Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

L'auberge rouge, le 11 juin 2008 en DVD ***



L'auberge rouge de Gérard Krawczyk

Synopsis


A la fin du XIXème siècle, la sinistre auberge du Croûteux se dresse au milieu des sauvages montagnes du massif des Pyrénées. L'établissement est tenu par Martin et Rose, un couple d'aubergistes qui fait régulièrement assassiner par Violet - leur fils adoptif sourd muet - les voyageurs solitaires pour les détrousser. Par un soir d'orage, le bon père Carnus a sous sa responsabilité un adolescent qu'il doit conduire à un monastère perdu dans la montagne...

L'Avis de Thibault

L'histoire de L'Auberge rouge est inspirée d'un authentique et horrible fait divers survenu en Ardèche dans les années 1830 : Pierre et Marie Martin, deux anciens fermiers devenus propriétaires de l'Auberge de Peyrebeille, sont reconnus coupables d'avoir assassiné et détroussé des voyageurs ayant eu le malheur de venir frapper à leur porte.

Suite au succès de L'enquête Corse, Christian Clavier et Michel Delgado ont adapté L'Auberge rouge de Claude Autant-Lara, réalisé en 1951, en prenant quelques libertés. Le nègre de l'auberge est remplacé par un handicapé et l'histoire ne se passe plus en hiver mais à l'automne. Il n'y a plus de bonhomme de neige mais des épouvantails.

Josiane Balasko est irrésistible. On oublie même Françoise Rosay. Elle est fidele a elle même c'est à dire excellente. Elle incarne pour la première fois avec Christian Clavier, un couple. Aubergistes, ils sont des vagues cousins des Thénardier de Victor Hugo. L'acteur scénariste est en sur-jeu total. Il reprend ses tics comme si il n'était pas dirigé et en fait de trop. On regrette sa prestation tout en sobriété dans Le prix à payer. Gérard Jugnot endosse pour la première fois, la robe d'un curé. Son personnage a d'ailleurs été plus développé. Les voyageurs sont eux aussi plus développés. Chaque personnage est bien stéréotypé. Sylvie Joly est très drôle en comtesse aigrie au teint bileux et François-Xavier Demaison) est excellent en vendeur de dentelle précieux mais trompeur. Jean Baptiste Maunier reprend le rôle que tenait Didier D'yd, celui du jeune novice. L'ancien choriste est très convainquant.

On se surprend à rire de situations en réalité assez tragiques pour les personnages. Mais ne rions nous pas des faiblesses des autres pour échapper à nos faiblesses. Les décors de Jacques Bufnoir sont très bien réalisés et les costumes d'Olivier Beriot sont somptueux.

Urbain Cancelier (Les aristos), Laurent Gamelon (Le placard), Olivier Saladin (Les poupées russes), Jean-Christophe Bouvet (Taxi 4), Christian Bujeau (Les visiteurs) et Anne Girouard (Guenievre dans la série Kaamelot) complètent le casting.

Le film oscille facilement entre le comique et le cruel pour devenir finalement une comédie d'épouvante.

Fiche technique

Genre : Comédie, Epouvante-horreur

Nationalité : Française

Réalisation : Gérard Krawczyk

Casting : Josiane Balasko, Christian Clavier, Gérard Jugnot, Jean-Baptiste Maunier, Sylvie Joly, Anne Girouard, François-Xavier Demaison, Fred Epaud, Juliette Lamboley, Urbain Cancelier, Laurent Gamelon, Olivier Saladin, Jean-Christophe Bouvet, Igor Skreblin et Christian Bujeau

Durée : 90 min

Année de production : 2006

Date de sortie 5 décembre 2007

Visa : 116414

Remake de L'Auberge rouge



04/03/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres