Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Séance de rattrapage : La clef ***

 
La clef de Guillaume Nicloux

Synopsis


Depuis peu Eric Vincent, trentenaire sans histoire, a un fort sentiment de malaise. Est-ce la peur d'avoir un enfant ou celle de voir brutalement resurgir le fantôme d'un père qu'il n'a jamais connu ?
Un matin, un inconnu l'appelle pour lui proposer de récupérer les cendres de son père. D'abord réticent, il finit par accepter et se retrouve plongé au coeur d'une machination infernale.

L'Avis de Thibault

Après le décevant Concile de Pierre, Guillaume Nicloux clôt sa trilogie avec La clef. Il peaufine son art du film noir et nous offre un polar complexe et intelligent sans être compliqué. Le scenario est un petit bijou mêlant les époques et les personnages et révélant ses mystères au fur et à mesure que l'histoire avance.

Le réalisateur construit une intrigue sous la forme d'un puzzle qui mêle trois récits. Eric Vincent, dont le père n'est qu'un inconnu, tout au mieux un vague mystère depuis sa disparition, voit son paternel réapparaître en cendres, et soudain à ses trousses une horde de tueurs dont on se demande ce qu'ils veulent. Michèle Varin (le personnage meurtri de "Cette femme-là"), enquêteuse au cœur broyé, cherche à élucider le meurtre d'un homme apparemment lié à la drogue. Et enfin, François Manéri (le personnage d' "Une affaire privée"), détective privé à la recherche de sa fille. Cette construction narrative s'avère faire merveille puisque les récits se complètent entre eux et donne ainsi aux spectateurs les éléments nécessaires pour se retrouver dans ce film qui prend brillamment l'apparence d'un labyrinthe.

Sa réalisation va s'avérer virtuose dès les premiers instant où il instaure un climat de malaise par la simple entrée en scène des personnages qui vont parcourir l'histoire. Il filme les visages avec une précision et une délicatesse qui sème le trouble. Il parvient à instaurer une atmosphère sombre, poisseuse, inquiétante. Guillaume Nicloux a indéniablement une touche, et entoure son intrigue de mystère, assez bien rendu en images.

Et puis surtout, le film bénéficie d'acteurs épatants, tous sans exception, de la trop rare Vanessa Paradis à Thierry Lhermitte, un de ses rares rôles dignes d'intérêt où il reprend son rôle d'Une Affaire Privée. L'acteur surprend dans ce contre emploi pathétique et touchant. Guillaume Canet confirme qu'il est un acteur sur lequel compter, tandis que Josiane Balasko et Marie Gillain se montrent toujours justes et convaincantes.

Nicloux dissimule par le biais de ses personnages et de son histoire des messages et des réflexions lourdes de sens. Un film qui ne laisse pas indifférent.

Fiche technique

Genre : Thriller

Nationalité : Française

Réalisation : Guillaume Nicloux

Casting : Guillaume Canet, Marie Gillain, Vanessa Paradis, Josiane Balasko, Thierry Lhermitte, Jean Rochefort, Yves Verhoeven, Gilles Cohen, Laure Marsac, Francoise Lebrun, Maria Schneider, Emmanuel Salinger, Pascal Bonitzer, Olivier Rabourdin, Marina De Van et Jean-Louis Coulloc'h

Durée : 115 min

Année de production : 2007

Date de sortie : 19 décembre 2007

N° de visa : 114676
 
 


07/08/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres