Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Ulliel Gaspard : biographie et filmographie


Biographie

Fils de stylistes, Gaspard Ulliel tourne dans le téléfilm Une femme en blanc  alors qu'il est encore au collège. C'est pourtant à la réalisation que se destine l'adolescent, qui, après quelques stages d'été au cours Florent, étudie le 7e art à l'Université de Saint-Denis. En 1999, il tourne dans un court métrage de Marina De Van, Alias, mais c'est grâce au téléfilm Julien l'apprenti de Jacques Otmezguine, qu'il est remarqué en 2000. L'année suivante, il tient un petit rôle dans Le Pacte des loups de Christophe Gans.

Gaspard Ulliel est révélé en 2002 par Michel Blanc qui lui confie le rôle d'un adolescent titillé par ses hormones dans la comédie chorale Embrassez qui vous voudrez. André Techiné choisit ensuite le jeune acteur au physique androgyne pour incarner le garçon sauvage qui traverse les routes de la France occupée avec Emmanuelle Béart dans Les Egarés. Pour ces prestations à fleur de peau, Ulliel est nommé à deux reprises au César du Meilleur espoir masculin en 2003 et en 2004. Mais c'est la troisième fois qui sera la bonne : le comédien décroche cette statuette en 2005 grâce à Un long dimanche de fiançailles de Jean-Pierre Jeunet, dans lequel il incarne Manech, le fiancé d'Audrey Tautou.

Devenu un acteur de premier plan, Gaspard Ulliel est choisi pour incarner le valeureux paysan Jacquou Le Croquant (2005) puis le terrifiant Hannibal Lecter dans le film qui conte les jeunes années du serial killer. Egalement à l'affiche de films plus personnels (Le Dernier jour, La Troisième partie du monde), il est dirigé par Gus Van Sant à l'occasion d'un court métrage réalisé pour le film Paris, Je T'aime. Son éclectisme ne se dément pas puisqu'en 2009, on le retrouve en fils d'Isabelle Huppert dans Un barrage contre le Pacifique, adaptation du roman de Duras par Rithy Panh, mais aussi en rejeton de Jean Reno dans le thriller Le Premier cercle.

Ulliel se dirige vers Jérusalem cette même année, là où l'Ultimatum précédant la (première) Guerre du Golfe vient rendre plus complexe une histoire d'amour, déjà violente, avec Jasmine Trinca. En compétition à Cannes huit ans après Les Egarés, on le découvre en pleine lutte amoureuse, au 16ème siècle, dans La Princesse de Montpensier, aux côtés d'un casting élégant (Mélanie Thierry, Lambert Wilson ou Grégoire Leprince-Ringuet) et sous la houlette de Bertrand Tavernier.

Filmographie complète de Gaspard Ulliel avec mes notes sur 20

The Vintner's Luck de Niki Caro - prochainement


L'Art d'aimer de Emmanuel Mouret - Sorti en salle en 2011 14

 

La Princesse de Montpensier de Bertrand Tavernier - 2010 16

 

Ultimatum de Alain Tasma - 2009 12

Le Premier cercle (2009), de Laurent Tuel 12

Un barrage contre le Pacifique (2009), de Rithy Panh 14

La Troisième partie du monde (2008), de Eric Forestier 14

Hannibal Lecter : les origines du mal (2007), de Peter Webber 15

Jacquou Le Croquant (2007), de Laurent Boutonnat 17

Paris, je t'aime (2006), de Olivier Assayas 17

La Maison de Nina (2005), de Richard Dembo 14

Le Dernier jour (2004), de Rodolphe Marconi 15

Un Long dimanche de fiançailles (2004), de Jean-Pierre Jeunet 18


The Tulse Luper Suitcases, Part 2 : Vaux to the Sea (2004), de Peter Greenaway

Les Egarés (2003), de André Téchiné 17

Embrassez qui vous voudrez (2002), de Michel Blanc 17

Le Pacte des loups (2001), de Christophe Gans 16


Alias (1998), de Marina De Van



02/03/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres