Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Hommage à Bernard Giraudeau décédé le 17 juillet 2010 : biographie et filmographie

Hommage à Bernard Giraudeau décédé le 17 juillet 2010 : biographie et filmographie
 
Bernard Giraudeau est décédé à l'âge de 63 ans, le 17 juillet 2010 dans un hôpital parisien des suites d'un cancer du rein dont il souffrait depuis une dizaine d'années.

Né à La Rochelle le 18 juin 1947, petit-fils de cap-hornier et fils d'un militaire qui lui envoie des lettres d'Indochine et d'Algérie, Bernard Giraudeau s'ennuie à l'école, préférant partir en expédition avec les scouts protestants. Bernard Giraudeau s'engage à 15 ans dans la Marine nationale et fait deux fois le tour du monde à bord de la Jeanne d'Arc. Puis, titulaire d'un brevet de mécanicien, il enchaîne les petits boulots avant d'intégrer en 1970 le Conservatoire, où il obtient un premier prix de comédie classique et moderne.

Bernard Giraudeau fait sa première apparition à l'écran en 1973, en fils de Gabin dans Deux hommes dans la ville aux côté d'Alain Delon. Ce bourlingueur aux yeux bleus joue les jolis coeurs dans Et la tendresse ? Bordel ! en 1977. Pour Claude Pinoteau, il voit débuter Sophie Marceau dans La boum. Pour Patrice Leconte, il devient Daniel, le meilleur ami de Guy interprété par Michel Blanc dans Viens chez moi, j'habite chez une copine en 1981. Il y rencontre alors le succès. Capitaine séducteur dans Passion d'amour d'Ettore Scola en 1980, Bernard Giraudeau passe du héros romantique au loubard, justicier solitaire dans Rue Barbare en 1983, qui le révèle au grand public. Il s'emploie très vite à brouiller son image de séducteur en interprétant des personnages violents (Hécate) et machiavéliques (L'Année des méduses).

En 1982, dans Le Grand Pardon d'Alexandre Arcady, il tient tête à Roger Hanin. En 1983, il fait parti du casting de Papy fait de la résistance où il incarne le rôle le plus court du film au côté de Christian Clavier. Il devient l'acteur vedette d'un cinéma populaire musclé comme dans Le Ruffian de José Giovanni. En 1984, Patrice Leconte l'engage dans Les Spécialistes avec Gérard Lanvin. Il est également remarqué pour ses compositions dans des films moins évidents comme Poussière d'ange un polar crépusculaire d'Edouard Niermans en 1986 où il incarne un flic alcoolique ou L' Homme voilé, tourné au Liban par Maroun Bagdadi.

Encouragé par Ettore Scola, qui le dirigea dans Passion d'amour, Bernard Giraudeau passe derrière la caméra à la fin des années 80. Après La Face de l'ogre, un téléfilm dans lequel il met en scène Anny Duperey, il tourne deux longs-métrages qui témoignent de son goût pour le voyage et l'aventure : L'Autre (1990), d'après le roman d'Andrée Chédid -un projet qu'il porte depuis 18 ans- puis Les Caprices d'un fleuve en 1996, un ambitieux film d'époque tourné au Sénégal avec Richard Bohringer, Roland Blanche, Thierry Frémont, Lambert Wilson, Pierre Arditi et Sara Giraudeau.

Loin d'avoir abandonné sa carrière d'acteur -à l'écran comme sur les planches-, Bernard Giraudeau trouve même, à l'approche de la cinquantaine, quelques-uns de ses rôles les plus marquants. Il est un prof homo dans Le Fils préféré de Nicole Garcia ou il retrouve Gérard Lanvin. En 1996, il est l'abbé poudré Villecourt dans Ridicule de Patrice Leconte. Il y côtoie Fanny Ardant, Jean Rochefort, Charles Berling et Judith Godreche. En 1997,il joue dans Marthe de Jean Loup Hubert et retrouve Sophie Marceau dans Marquise de Véra Belmont. Il y joue Molière face à Lambert Wilson en Racine, Patrick Timsit en Gros René et Thierry Lhermitte en Louis 14. Il incarne avec une évidente délectation les personnages ambigus et manipulateurs comme dans Une affaire de goût de Bernard Rapp où il incarne Frédéric Delamont, un riche industriel qui engage un gouteur particulier. Il y retrouve Charles Berling. Dans le décapant Gouttes d'eau sur pierres brûlantes de François Ozon avec Malik Zidi et Ludivine Sagnier en 2000, il est Léopold. La critique et le public semblent alors redécouvrir le comédien, qui poursuit sur ce registre, entre ironie et cruauté, dans deux films présentés en 2003 au Festival de Cannes : La Petite Lili de Claude Miller et Ce jour-là du Chilien Ruiz, dans lequel il joue le rôle d'un psychopathe diabétique. Son dernier film Chok-Dee de Xavier Durringer date de 2004.

Depuis 2000, l'acteur s'était lancé dans l'écriture et a même publié plusieurs romans comme Le Marin à l'ancre (2001), Les Hommes à terre (2004), Les femmes de nage (2007) et Cher amour en 2009. Dans ses livres, il évoquait fréquemment son goût pour de voyage et l'aventure.

Chevalier de la Légion d'honneur, Bernard Giraudeau a eu deux enfants de la comédienne Anny Duperey, Gaël et la comédienne Sara, qui a remporté le Molière 2007 de la révélation féminine théâtrale.

Cet amoureux de la Mer a jeté l'ancre pour de bon.

Filmographie complète de Bernard Giraudeau avec mes notes sur 20

Au-delà des cimes de Remy Tezier - 2009

Chok dee de Xavier Durringer - 2005

Je suis un assassin de Thomas Vincent - 2004 12

La Terre vue du ciel de Renaud Delourme - 2004

La Petite Lili de Claude Miller - 2003 16

Ce jour-là de Raoul Ruiz - 2003

Les Marins perdus de Claire Devers - 2003

Une Affaire de Gout de Bernard Rapp - 2000 16

Gouttes d'eau sur pierres brûlantes de François Ozon - 2000 15

Le Double de ma moitié de Yves Amoureux - 1999 6

Marthe ou La promesse du jour de Jean-Loup Hubert - 1997 15

Marquise de Véra Belmont - 1997 14


La Vie silencieuse de Marianna Ucria de Roberto Faenza - 1997

TGV de Moussa Toure - 1997

Ridicule de Patrice Leconte - 1996 18

Les Caprices d'un fleuve de Bernard Giraudeau - 1996 16

Le Fils Préféré de Nicole Garcia - 1994

Elles ne pensent qu'à ça ! de Charlotte Dubreuil - 1994

Une nouvelle vie de Olivier Assayas - 1993

Droles d'oiseaux ! de Peter Kassovitz - 1993

Après l'amour de Diane Kurys - 1992

L'Autre de Bernard Giraudeau - 1991

Le Coup supreme de Jean-Pierre Sentier - 1991

Contre l'oubli de Patrice Chéreau, Philippe Muyl, Chantal Akerman, Denis Amar, Jean Becker - 1991

La Reine blanche de Jean-Loup Hubert - 1991

L'Homme voilé de Maroun Bagdadi - 1987

Vent de panique de Bernard Stora - 1987

Poussière d'ange de Edouard Niermans - 1986

Les Longs manteaux de Gilles Béhat - 1986

Les Loups entre eux de José Giovanni - 1985

Moi vouloir toi de Patrick Dewolf - 1985

Les Spécialistes de Patrice Leconte - 1985 16

Bras de fer de Gerard Vergez - 1985

L'année des méduses de Christopher Frank - 1984 14

Rue Barbare de Gilles Béhat - 1984

Papy fait de la résistance de Jean-Marie Poiré - 1983 18

Le Ruffian de José Giovanni - 1983

Hécate de Daniel Schmid - 1982

Le Grand pardon de Alexandre Arcady - 1982 17

Croque la vie de Jean-Charles Tacchella - 1981

Viens chez moi, j'habite chez une copine de Patrice Leconte - 1981 15

Passion d'amour de Ettore Scola - 1981

Meurtres à domicile de Marc Lobet - 1981

La Boum de Claude Pinoteau - 1980 17

Le Toubib de Pierre Granier-Deferre - 1979

Et la tendresse ? Bordel ! de Patrick Schulmann - 1979

Moi, fleur bleue de Eric Le Hung - 1977

Bilitis de David Hamilton - 1976

Le Gitan de José Giovanni - 1975

Jamais plus toujours de Yannick Bellon - 1975

Deux hommes dans la ville de José Giovanni - 1973 15

La Poursuite implacable de Sergio Sollima - 1973


17/07/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres