La partie est loin d'être gagnée car Mr Latouche, son redoutable professeur, est un adversaire coriace et Léonie, la première de la classe sur qui il tente de copier, ne va pas rester longtemps sous son charme...

L'Avis de Thibault

L'Elève Ducobu est une série de bandes dessinées belge créée en 1992 par Zidrou et Godi, dont le héros est un cancre qui emploie toutes sortes de techniques pour tenter de copier sur sa voisine. Il était normal que le cinéma s'invite à la fête. Réalisé par Philippe de Chauveron, lefilm a du mal à convaincre.

L'histoire s'étend sur une année scolaire dans laquelle se multiplient les gags de tricherie de Ducobu, le décalage des profs par rapport à la jeune génération ou encore l'obstination maladive de la jeune Gratin pour les révisions et son amourette avec Ducobu.

Le scénario est plat et a de sérieuses lacunes. L'ensemble est tristounet. L'humour est bien trop potache. Le camembert écrasé à la figure de l'inspecteur est un gag vu et revu. Il tombe à plat. D'ailleurs il y a un flagrant exemple du mauvais usage du comique de répétition dans le film, avec le « C'est clair » de l'amie de Léonie Gratin. Il ne faut pas en abuser ! Un humour lourd, gros et tellement prévisible. La réalisation est pataude. La bande dessiné n'est pas totalement exploitée. Le personnage du squelette, accessoirement meilleur ami de Ducobu n'est presque pas présent alors que c'est un des personnages principaux dans la bande dessiné.

On passe plus de temps sur les tribulations hystériques de Mr Latouche que sur les frasques cancresques d'un Ducobu effacé et pataud. Mais où sont donc passées la gouaille, l'effronterie et l'audace de Ducobu ? Tous ces éléments qui l'ont rendu célèbre ? Il ne reste plus que des gags pesants et convenus qui nous rappellent avec horreur les pires films comiques français des années 70 ! On retrouve l'esprit des Charlots avec les fulgurances de Max Pécas. Sur le plan visuel, le réalisateur reste trop proche de la bande dessinée et on a donc l'impression de voir évoluer les acteurs dans des décors de papier mâchés qui sonnent entièrement faux !

Le choix de Vincent Claude pour interpréter Ducobu doit beaucoup à sa prestation dans la comédie, Le Petit Nicolas. Juliette Chappey campe une Léonie plus vraie que nature. Joséphine de Meaux , actrice montante de la comédie française, est très drôle et à l'aise dans son rôle qui aurait gagné à être un peu plus développé. Seul le profil de l'humoriste Elie Semoun ne correspond absolument pas à la description qu'en faisait l'œuvre originale. L'acteur, qui en fait beaucoup trop, nous ressort encore et toujours du Elie Semoun, sans aucune originalité. Cela devient vite fatigant! A l'instar d'un Franck Dubosc, il nous joue le même personnage ; n'aurait-il que ce talent ? On se rend compte que sa palette de jeu n'est pas si riche qu'elle en a l'air. Elie Semoun est en roue libre et descend ce film en flèche.

Ce film est le reflet fidèle du cinéma comique français de cette année : pathétique. Philippe de Chauveron, au coin !

Fiche Technique

Genre : Comédie

Nationalité : Française

Réalisation : Philippe de Chauveron

Interprètes : Elie Semoun, Joséphine de Meaux, Vincent Claude, Bruno Podalydès, Juliette Chappey, Helena Noguerra, Edgar Givry, Daphné Tarka, Vincent Scognamillo, Vincent N'Diaye, Jean-Luc Porraz, Bob Martet, Jean-Paul Bonnaire, Lise Lametrie, François Levantal, Jean-Francois Gallotte, Valériane de Villeneuve, Gérard Dubouche, Tatiana Rojo, Loïc Legendre, Gautier van Lieshout, Olivier Broche, Yves Pignot et Cyril Lecomte

Durée : 96 minutes

Année de production : 2010

Attachées de presse : Alexandra Schamis, Sandra Cornevaux et Naomi Kato

Date de sortie : 22 juin 2011
 
  


21/07/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres