Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Mince alors !, le 28 mars 2012 au cinéma 0

Mince alors !, le 28 mars 2012 au cinéma 0

Mince alors ! de Charlotte De Turckheim

Synopsis


Nina est jeune, jolie et ronde. Malheureusement son mari Gaspard n'aime que les femmes très minces... Surtout depuis qu'ils se sont installés à Paris pour monter leur ligne de maillot de bain ultra pointue. Pour tenter de le séduire à nouveau, Nina accepte à contrecœur le cadeau qu'il lui offre : une cure d'amaigrissement à Brides-les-Bains. Le dernier espoir des gros quand on a tout essayé.
Là-bas, elle va faire la connaissance de Sophie, une belle avocate marseillaise qui veut tout contrôler ; son corps, comme son cœur. Emilie, une mère de famille très enveloppée qui clame partout que « Big is beautiful » alors que sa vie amoureuse est à l'arrêt, et que son poids commence à la mettre en danger. La rencontre de ces trois personnalités va déclencher un raz-de-marée.

L'Avis de Thibault

Le nouveau film de Charlotte de Turckheim part d'une excellente intention, traiter le problème du surpoids avec humour, et évidemment, sans la moindre méchanceté. Après Mon père, ma mère, mes frères et mes sœurs et Les Aristos, Charlotte de Turckheim a décidément du mal à convaincre.

L'intrigue centrale concerne un groupe de trois femmes suivant une cure d'amaigrissement pendant un mois à Bride-les-Bains ; l'une y a été poliment invitée par son mari, l'une bien foutue y va pour retrouver ses copines et des plans cul tandis que la dernière en a bien besoin mais repart chaque année comme elle est arrivée.

La cure passe pour un grand moment de détente et de plaisir, où hommes et femmes, petits et grands cohabitent et se lient en quelques jours alors qu'ils ne se connaissaient pas. Le combat avec l'alimentation est à peine survolé. En effet, à force de vouloir montrer à quel point on s'éclate à Bride-les-Bains et à quel point les gros sont beaux, le film finit par mettre mal à l'aise en nous montrant en boucle des images d'obèses transpirants, s'éclatant sur du Madison, tentant de courir, ou en train de faire la bombe humaine à la piscine.

Le scénario tourne en rond en donnant l'impression que la réalisatrice cherche à meubler entre sa scène d'ouverture et celle de conclusion. Les scènes se suivent de façon décousue. Les dialogues sont trop bavards et souvent faussement drôles. Les scénaristes ont écumé les sites de blagues et histoires drôles pour créer des dialogues faisant un patchwork de blagues carambar, blagues de toto et blagues sur les gros vus et revus comme « J'ai fait le régime protéiné.. et vous avez perdu combien ? 1000 € » ou lorsque l'héroïne se baisse et son pantalon craque entrainant l'hilarité des uns et la gène des autres. Ce n'est déjà pas drôle la première fois, mais deux fois presque de suite, c'est une faute de goût. On devine tout à l'avance : les blagues qui arrivent, les jeux de mots, les scènes et bien évidemment la fin !

Toutes les histoires des protagonistes s'entremêlent, deviennent alors complètement rocambolesques, et par la même occasion peu attachantes. Ca ne sert à rien sauf à rendre le film confus et brouillon. À vouloir trop en dire, trop en montrer, en multipliant les anecdotes, Charlotte de Turckheim cumule les clichés et ne fait guère dans la finesse. On déplore quelques longueurs et des sous-intigues inutiles. Même l'histoire de couple entre Lola et son mari est cousue de fil blanc. Il est difficile à croire que le personnage interprété par Lola Dewaere se voit offrir par son propre époux un billet pour un séjour dans un centre d'amaigrissement. Quelle femme aujourd'hui accepterait pareil mépris ? On aimerait vraiment que ce soit plus écrit, plus abouti, plus grinçant, plus drôle...

Les personnages ne sont pas attachants. Seule Catherine Hosmalin est très touchante. Elle joue enfin un rôle à sa taille d'actrice. La réalisatrice s'offre quant a elle un second rôle complètement pathétique celui d'une coiffeuse pour gros. Martin Daquin qui incarne le petit garçon qui vient faire la cure d'amaigrissement joue extrêmement faux.

Les films de Charlotte de Turckheim sentent les comédies vaguement datées. La réalisatrice persiste et signe une œuvre banale, au point de rendre la plupart des rebondissements prévisibles. Une vraie comédie loupée en somme...mince alors!

Fiche Technique

Genre : Comédie

Nationalité : Française

Réalisation : Charlotte De Turckheim

Interprètes : Victoria Abril, Lola Dewaere, Catherine Hosmalin, Grégory Fitoussi, Mehdi Nebbou, Julia Piaton, Martin Daquin, Pauline Lefevre, Valérie Moreau, Emilie Gavois-Kahn, Dominique Besnehard, Alain Stern, Raphaël Lenglet, Barbara Bolotner, Charlotte De Turckheim, Pascal Légitimus, Anouk Aimée et Vincent Bowen

Durée : 100 minutes

Année de production : 2012

Attachées de presse : Sandra Cornevaux et Karine de Haynin

Date de sortie : 28 mars 2012

Vous devriez aussi aimer : Mon père, ma mère, mes frères et mes soeurs... , Copains pour toujours ...
  
 
  


01/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres