Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Séance de rattrapage : Un balcon sur la mer *

Un balcon sur la mer, le 15 décembre au cinéma *

Un balcon sur la mer de Nicole Garcia

Synopsis


Dans le sud de la France, Marc, marié et père de famille, mène une vie confortable d'agent immobilier. Au hasard d'une vente, il rencontre une femme au charme envoûtant dont le visage lui est familier. Il pense reconnaître Cathy, l'amour de ses 12 ans dans une Algérie violente, à la fin de la guerre d'indépendance. Après une nuit d'amour, la jeune femme disparaît. Au fil des jours un doute s'empare de Marc : qui est vraiment celle qui prétend s'appeler Cathy ? Une enquête commence.

L'Avis de Thibault

Après Selon Charlie, Nicole Garcia réalise Un balcon sur la mer, film sur la quête d'identité et la quête amoureuse.

Ce n'est surement pas le film le plus inspiré de Nicole Garcia même si cela semble celui où elle avait le plus à dire... La réalisatrice se perd dans son histoire. Ce qui ne fonctionne pas, c'est l'architecture du film, à commencer par son point de départ, cette coïncidence/erreur sur la personne, qui déclenche une vague nostalgique et une grande confusion des sentiments.

Le film démarre bien, le rythme est soutenu, on s'interroge. Pourquoi le film se saborde-t'il brusquement en révélant platement et gauchement son mystère nodal, puis en greffant des intrigues improbables et inintéressantes : on se le demande. La magouille immobilière, qui est au coeur du film, n'a strictement aucun intérêt. Plus le film avance, plus il devient insipide et sans âme, finissant carrément dans le pathétique ridicule, pèlerinage nimbé de bonnes intentions en Algérie, et final sous la pluie étiré au possible. Que dire d'un scénario alambiqué et poussif et des scènes psychologisantes à l'excès ?

Le scénario, touffu et artificiel, manque totalement d'émotion et de vérité et hésite entre thriller et l'évocation d'un passé estompé aux souvenirs douloureux, et à renfort de redondances. La psychologie de bazar rend totalement inintéressante cette histoire basée sur le souvenir, la nostalgie et les amours d'enfance. On ne sent jamais l'émotion monter, c'est un peu anorgasmique. Il manque peut être un peu plus de passion, de fièvre. Nicole Garcia nous avait habitués à plus de finesse et de sophistication.

Si le film est nimbé d'une belle lumière propre aux bords de la Méditerranée, française comme algérienne, mettant en valeur les pierres séculaires aixoises et oranaises, on regrette cependant que la native d'Algérie n'offre pas une vision plus personnelle et moins convenue des événements, même perçus au travers du regard d'enfants. Le film bute sur des procédés scénaristiques (évocation des souvenirs et escapade rédemptrice) pour justifier du tournage maghrébin, qui, au final, joue trop avec les clichés, pour ne pas dire un certain folklore.

Évidemment connu pour ses comédies et ses rôles humoristiques, Jean Dujardin s'oriente vers un autre registre du Convoyeur au Balcon sur la mer, en passant par Contre-enquête et le Bruit des glaçons. Jean Dujardin nous prouve une fois encore que son talent est immense ! L'acteur revêt ses habits d'homme à la fois sensible et robuste et fait un travail intérieur qui est très intéressant. Nicole Garcia l'a empêché d'en faire trois tonnes et c'est parfait comme cela. Marie-Josée Croze semble très mal à l'aise en fausse vamp rattrapée par un amour d'enfance. Etonnant, d'ailleurs, de voir qu'une fois débarrassée de sa teinture blonde, qui ne lui va pas du tout, elle redevient l'actrice naturelle et sensuelle que l'on connait. Les personnages secondaires sont inégaux et les liens entre eux semblent presque dérisoires. Sandrine Kiberlain n'apporte rien au film. Trop effacée, son personnage aurait mérite d'exister plus. Michel Aumont, Toni Servillo et Claudia Cardinale complètent le casting.

Dans cette histoire romanesque aux secrets hitchcockiens, les personnages se croisent, se perdent et se retrouvent, ballotés par leurs passés et leurs phantasmes. Un balcon sur la mer est le film de Nicole Garcia le moins abouti de tous. Encore un film qui avait tout pour faire un grand film....mais....il manque quelque chose... Tout n'est pas à jeter du haut du Balcon sur la mer...

Fiche Technique

Genre : Drame

Nationalité : Français

Réalisation : Nicole Garcia

Interprètes : Jean Dujardin, Marie-Josée Croze, Sandrine Kiberlain, Toni Servillo, Claudia Cardinale, Michel Aumont, Pauline Belier, Jacques Valles, Romain Millot, Solène Forveille et Emma Maynadie

Durée : 105 minutes

Année de production : 2009

Attachées de presse : Isabelle Sauvanon, Alexandra Schamis et Sandra Cornevaux

Date de sortie : 15 décembre 2010
 
 
  


04/01/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres