Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Séance de rattrapage : Rien de personnel ***

 
Rien de personnel de Mathias Gokalp

Synopsis


La société Muller organise une réception à l'occasion du lancement d'un nouveau produit. Au cours de la soirée, on découvre qu'il s'agit en réalité d'un exercice de coaching pour les cadres de l'entreprise. Progressivement, les rumeurs sur le rachat prochain de la société vont bon train et chacun se retrouve à tenter de sauver sa place.

L'avis de Thibault

Rien de personnel, premier long métrage de Mathias Gokalp, présenté à La Semaine de la Critique cannoise 2009, traite des relations de travail, sujet peu abordé au cinéma.

A la veille d'un rachat dont il ne les préviendra qu'à sa guise, Philippe Muller organise pour les cadres de son labo pharmaceutique une prétendue soirée de formation, en réalité l'occasion pour lui de les faire auditer pour préparer les licenciements nécessaires à la fusion. Dans un château près de Paris où le patron conserve une curieuse collection d'écorchés, il va régaler ses employés d'un cocktail, et d'un récital Chabrier, qu'il assure lui-même, tout en les observant, avec des gourmandises d'entomologiste, se faire évaluer.

La volonté du réalisateur consiste à montrer combien une entreprise peut parfois ressembler à un panier de crabe tout en jouant entre manipulation des employés et manipulation des spectateurs.
C'est pourquoi le séminaire organisé dans l'entreprise de pharmacie Muller, avec, en plus du personnel, la présence de coach" et de notateurs, se voit filmé sous des angles différents. Certaines scènes reviennent de façon récurrente avec, à chaque fois, des détails supplémentaires qui font évoluer la perception qu'on a des personnages. Revivre plusieurs fois une même scène avec un point de vue différent est toujours une savoureuse expérience. Lucas Belvaux avait réalisé un chef d'œuvre avec sa trilogie : Un couple épatant – Cavale – Après la vie. Rejouer la même scène en l'enrichissant à chaque fois d'un complément d'informations est une façon de montrer que la réalité des faits est toujours plus complexe qu'elle ne parait de prime abord. Rien de personnel bénéficie d'un scénario à tiroirs complexe et jouissif qui apparente ce vaudeville cauchemardesque à une véritable mise en abime de nos rapports sociaux.

L'interprétation est idéale. Jean-Pierre Darroussin, joue le looser, avec ses mimiques de chien battu. Denis Podalydès est convaincant en délégué syndical de même que Mélanie Doutey en petite cadre pétulante. Zabou Breitman, affublée d'un mari porté sur la bouteille joue les maîtres de cérémonie. Pascal Gréggory en président général qui chante des mélodies de Chabrier entre deux séquences de rencontres de travail joue dans la subtilité. Sans oublier Bouli Lanners, le Candide qui sème le trouble et le ressort dramatique décisif et Frédéric Bonpart, le technicien qui, découvrant qu'il vient d'être viré.

Un premier film réussi dont l'exercice de style est intéressant sur les points de vue. Une photographie du monde actuel dans grand nombre d'entreprises.

Fiche Technique

Genre : Drame

Nationalité : Française

Réalisation : Mathias Gokalp

Casting : Jean-Pierre Darroussin, Denis Podalydès, Mélanie Doutey, Zabou Breitman, Bouli Lanners, Pascal Greggory, Dimitri Storoge, Frédéric Bonpart, Samuel Ferret, Richard Chevalier, Michel Trillot, Franck Richard, Gauthier About, Denis Tadie Tuene et Eric Larzat

Durée : 91 min

Année de production : 2008

N° de visa : 114484

Attachée de presse : Laurence Granec et Karine Ménard

Date de sortie : 16 septembre 2009
 


23/09/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres