Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Ma part du gâteau, le 23 aout 2011 en DVD ***

Ma part du gâteau, le 16 mars au cinéma ***

Ma part du gâteau de Cédric Klapisch

Synopsis


France, ouvrière, vit dans le nord de la France, à Dunkerque avec ses trois filles.
Son ancienne usine a fermé et tous ses collègues se retrouvent comme elle au chômage. Elle décide de partir à Paris pour trouver un nouveau travail. Elle va trouver un stage pour devenir femme de ménage. Assez rapidement, elle se fait engager chez un homme qui vit dans un univers radicalement différent du sien. Cet homme, Steve est un trader qui a réussi, il travaille entre la City de Londres et le quartier de la Défense à Paris.
Les deux individus vont se côtoyer. Cette ouvrière va découvrir les gens qui vivent dans le luxe. Elle va finir par découvrir que cet homme, fort séduisant et sympathique, est en partie responsable de la faillite de son ancienne entreprise.

L'Avis de Thibault

Cédric Klapisch retrouve Karin Viard et Gilles Lellouche, deux de ses comédiens du film Paris, pour Ma part du gâteau.

France, mère de 3 filles a raté son suicide. Son usine est sur le point de fermer pour délocalisation. Elle part sur Paris pour trouver du travail et laisse ses filles à sa sœur. Stéphane est un trader français expatrié à Londres. S'est un vrai requin de la finance, qui enchaine les coups boursiers comme les jeunes et jolies filles. Il a peu de considérations pour les autres. De retour sur Paris, il est chargé de diriger un bureau pour prouver qu'il peut accéder à une promotion importante sur Londres. Il engage France comme femme de ménage...

L'idée de la rencontre entre une mère de famille contrainte à se reconvertir en femme de ménage pour cause de délocalisation et chômage et un jeune trader au cynisme total, ne manque pas de sel. Le film commence par prendre le même schéma narratif que la célèbre comédie romantique américaine Pretty Woman, à laquelle il fait d'ailleurs un pied-de-nez dans l'une des scènes de son film. Mais la réalité n'est pas aussi simple. Le mélange entre la froideur du monde des traders et la chaleur du monde de des ouvriers est subtilement distille. Deux mondes s'entrechoquent...Ceux qui jouent avec l'argent et ceux qui produisent de l'argent. La peinture est subtile mais Klapish est loin de sa verve de L'auberge Espagnole.

Après une majeure partie du film qui tend vers la comédie sociale assez classique, c'est justement quand il débute sa conclusion que Cédric Klapisch offre le meilleur de son film. Car après avoir rigolé des travers de chacun et de l'amusante rencontre des deux mondes, il plonge vraiment dans la noirceur de son propos social, notamment lorsqu'il met en avant les répercutions des actes d'un monde sur l'autre. La scène de fin est efficace. Toutes les émotions humaines se condensent en trois minutes. Sans avoir la prétention de régler le débat, Cédric Klapish soulève quelques questions de manière assez habile et aboutit à la conclusion que ces deux mondes sont surement trop opposés pour pouvoir se comprendre.

Le casting est aux petits oignons. Karin Viard illumine ce film qui aurait pu être très noir. Le rôle lui va comme un gant, et permet à l'actrice de montrer toute l'étendue de son talent. Elle passe du jeu exubérant de la comédie lorsqu'elle imite la fille de l'est à celui tout en retenu de l'émotion où tout passe par de simples regards. Le plan final est magnifique de non-dit où tout est finalement dit. Gilles Lellouche, que l'on retrouve ici dans un rôle aux antipodes du bon pote à la gueule sympathique qu'il campe habituellement, est convaincant. Son personnage semble hyper caricatural, mais l'acteur affirme qu'il n'a pas été aussi loin que ce qu'il a pu voir en ayant côtoyé le milieu des traders. Un personnage totalement déshumanisé, difficile à appréhender. Un rôle de salaud invétéré que l'acteur endosse avec une belle maîtrise, bien meilleur que dans Krash. Le duo fonctionne très bien est rend le film très drôle. Zinedine Soualem joue une nouvelle fois sous l'œil de Cédric Klapisch, avec qui il collabore depuis ses débuts. Il est hilarant dans le rôle d'Ahmed, à l'origine de l'embauche de France en tant que femme de ménage. Après L'Auberge Espagnole et Les Poupées russes, on retrouve aussi l'anglais Kevin Bishop.

Ma part du gâteau est une fable sociale qui confronte les traders londoniens et les ouvriers de Dunkerque, portée sur une morale intéressante. Choc des cultures assuré!

Fiche Technique

Genre : Comédie dramatique

Nationalité : Française

Réalisation : Cédric Klapisch

Interprètes : Karin Viard, Gilles Lellouche, Audrey Lamy, Jean-Pierre Martins, Zinedine Soualem, Raphaële Godin, Fred Ulysse, Kevin Bishop, Marine Vacth, Flavie Bataille, Tim Piggott-Smith, Philippe Lefebvre, Lunis Sakji, Juliette Navis Bardin, Camille Zouaoui, Adrienne Vereecke, Guillaume Ranson, Xavier Alcan, Xavier Mathieu et Cédric Klapisch

Durée : 109 minutes

Année de production : 2011

Attachés de presse : Dominique Segall et Grégory Malheiro

Date de sortie : 16 mars 2011
 
   


22/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres