Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Séance de rattrapage : Les Tuche 0

Les Tuche, le 1 juillet au cinéma 0

Les Tuche de Olivier Baroux

Synopsis


A Bouzolles, tout le monde connaît la famille Tuche. Jeff, Cathy et leurs trois enfants vivent du système D. Respectueuse de la philosophie Tuche, « l'homme n'est pas fait pour travailler », toute la famille s'emploie à être heureuse malgré le cruel manque de revenus.
Leurs vies étaient toutes tracées. Ils seraient toujours pauvres, mais heureux. Mais un bouleversement va mettre en péril ce fragile équilibre. Les Tuche vont devenir riches, très riches. 100 millions d'euros gagnés à « L'Euroloterie » vont tout changer.
Quitte à changer de vie, autant changer de lieu. Quoi de plus logique pour les Tuche que d'aller vivre à Monaco, là où Cathy a toujours rêvé d'habiter.
Ils devront se faire accepter, s'intégrer dans leur nouvelle patrie, changer leurs habitudes sans changer leurs sentiments. La partie n'est pas gagnée pour cette famille qui a comme adage « Tuche pour un, Un pour Tuche ».

L'Avis de Thibault

Pour son quatrième passage derrière la caméra, Oliver Baroux persévère dans la comédie après Ce soir, je dors chez toi, Safari et L' Italien en nous présentant Les Tuche dont la date de sortie est prévue pour le vendredi 1er juillet 2011 pour concorder avec le mariage princier du Prince Albert de Monaco et de Charlène Wittstock.

L'argument de départ ressemble à Bienvenue chez les Ch'tis à l'envers. Des gens simplets du Nord s'en vont vivre dans le Sud et sont confrontés à une vie bien différente en apparence. Cette histoire de retournement de situation rocambolesque où une famille de chômeurs gagne au loto qui décide de s'installer à Monaco s'avère décevante. Le scénario est bâclé, il ne se passe rien.

Cette comédie française oscille entre vulgarité et gentillesse et joue à fond la carte de la caricature. Les gags et répliques sont effectivement en partie irrévérencieux et plombent vraiment l'histoire. Le réalisateur Olivier Baroux n'arrive pas à trouver une homogénéité dans le ton. L'histoire s'enlise : plus on avance, plus ça devient lourd et on attend impatiemment la suite qu'on devine toujours très vite.

Tout est exagéré et tous les personnages sont des stéréotypes du beauf. La volonté de suivre tous les personnages devient problématique, notamment pour le frère et son homosexualité refoulée ou pour la sœur, hypnotisée par les feux d'une hypothétique célébrité. Alison Wheeler dans Mon père est femme de ménage de Saphia Azzeddine était plus près de la vérité. Ils ne remplissent pas efficacement leur mission de personnages secondaires à cause de la volonté de traiter aussi leur histoire individuelle. Les personnages sont tantôt trop caricaturaux tantôt pas assez, et certains ne sont pas crédibles. L'amitié entre Cathy et Mouna ne tient pas la route.

Les comédiens sont mauvais. Bien présent sur les écrans français en 2011, Jean Paul Rouve est sans saveur. Pendant tout le film, son rôle de « Radio Bière Foot » de l'époque des Robins des Bois, s'avère très fatigant. Après Légitime défense et Low Cost, il enchaine les navets. Espérons qu'il soit meilleur dans Des vents contraires de Jalil Lespert et Quand je serai petit, son deuxième réalisation. Claire Nadeau qui joue la grand-mère dont personne ne comprend le dialecte slave est pathétique malgré son immense talent. Ses répliques, sans cesse sous-titrées, sont fumantes. Olivier Baroux s'est aussi offert la participation de plusieurs de ses complices : Arielle Sémenoff, Alain Doutey, Philippe Lefebvre, Guy Lecluyse, Valérie Benguigui, Omar Sy, Pierre Bellemare, Jérôme Commandeur, Pierre Menes, Pascal Vincent et bien entendu Kad Merad, venus pour des clins d'oeils amicaux.

Si une partie de l'histoire est censée se passer à Monaco, les autorités monégasques n'ayant pas donné leur autorisation, le tournage s'est déroulé à Roquebrune-Cap-Martin pour les scènes de l'hôtel, puis sur le reste de la Côte.

Cette fable égale à La vie est un long fleuve tranquille du pauvre, réunit tous les ingrédients pour participer à la cérémonie des Gérards du cinéma. Tuche à l'abri !

Fiche Technique

Genre : Comédie

Nationalité : Française

Réalisation : Olivier Baroux

Interprètes : Jean-Paul Rouve, Isabelle Nanty, Claire Nadeau,Theo Fernandez, Sarah Stern, Pierre Lottin, Fadila Belkebla; David Kammenos, Sami Outalbali, Karina Testa, Philippe Lefebvre, Ralph Amoussou, Jérôme Commandeur, Guy Lecluyse, Hugo Brunswick, Valérie Benguigui, Florence Maury, Arielle Séménoff, Noémie De Lattre, Olivier Baroux, Pierre Menès, Alain Doutey, François Cottrelle, Pascal Vincent, Omar Sy, Kad Merad et Pierre Bellemare

Durée : 95 minutes

Année de production : 2010

Attachés de presse : Laurent Renard et Leslie Ricci

Date de sortie : 1 juillet 2011
 
 


03/07/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres