Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Un prophète, le 17 février 2010 en DVD ****

 
Un prophète de Jacques Audiard

Synopsis


Condamné à six ans de prison, Malik El Djebena ne sait ni lire, ni écrire. A son arrivée en Centrale, seul au monde, il paraît plus jeune, plus fragile que les autres détenus. Il a 19 ans.
D'emblée, il tombe sous la coupe d'un groupe de prisonniers corses qui fait régner sa loi dans la prison. Le jeune homme apprend vite. Au fil des " missions ", il s'endurcit et gagne la confiance des Corses.
Mais, très vite, Malik utilise toute son intelligence pour développer discrètement son propre réseau...

L'avis de Thibault

Regarde les hommes tomber, Un héros très discret, Sur mes lèvres, De battre mon cœur s'est arrêté, Un prophète. La filmographie de Jacques Audiard est éloquente. Non seulement elle est impeccable mais elle traduit une montée en puissance qui le place incontestablement aujourd'hui au sommet des cinéastes français.

Dans Un prophète, il décrit l'ascension de Malik, un petit truand qui commence la prison à 18 ans, ne sachant ni lire ni écrire, et, qui, entre le clan des corses et celui des barbus intégristes, se construit petit à petit son propre réseau.

Jacques Audiard aurait pu se contenter de nous proposer un film sur l'univers carcéral contemporain, mais son inspiration et sa maîtrise lui ont permis d'y insérer un thriller fort et prenant. Son regard sur la vie des prisons, probablement proche de la réalité, analyse sans concession la perversion d'un système où la violence et la corruption stigmatisent l'échec d'une machine judiciaire impuissante. Un prophète est un aboutissement, un film de prison, soit, mais qui raconte avant tout une ascension sociale, lente et implacable. D'une noirceur sans nom, le film est d'une intensité invraisemblable et, pour montrer cette jungle humaine, la mise en scène d'Audiard est épurée à la manière d'un Jacques Becker ou d'un Jean-Pierre Melville. Il sait à chaque plan mettre en valeur ses comédiens.

Le jeune Tahar Rahim apporte son naturel et sa fausse candeur à l'incarnation parfaite du jeune malfrat. L'acteur est particulièrement impressionnant par son talent et son charisme. Renversant, il met tout son âme dans son personnage qui multiplie les ambiguïtés morales au fil de son parcours. Un acteur à surveiller. Quant à Niels Arestrup, il est très convaincant dans le rôle du parrain du clan corse. Avec une silhouette peu commode, un regard oblique et un visage marqué par les mauvaises habitudes, il incarne une crapule sans scrupules. Sa prestation est éblouissante, au sommet de son art.

La bande son d'Alexandre Desplat est lègére et émouvante. Quelques notes de piano, comme en suspens, semblent sortir d'une nuit sans fin... Le choix du titre est ironique, la seule loi qui guide Malik étant celle de la survie. A moins que cette biche providentielle soit le doigt de Dieu.

Un prophète sera sans doute l'un des meilleurs films sur le milieu carcéral. Un monde dur et violent ou la trahison, la corruption et la loi du plus fort côtoie la tendresse, l'amitié et un grand désir de rédemption. Noir, intense, parfois beau et onirique, parfois glaçant et bouleversant. Une claque absolue.

Fiche Technique

Genre : Policier, Drame

Nationalité : Française

Réalisation : Jacques Audiard

Casting : Tahar Rahim, Niels Arestrup, Adel Bencherif, Reda Kateb, Hichem Yacoubi, Jean-Philippe Ricci, Gilles Cohen, Antoine Basler, Leïla Bekhti, Pierre Leccia, Foued Nassah, Jean-Emmanuel Pagni, Frédéric Graziani, Slimane Dazi etCindy Danel

Durée : 155 min

Année de production : 2008

Budget : 12 000 000 euros

N° de visa : 110809

Interdit aux moins de 12 ans

Attachée de presse : Marie-Christine Damiens

Date de sortie : 26 août 2009
 
 
 
 
Découvrez la playlist Un pro avec Alexandre Desplat


28/08/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres