Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Séance de rattrapage : Destination Finale 5 *

 
Destination Finale 5 de Steven Quale

Synopsis


Dans ce cinquième épisode, la Mort est toujours aussi omniprésente et se déchaîne après qu'un homme soit victime d'une terrible prémonition, laquelle permet de sauver ses collègues de l'effondrement d'un pont suspendu. Ce groupe d'âmes innocentes n'était pas supposé survivre, et, dans une course terrifiante contre le temps, ces malheureux tentent frénétiquement de trouver le moyen d'échapper au sinistre agenda de la Mort.

L'Avis de Thibault

11 ans après le premier excellent opus, Destination Finale 5 est le deuxième film de la saga à être intégralement en 3D et le troisième film à mettre en scène un médium masculin.

Il faut être franc, tous les films sont quasiment identiques sur le fond : une bande de personnes parvient à éviter d'être tuée dans un accident grâce à une vision prémonitoire d'une personne du groupe. Seulement, la Mort ne l'entend jamais de cette façon : ces personnes devaient normalement mourir et la Mort n'est jamais très loin pour réclamer son dû ! On assiste malheureusement toujours à la même recette avec une histoire qui ressemble plus à un copié collé du premier qu'à des vraies suites... Le 5e opus n'apporte pas de nouveautés à la série

La 3D est particulièrement bien exploitée et accentue un peu plus les effets spéciaux comme les poteaux rempli de tripes, les orifices écrasés et les éclaboussures de sangs. La 3D n'a jamais était aussi convaincante.

Le plus gros souci de la franchise est sans doute la linéarité de ses scénarios et des personnages qui en ressortent. Mais, on ne change pas un scénario qui rapporte... Le scénario d'une maigreur affolante est monotone et répétitif. Destination Finale 5 mise encore tout sur l'enchaînement de morts plus improbables les unes que les autres. Heureusement, le twist final est vraiment inattendu et impressionnant. La fin risque d'en surprendre plus d'un.

Les scènes ressemblent étrangement aux anciens volets. Le film est parsemé de clins d'œil, plus ou moins discrets. Le médecin qui laisse son patient en pleine opération, les flaques d'eau funestes, le portable qui sonne durant une séance de relaxation, le bracelet porte-bonheur, le camion chargé de troncs d'arbres ou encore la chanson de mauvaise augure... C'est cependant au premier film que l'on pense le plus souvent. On y retrouve en effet la scène d'interrogatoire multiple après l'accident initial, le duo de policiers, la scène d'enterrement en plein air devant une plaque commémorative et la bouilloire qui surchauffe.

Digne d'un feuilleton diffusé sur M6 en première partie d'après-midi, les acteurs ne sont pas vraiment charismatiques. De plus, ils sont très loin d'être convaincants. Leurs performances laisse clairement a désirer. Leurs personnages sont si ternes et peu attachants. Ce n'est pas censé être un élément primordial mais le manque de charisme associé à des dialogues plats et un humour inadapté soulèvent un fait indéniable. On retrouve Tony Todd, présent dans les deux premiers films de la saga, qui incarne le docteur légiste de la morgue.

Au vu de la scène finale, il semblerait que la boucle soit bouclé et que ce 5ème chapitre s'avèrerait être le dernier... Il était temps pour la mort qui commençait vraiment à être à court d'idée... La mort va, vit, devient et clôt une franchise. RIP...

Fiche Technique

Genre : Epouvante-horreur , Thriller

Nationalité : Amériçaine

Réalisation : Steven Quale

Interprètes : Nicholas D'agosto, Emma Bell, Miles Fisher, Ellen Wroe, Jacqueline Macinnes-Wood, P.J. Byrne, Arlen Escarpeta, David Koechner, Courtney B. Vance, Tony Todd, Brent Stait, Roman Podhora, Tim Fellingham, Tanya Hubbard, Andy Nez, Ian Thompson, Jasmin Dring, Barclay Hope, Chasty Ballesteros, Mike Dopud, Frank Topol, Blaine Anderson, Dawn Chubai, Ryan Hesp, Jodi Balfour, June B. Wilde, Brittany Rogers, Diana Pavlovska, Michael Adamthwaite et Grace Baek

Durée : 92 minutes

Année de production : 2011

Réalisé par Titre original : Final Destination 5

Interdit aux moins de 12 ans

Attachés de presse : Eugénie Pont, Carole Chomand, Sabri Ammar et Constance Fontaine

Date de sortie : 31 août 2011

Vous devriez aussi aimer : Destination Finale, Sleepy Hollow, la légende du cavalier sans tête ...
 
  


04/09/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres