Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

La Cabane dans les bois, le 2 mai 2012 au cinéma ***

La Cabane dans les bois, le 2 mai 2012 au cinéma ***

La Cabane dans les bois de Drew Goddard

Synopsis


Cinq amis partent passer le week-end dans une cabane perdue au fond des bois. Ils n'ont aucune idée du cauchemar qui les y attend, ni de ce que cache vraiment la cabane dans les bois...
Signé par deux maîtres de l'horreur, Joss Whedon et Drew Goddard, voici un film qui réinvente et repousse toutes les conventions du genre. Attendez-vous à découvrir un nouveau niveau de terreur...

L'Avis de Thibault

Joss Whedon est décidément à la mode en ce moment. Celui à qui l'on doit Avengers fait encore l'actualité avec La Cabane dans les bois, mais cette fois en tant que scénariste. Tourné début 2009 par Drew Goddard scénariste de Cloverfield, le film a été maintes fois repoussé alors que la MGM tentait de régler ses problèmes financiers.

Le film suit donc cinq étudiants, trois femmes et deux hommes, partis en week end dans une cabane au fond des bois, où ils vont sans le vouloir réveiller une famille de zombies sadiques qui commence à les éradiquer un par un, jusqu'à ce que...

Les premières minutes font penser à un film classique que le spectateur a vu des dizaines de fois avec tous les poncifs du genre : une cabane isolée, un groupe de jeunes représenté par une blonde allumeuse, un petit copain sportif décérébré, un allumé, une vierge effarouchée et un intello, un gérant de station essence au physique effrayant tentant de mettre en garde ses clients. On a l'impression d'avoir déjà vu cette histoire et de connaitre déjà la fin.

Mais le film se joue de tous les codes de l'horreur les uns après les autres pour s'en affranchir, tout en respectant les clichés pour mieux s'en éloigner. Une organisation secrète a attiré ces jeunes dans ce piège afin de les confronter à un jeu sadique consistant à les plonger dans un film d'horreur live dont ils seront les victimes. Dans une salle de contrôle qui n'a rien à envier à une émission de télé-réalité, Sitterson et Hadley, techniciens en charge de l'opération, observent les comportements des candidats et orientent chacune de leur réaction. Le décor du chalet n'est d'ailleurs rien d'autre qu'un vaste studio de cinéma, bourré de caméras, de trucages et d'effets spéciaux. On peut changer la température ou l'éclairage, entièrement commandé par les techniciens. On est plus dans une sorte de Truman Show de l'horreur. Le cauchemar commence pour nos protagonistes qui tombent les uns près les autres à la vitesse de l'éclair. Le film passe constamment de la salle de contrôle à la maison rustique dans les bois.

Le scenario est dense et les twists nombreux. On a rarement vu un scénario aussi ingénieux et original pour un film de genre. Les deux scénaristes ont l'idée très surprenante de proposer un regard extérieur aux cinq jeunes qui semblent être le centre de l'histoire. On découvre ce point de vue inédit dès le générique du film qui nous présente ces deux hommes se préparant à accomplir un boulot des plus importants. Le vrai mystère qui entoure le film est de trouver le lien qui unit ses deux hommes à la cabane.

Le film est truffé de scènes délirantes et de répliques tordantes, apportant au film une légèreté compensant avec la lourdeur du sujet comme le coup de téléphone du responsable de la station service ou la salle de classe au japon. Avec ce long-métrage, il s'agit pour Drew Goddard de rendre hommage aux grands classiques, tout en détournant les codes inhérents au genre. Les hommages sont multiples. On aperçoit même des références à Stephen King comme les jumelles de Shining ou le clown de Ça... Le final est littéralement dantesque, improbable et complètement jouissif avec l'arrivée d'une Guest Star dont on taira le nom.

On retrouve Chris Hemsworth qu'on connaît pour son rôle dans Thor et Avengers. Fran Kranz troque la blouse du génie naïf du Dollhouse pour celle du drogué de service qui trouve étrange la tournure cliché de la soirée. Richard Jenkins et Bradley Whitford complètent le casting en interprétant les deux cadres mystérieusement liés à la cabane.

La Cabane Dans Les Bois est donc l'un des meilleurs films d'horreur de ses dernières années : un Evil Dead en forme de télé-réalité censée dynamiser les stéréotypes du genre horrifique tout en rendant hommage à ses classiques.

Fiche Technique

Genre : Epouvante-horreur, Thriller

Nationalité : Américaine

Réalisation : Drew Goddard

Interprètes : Kristen Connolly, Chris Hemsworth, Anna Hutchison, Fran Kranz, Jesse Williams, Richard Jenkins, Bradley Whitford, Brian J. White, Amy Acker, Tim deZarn, Tom Lenk, Dan Payne, Jodelle Ferland, Dan Shea, Maya Massar, Matt Drake, Monique Ganderton, Peter Kelamis, Adrian Holmes, Chelah Horsdal, Richard Cetrone, Simon Pidgeon et Maja Stace-Smith

Durée : 95 minutes

Année de production : 2011

Interdit aux moins de 12 ans

Titre original : The Cabin in the Woods

Attaché de presse : François Frey

Date de sortie : 2 mai 2012

Vous devriez aussi aimer : Evil Dead, Cube...
 
  


01/05/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres