Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

The Social Network, le 16 février 2011 en DVD ****

The Social Network, le 13 octobre au cinéma ****

The Social Network de David Fincher

Synopsis


Une soirée bien arrosée d'octobre 2003, Mark Zuckerberg, un étudiant qui vient de se faire plaquer par sa petite amie, pirate le système informatique de l'Université de Harvard pour créer un site, une base de données de toutes les filles du campus. Il affiche côte à côte deux photos et demande à l'utilisateur de voter pour la plus canon. Il baptise le site Facemash. Le succès est instantané : l'information se diffuse à la vitesse de l'éclair et le site devient viral, détruisant tout le système de Harvard et générant une controverse sur le campus à cause de sa misogynie. Mark est accusé d'avoir violé intentionnellement la sécurité, les droits de reproduction et le respect de la vie privée. C'est pourtant à ce moment qu'est né ce qui deviendra Facebook. Peu après, Mark crée thefacebook.com, qui se répand comme une trainée de poudre d'un écran à l'autre d'abord à Harvard, puis s'ouvre aux principales universités des États-Unis, de l'Ivy League à Silicon Valley, avant de gagner le monde entier...
Cette invention révolutionnaire engendre des conflits passionnés. Quels ont été les faits exacts, qui peut réellement revendiquer la paternité du réseau social planétaire ? Ce qui s'est imposé comme l'une des idées phares du XXIe siècle va faire exploser l'amitié de ses pionniers et déclencher des affrontements aux enjeux colossaux...

L'Avis de Thibault

Après le récit fantastique L'étrange histoire de Benjamin Button avec Brad Pitt et Cate Blanchett, David Fincher choisit d'adapter pour son huitième film le phénomène social le plus considérable de ce XXIème siècle : Facebook.

Mark est un jeune étudiant de Harvard, au QI supérieur à la moyenne, qui adore s'amuser avec son ordi, mais dont la vie sociale est assez limitée, notamment avec la gente féminine. Après s'être fait plaqué par sa copine, et avoir bu quelques bières, Mark Zuckerberg, créer un site sur lequel on peut comparer les filles de son campus universitaire à Harvard qu'il baptise Facemash. Le site met, en une nuit, les serveurs d'Harvard hors service, ceci est la première ébauche de Facebook. Si cet événement met le jeune Mark sur le devant de la scène, ce n'est pas forcément avec une très bonne image. Mais c'est néanmoins le point de départ de la création d'un site qui va lui offrir une réelle notoriété sur le campus. C'est ainsi que commence l'histoire de The Social Network, film adapté du livre La revanche d'un solitaire, lui-même librement adapté de la vie du créateur de Facebook.

David Fincher dresse ici une chronique de l'adulescence, de ce passage de l'adolescence à l'âge adulte. Il nous donne une belle leçon de mise en scène avec ses mouvements de caméra amples et épurés, ses petites coquetteries virtuoses comme la course d'aviron et sa captation subtile des mouvements intérieurs des personnages. Le réalisateur s'approprie cette histoire pour y appliquer certaines de ses obsessions. Il dresse en effet de cet homme un portrait peu flatteur, le montrant comme un être prétentieux, isolé, avide de reconnaissance et particulièrement rancunier qui va trahir petit à petit tous ceux qui l'ont aidé à créer Facebook. Comme Seven, Zodiac ou Fight Club, The Social Network étudie un sociopathe en quête de popularité, inadapté à la société et pour qui le mal est une façon d'affirmer son pouvoir.

Le scénario de Aaron Sorkin, retracant le parcours de Mark Zuckerberg, depuis sa rupture avec sa copine dans un bar à son procès l'accusant d'avoir voler l'idée de Facebook, est juste parfait et très entraînant. On reconnait immédiatement ses dialogues mitraillettes. Tous les personnages ont un débit de parole incroyable ! D'ailleurs, le film démarre directement sur un dialogue très dense et très rapide. On notera aussi la référence à Fight club. Au début du film, Mark révèle à Eduardo qu'il a triché à un examen via une page Facebook pirate. Un bref plan nous révèle que le nom utilisé pour ce compte est... Tyler Durden, nom du personnage interprété par Brad Pitt dans Fight Club du même David Fincher. Le rythme du montage est très bien senti, très nerveux. Les relations qui lient les personnages sont très travaillés, complexes et très bien représentés à l'écran. Les rapprochements, comme les tensions. Un simple regard suffit parfois. La bande-originale correspond parfaitement à l'ambiance. Basée sur les basses, sur des sons graves et étouffants, un peu électro. Les morceaux de Trent Reznor et Atticus Ross sont en osmose avec l'image, et ils apportent vraiment quelque chose au film, une ambiance.

Trois acteurs principaux incarnent cette jeunesse débordant d'idées, d'ambitions et de réussite. Pour incarner les multiples facettes de Mark Zuckerberg, il fallait bien une jeune pointure du niveau de Jesse Eisenberg. Après Bienvenue à Zombieland, il transforme l'essai et monte même d'un cran avec sa parfaite interprétation toute en nuance. Il est parfait et prend très bien le rôle du génie incompris, amer mais touchant. Derrière un aspect assez sombre du personnage, il arrive à lui insuffler une réelle humanité. A ses côtés, un autre grand espoir du cinéma, Andrew Garfield, le futur Peter Parker, qui campe ici le beau rôle, et donc remporte plus facilement l'adhésion du public. Cependant son personnage est plus conventionnel, et il fallait bien un acteur de cette trempe pour le rendre unique et si attachant. Il est tout simplement excellent et devient grâce à ce film un futur grand d'Hollywood ! The Social Network est également l'occasion de revoir Justin Timberlake qui confirme de nouveau son talent d'acteur, étonnant interprète du sulfureux Sean Parker, créateur de Napster. Il arrive à passer du rôle d'amis, à celui de mentor, puis de requin financier sans fausse note, et avec un charisme assez impressionnant tout en créant une empathie particulière contre le personnage qu'il joue.

Excellent film sur la création du site qui a le plus révolutionné le web, et la communication, de ces 10 dernières années: Facebook. The Social Network est au final une énorme surprise qui montre, avec Inception, que l'écriture reste primordiale au cinéma. Un coup de maitre signer Fincher.

Fiche Technique

Genre : Drame

Nationalité : Américaine

Réalisation : David Fincher

Interprètes : Jesse Eisenberg, Justin Timberlake, Andrew Garfield, Max Minghella, Rooney Mara, Dakota Johnson, Brenda Song, Armie Hammer, Josh Pence, Bethany Carkhuff, Joseph Mazzello, Malese Jow, Caleb Landry Jones, Adina Porter, Trevor Wright, Shelby Young, Marcella Lentz-Pope, Eli Jane, John Getz, Cherilyn Wilson, Adrienne Rusk, David Selby, Yoko Okumura, Riley Voelkel, Natalina Maggio, Mark Saul, Stream, Scott Lawrence, Brian Palermo, Liam Ferguson, Lacey Beeman, Abhi Sinha, Julianna Milton, Pamela Roylance, Kelley Koski, Monique Edwards, Crystal Hoang, Annabelle Amirav, Tia Robinson, Patrick Mapel, Nikki Mata, Oliver Muirhead, Tessa Sugay, Cedric Sanders, Toby Meuli, Caitlin Gerard, Dustin Fitzsimons, Eamon Brooks, Jeff Martineau, Jared Hillman, Douglas Urbanski, Naina Michaud, Emma Fitzpatrick, Denise Grayson, Jenifer Cononico, Kyle Fain, John Hayden, Brett A. Newton, Katie Watkins, Eric Naroyan, Hesley Harps, Bryan Forrest, Nick Smoke, Vincent Rivera, James Shanklin, Christopher Khai, Tony DeSean, Alexandra Ruddy, Cayman Grant, Alex Reznik, Jeff Rosick, Melanie Booth, Lindsay Stuart, Bryan Barter, Paul S. Kim, Michael James Worth, Taigtus Woods, Carrie Armstrong, Jayk Gallagher, Andrew Thacher, Randy Evans, Dale Basescu, Patrick Donahue (II), Chad Davis, Franco Vega, Tyler Corbin, Luke Jackett, Joseph Porter, Noah Baron, Jonathan Baron, Mike Ahuja, Ian Verdun, Ben Cho, Burke Walton et Matthew Barriga

Durée : 120 minutes

Année de production : 2010

Attachée de presse : Anne Lara

Date de sortie : 13 octobre 2010

 

 


THE SOCIAL NETWORK : BANDE-ANNONCE HD VOST



14/10/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres