Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Le Vilain, le 1 avril 2010 en DVD ****

 
Le Vilain d'Albert Dupontel

Synopsis


Un braqueur de banques, le Vilain, revient après 20 ans d'absence se cacher chez sa mère Maniette. Elle est naïve et bigote, c'est la planque parfaite. Mais celle-ci découvre à cette occasion la vraie nature de son fils et décide de le remettre dans le " droit chemin ". S'ensuit un duel aussi burlesque qu'impitoyable entre mère et fils.

L'avis de Thibault

Après son Enfermés dehors en 2006, Albert Dupontel revient derrière la caméra et partage l'affiche avec Catherine Frot dans Le Vilain.

Dans un univers beaucoup plus propre que ses précédentes réalisations, le film est tout aussi jubilatoire. Très cartoonesque, il fait aussi appel au burlesque. Lorsqu'il est poursuivit par des plus méchants que lui, il se déplace à la façon du Loup de Tex Avery. Les gags et le comique de répétition s'enchaine à la vitesse de la lumière. On ne peut pas s'empêcher de penser au Viager lorsque Le Vilain utilise des subterfuges pour tuer accidentellement sa mère.

Après le canari de Bernie ou les chats du Créateur, la tortue Pénélope est un personnage à part entière de l'histoire. Beaucoup de gags sont écrits sur sa vengeance. En effet, étant petit, le Vilain lui en a fait voir de toutes les couleurs. La réalisation des plans du point de vue subjectif de la tortue est très réaliste et rappelle celle du Créateur.

Mais on retrouve un côté touchant qu'on ne soupçonnait pas dans ce film. En effet, son personnage dit à sa maman : « Si je suis méchant c'est pas pour t'embêter, c'est pour pas que tu meures. » Une véritable déclaration d'amour.

Après avoir tourné ensemble Odette Toulemonde, Albert Dupontel avait envie de retravailler avec Catherine Frot. Elle y joue la maman du vilain âgée de 78 ans et apporte son côté clown, déjà utilisé dans des films comme Le crime est notre affaire et Un air de famille, qui lui va si bien. Grimée avec une perruque et des prothèses, elle est méconnaissable en vieille dame. Le duo Catherine Frot et Albert Dupontel est détonnant. La plupart de ses comédiens fétiches (Claude Perron, Michel Vuillermoz, Patrick Ligardes) sont absents. Mais on retrouve avec une joie immense Bouli Lanners, Philippe Uchan, Philippe Duquesne et Nicolas Marié. Ce dernier incarne le Doc William, médecin illuminé dont les apparitions sont hilarantes. A l'affiche cette année de Micmacs à tire larigot, ce comédien qui triomphe au théâtre dans Le neveu de Rameau se fait de plus en plus remarquer pour notre plus grand plaisir. Le comédien est fidèle à Albert Dupontel. Sa seule entorse fut pour Les drôles d'histoires sur Canal +.

Depuis sa première réalisation en 1996, on sent qu'Albert Dupontel a muri. Le film est décalé, original, délirant avec une touche d'émotion. Moins trash que Bernie, Le Vilain exprime tout l'amour qu'il a envers sa mère.

Fiche Technique

Genre : Comédie

Nationalité : Française

Réalisation : Albert Dupontel

Casting : Albert Dupontel, Catherine Frot, Bouli Lanners, Nicolas Marié, Bernard Farcy, Christine Murillo, Philippe Duquesne, Xavier Robic, Husky Kihal, Jacqueline Herve, Jenny Bellay, René Morard, Andre Chaumeau, Jeanne Cellard, Philippe Uchan, Brigitte Aubry, José Fumanal et Khalid Maadour

Durée : 86 min

Année de production : 2008

Attachée de presse : Isabelle Sauvanon et Fiona Desbois

Date de sortie : 25 novembre 2009
 
 
 


16/11/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres