Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Séance de rattrapage : Un monstre à Paris ***

Un monstre à Paris, le 12 octobre 2011 au cinéma ***

Un monstre à Paris de Eric Bergeron

Synopsis


Dans le Paris inondé de 1910, un monstre sème la panique. Traqué sans relâche par le redoutable préfet Maynott, il demeure introuvable... Et si la meilleure cachette était sous les feux de "L'Oiseau Rare", un cabaret où chante Lucille, la star de Montmartre au caractère bien trempé ?

L'Avis de Thibault

Un monstre à Paris est le premier film français du français Eric Bergeron qui avait précédemment réalisé deux films d'animation aux Etats-Unis : La Route d'Eldorado et Gang de requins.

Après une expérience qui a mal tourné, un monstre sème la terreur à Paris. Lucile, une chanteuse de cabaret, le prend sous son aile. Elle et ses amis vont tout faire pour prouver l'innocence de Francoeur au maire de la ville. Le monstre ne sait pas parler mais est doté d'une sublime voix lorsqu'il chante.

Assez simpliste, le scénario n'a pas le côté drolatique et aventurier que peut avoir un film Pixar. Le Paris de 1910 est bien retranscrit. La capitale française, à la façon Amélie Poulain, est une petite perle de subtilité et d'émerveillement même si certains graphismes laissent à désirer. Le fait d'avoir situé l'action durant la fameuse crue parisienne de 1910 lui donne un certain cachet. Mais l'identification aux personnages n'est pas aboutie et le spectateur ne s'attache que très vaguement à ces derniers.

Un tel sujet n'aurait pas évité les clins d'œil. L'histoire oscille entre King Kong et Le fantôme de l'Opéra. Francoeur grimpe sur la Tour Eiffel tel King Kong sur l'Empire State Building et le traitement du Monstre rappelle jusque dans ses vêtements le Fantôme, surtout qu'il possède le même emblématique masque blanc.

Mais heureusement, il y a la musique. Faire appel à des artistes aussi talentueux que Vanessa Paradis et M est probablement la meilleure idée qu'il soit dans ce film puisque c'est bel et bien la musique qui tient le film sur ses épaules. Véritable personnage à part entière, la mélodie et surtout la chanson La Seine permet de créer une ambiance proche de celle de Moulin Rouge. Les chansons sont absolument divines. La bande-son va faire un carton. A noter une belle utilisation de la 3D ce qui est plutôt rare dans le cinéma d'aujourd'hui.

Alors que Mathieu Chédid prête sa voix à un personnage d'animation pour la première fois au cinéma, Vanessa Paradis avait déjà interprété la petite Margote dans Le Manège enchanté. Le duo entre Vanessa Paradis et M fonctionnent plutôt bien. Leurs voix se couplent à merveilles, et donnent des frissons. Avec aussi Gad Elmaleh, Ludivine Sagnier, François Cluzet, Julie Ferrier et Bruno Solomone.

Au final, malgré les défauts d'écriture, le film est un vrai moment de plaisir. Mais il manque, malheureusement, un petit quelque chose d'indéfinissable pour en faire un grand dessin animé.

Fiche Technique

Genre : Animation

Nationalité : Française

Réalisation : Eric Bergeron

Interprètes : Vanessa Paradis, Mathieu Chédid, Gad Elmaleh, François Cluzet, Ludivine Sagnier, Julie Ferrier, Bruno Salomone, Sébastien Desjours et Philippe Peythieu

Durée : 82 minutes

Année de production : 2011

Film pour enfants à partir de 6 ans

Attachés de presse : Dominique Segall et Grégory Malheiro

Date de sortie : 12 octobre 2011

Vous devriez aussi aimer : Monstres contre Aliens, La Route d'Eldorado ...
 
 


16/10/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres