Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

La Fille du puisatier, le 5 octobre 2011 en DVD ***

La Fille du puisatier, le 20 avril au cinéma ***

La Fille du puisatier de Daniel Auteuil

Synopsis


En coupant à travers champs pour aller porter le déjeuner à son père, Patricia rencontre Jacques. Elle a dix-huit ans, il en a vingt-six. Elle est jolie, avec des manières fines de demoiselle ; il est pilote de chasse et beau garçon. Un peu de clair de lune fera le reste à leur seconde rencontre. Il n'y aura pas de troisième rendez-vous : Jacques est envoyé au front. Patricia attendra un enfant de cette rencontre. Les riches parents du garçon crieront au chantage, Patricia et son père, le puisatier, auront seuls la joie d'accueillir l'enfant. Une joie que les Mazel leur envieront bientôt et chercheront à partager, car Jacques est porté disparu...

L'Avis de Thibault

Comédien de renom, Daniel Auteuil s'essaye pour la première fois de sa carrière à la réalisation en signant La Fille du puisatier, dans lequel il incarne également le personnage principal. Après son rôle marquant du jeune Ugolin dans le diptyque Jean de Florette - Manon des Sources en 1986, l'acteur revisite une nouvelle fois l'œuvre de Marcel Pagnol dans ce nouveau long métrage.

On sent l'amour immense que le réalisateur porte à l'écrivain et l'on y retrouve toute la poésie qui parcourt son œuvre : l'amour, la tendresse, l'émotion, le rire, le drame et l'accent du Sud. Les paysages de La Provence sont superbes, avec le mistral qui souffle en continu, une vraie bouffée d'air frais. L'image douce de Jean-François Robin respire la Provence soutenue par une belle bande son d'Alexandre Desplat. Le texte est exceptionnel, comme toujours chez Marcel Pagnol ; les dialogues font souvent mouche, on est submergé d'émotion par cette histoire bouleversante, et terriblement humaine.

La mise en scène reste traditionnelle et sans surprise, mais le travail est correct. Pour sa première réalisation, Daniel Auteuil choisit une facture très classique, mais c'est surement ce qui convient le mieux à Marcel Pagnol.

Daniel Auteuil à la hauteur de son talent d'acteur, est époustouflant. Il reprend avec brio le rôle que tenait le très grand Raimu dans le précédent film. Le puisatier est très touchant, digne et surtout très drôle, même dans son malheur. La jeune et belle Astrid Bergès-Frisbey, déjà vue dans Un Barrage contre le Pacifique, déconcerte d'une neutralité frisant l'absence. Son jeu tout en guimauve est récité et elle devient transparente. Dommage que ce ne soit pas Mélanie Laurent, un temps pressentie, qui incarne Patricia. Même Jean-Pierre Darroussin et Sabine Azéma sont mauvais. Seul Nicolas Duvauchelle est extraordinaire dans son jeu si moderne et Kad Merad joue à merveille un personnage attachant et saisissant oubliant le grand Fernandel.

Un bon moment pour s'évader avec beaucoup d'émotions. Auteuil ne trahit pas la mémoire de Pagnol, et conserve toute l'essence de l'œuvre d'origine. On attend sa nouvelle réalisation avec impatience : de nouvelles versions de Marius, Fanny et Cesar, trois autres célèbres œuvres de Marcel Pagnol.

Fiche Technique

Genre : Drame , Romance

Nationalité : Française

Réalisation : Daniel Auteuil

Interprètes : Daniel Auteuil, Kad Merad, Sabine Azéma, Jean-Pierre Darroussin, Nicolas Duvauchelle, Astrid Berges-Frisbey, Emilie Cazenave, Marie-Anne Chazel, Coline Bosso, Chloé Malarde, Brune Coustellier, Ilona Porte, Jean-Louis Barcelona, Patrick Bosso, François-Eric Gendron, Michèle Granier, Gérard Montel, Salvatore Caltabiano et Zachary Auteuil

Durée : 107 minutes

Année de production : 2010

Attachés de presse : Dominique Segall et Isabelle Sauvanon

Date de sortie : 20 avril 2011
 
  


21/04/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres