Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne, le 27 février 2012 en DVD ****

Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne, le 26 octobre 2011 au cinéma ****

Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne de Steven Spielberg

Synopsis


Parce qu'il achète la maquette d'un bateau appelé la Licorne, Tintin, un jeune reporter, se retrouve entraîné dans une fantastique aventure à la recherche d'un fabuleux secret. En enquêtant sur une énigme vieille de plusieurs siècles, il contrarie les plans d'Ivan Ivanovitch Sakharine, un homme diabolique convaincu que Tintin a volé un trésor en rapport avec un pirate nommé Rackham le Rouge. Avec l'aide de Milou, son fidèle petit chien blanc, du capitaine Haddock, un vieux loup de mer au mauvais caractère, et de deux policiers maladroits, Dupond et Dupont, Tintin va parcourir la moitié de la planète, et essayer de se montrer plus malin et plus rapide que ses ennemis, tous lancés dans cette course au trésor à la recherche d'une épave engloutie qui semble receler la clé d'une immense fortune... et une redoutable malédiction. De la haute mer aux sables des déserts d'Afrique, Tintin et ses amis vont affronter mille obstacles, risquer leur vie, et prouver que quand on est prêt à prendre tous les risques, rien ne peut vous arrêter...

L'Avis de Thibault

Après le décevant Indiana Jones 4, la question était de savoir si Steven Spielberg était sur le déclin. Avec Tintin, la réponse est négative. Il marche directement dans les pas des "Aventuriers de l'arche perdue" et retrouve son sens aigu du cinéma d'aventure. Le film est le prolongement logique de La dernière croisade. Difficile de ne pas voir dans la relation Tintin-Haddock celle entretenue par Indy et son père.

Après avoir acheté les droits de la bande-dessinée en 1984, Steven Spielberg a fait écrire de nombreux scripts et a beaucoup hésité sur la façon de faire le film (animation, film live, etc.). Après des années de travail, il a finalement choisi la "performance capture". La motion capture permet au réalisateur de donner aux personnages une certaine crédibilité et une fluidité extrême. Le procédé consiste à enregistrer les mouvements corporels et facials des acteurs en train de jouer les séquences. Par la suite, les mouvements sont reproduits par des modèles 3D et intégrés dans des décors totalement construits par ordinateurs. La capture motion n'a jamais été aussi bien utilisée et maîtrisée et nous fat croire à un vrai film en gardant le goût des dessins d'Hergé. On retrouve tout le charme de la BD, la profondeur des personnages et leur caractère spécifique à chacun. Les graphismes sont si beaux que l'on croit parfois voir des acteurs réels. Spielberg a parfaitement trouvé le bon format pour reprendre toute l'énergie de la BD.

Le générique qui rappelle Arrête Moi si tu peux, ravira les passionnés du célèbre reporter belge. Tintin et Milou en ombres chinoises, courent, glissent, sautent et affrontent le monde à la vitesse de l'éclair. Poursuivant une boule de cristal qui finira par illuminer le «I» de Spielberg. Exceptionnel, il rend largement honneur à Hergé.

Le scénario est très captivant, très prenant, bien fidèle a l'univers Tintin. Le Secret de la Licorne ne reprend pas exactement le scénario de la bande dessinée d'origine puisque le film est un mélange de plusieurs tomes (Le secret de la Licorne, Le Crabe aux pinces d'or, Le trésor de Rakham le Rouge) qui se permet même l'audace de proposer des séquences entières qui n'apparaissent dans aucun album et que n'auraient pas renié Hergé... Ce choix est une bonne idée. Le descendant de Rakham le Rouge est une bonne trouvaille ! En revanche la cruelle et intrigante absence de Tournesol est incompréhensible alors que son apparition se fait justement dans le troisième album. Adieu aussi aux frères Loiseau qui sont pourtant au cœur de cet épisode et à la boite de crabe remplie d opium.

Les clins d'œil à d'autres aventures de Tintin sont très originaux et nombreux, et apportent beaucoup au film. On sent que le film a été fait avec amour. Le résultat final est un immense hommage à ce grand auteur qu'est Hergé. Et puis il y a des références aux film de Spielberg comme Les dents de la mer, Indiana Jones, etc...

Spielberg qui réalise Tintin, c'est presque une évidence. Lorsqu'on pense à Spielberg, on pense à Indiana Jones. Et lorsqu'on évoque l'aventurier au chapeau et au fouet, on a forcément une pensée pour le petit reporter d'Hergé. Ce qui frappe, c'est l'admiration et la jubilation de Spielberg pour Hergé. Steven Spielberg tente de nouveaux plans assez audacieux comme par exemple lorsque Tintin, le Capitaine Haddock et Milou perdus sur un bateau au milieu de la méditerranée devient une flaque d'eau dans laquelle Dupont et Dupond marchent. De même, la séquence où Haddock raconte les aventures de son aïeux en mimant ses actions est vraiment extraordinaire. Toutes les scènes du Karaboudjan sont une merveille. Spielberg a su retranscrire à la perfection l'œuvre du dessinateur belge. Non, Spielberg n'innove pas, il se fait plaisir avant tout... et nous fait plaisir.

Tous les acteurs sont tous très convaincant et colle parfaitement aux personnage de l'univers de Tintin. Thomas Sangster (Love Actually, Nowhere Boy) était originalement prévu pour jouer Tintin, mais il a dû se rétracter à cause d'un emploi du temps trop chargé. C'est finalement Jamie Bell, connu pour son rôle dans Billy Elliot, qui a été choisi pour prendre sa place. Légèrement effacé pour laisser exister les protagonistes secondaires, Tintin est exactement tel qu'il est dans les BD : débrouillard et curieux d'une part, mais aussi en retrait par rapport au véritable maillon fort de l'histoire, celui qui doit effectuer un cheminement psychologique pour faire évoluer l'aventure : le Capitaine Haddock. Décidément, Andy Serkis est en passe de s'imposer comme le roi de la capture ! Motion-capturé en Gollum dans Le seigneur des anneaux et en César dans La Planète des singes : les origines, il remet le couvert dans Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne en se glissant dans la peau du Capitaine Haddock. Il est très convaincant et mériterait un Oscar du meilleur "performeur" d'Hollywood. Haddock est la grosse attraction de cette aventure. Milou est tout à fait exceptionnel. Gad Elmaleh fait une apparition dans le rôle d'Omar Ben Salaad, un riche marchand arabe. Sa participation tient presque de l'anecdote tellement on le voit et on l'entend peu... Le personnage du marchand Oliveira de Figueira qui devait être campé par Danny DeVito a été coupé lors du montage final.

La musique composée par John Williams est complètement cliché et passe-partout. Le thème principal ne ressort pas. Il manque une grande musique épique comme dans Star Wars ou Harry Potter permettant de nous immerger complètement dans l'action.

Spielberg a réussi la prouesse de donner corps au personnage sans en trahir aucunement l'esprit, à mélanger des scènes des albums et d'en faire une œuvre cohérente. Le pari est gagné, la pâte Spielberg est là, le divertissement est total.

Si ce premier volet remporte assez de recettes au box-office mondial, deux autres films pourraient être réalisés, dont un adapté des deux albums suivants : Les Sept Boules de Cristal et Le Temple du Soleil. Il sera réalisé par Peter Jackson. Le scénario a déjà été écrit par Anthony Horowitz. Cependant, le tournage commencera quand les films du Hobbits seront bouclés.

Fiche Technique

Genre : Aventure , Animation

Nationalité : Néo-Zélandaise et Américaine

Réalisation : Steven Spielberg

Interprètes : Jamie Bell, Andy Serkis, Daniel Craig, Nick Frost, Simon Pegg, Toby Jones, Mackenzie Crook, Daniel Mays, Gad Elmaleh, Joe Starr, Enn Reitel, Kim Stengel, Sonje Fortag, Tony Curran, Cary Elwes, Sebastian Roche, Mark Ivanir, Phillip Rhys, Ron Bottitta, Jacquie Barnbrook, Ian Bonar, Mohammed Ibrahim Elkest et Sana Etoile

Durée : 107 minutes

Année de production : 2011

Titre original : The Adventures of Tintin: Secret of the Unicorn

Film pour enfants à partir de 6 ans

Attachés de presse : Anne Lara et Axel Foy

Date de sortie : 26 octobre 2011

Vous devriez aussi aimer : Les Aventuriers de l'Arche perdue, Hook ou la revanche du Capitaine Crochet ...
  
  


28/10/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres