Le cinéma de Thibault

Le cinéma de Thibault

Les Amours Imaginaires, le 9 mars en DVD ****

Les Amours Imaginaires, le 29 septembre au cinéma ****

  
Les Amours Imaginaires de Xavier Dolan

Synopsis


Francis et Marie, deux amis, tombent amoureux de la même personne. Leur trio va rapidement se transformer en relation malsaine où chacun va tenter d'interpréter à sa manière les mots et gestes de celui qu'il aime...

L'Avis de Thibault

Après avoir remporté trois prix à la 41e Quinzaine des Réalisateurs avec son précédent J'ai tué ma mère, lors du Festival de Cannes 2009, Xavier Dolan reproduit encore un petit exploit avec Les Amours Imaginaires, sélectionné dans la catégorie Un Certain regard au Festival de Cannes 2010.

Les Amours Imaginaires, inspiré d'un road trip, raconte l'histoire de Marie et Francis qui aiment Nicolas. L'amour qu'ils éprouvent rapidement pour celui qui s'aime au point d'aimer plaire démarre dans la légèreté jusqu'à s'insinuer au plus profond de leur chair. D'amis ils deviennent rivaux, s'aveuglant chacun jusqu'à se couper l'un de l'autre. Dans son fragment du discours amoureux grâcieux, le réalisateur met le doigt sur le problème universel de la passion avec des effets stylistiques. Les ralentis et les gros plans sont sublimes.

Les amours imaginaires réussit à être bluffant du début à la fin, employant des codes cinématographiques surexploités et racontant une histoire connue par cœur de tous, tellement on l'a vue, lue, vécue. Et pourtant, maîtrisant chaque seconde du film, de l'écriture au choix des costumes, du montage image à l'interprétation, Xavier Dolan nous offre une œuvre personnelle et totalement décomplexée. Une histoire simple mais universelle.

Le film est très bien écrit, d'une justesse impressionnante jusque dans les moindres détails comme les pieds se frôlant au matin, stylisant le sexe mais sachant aussi l'évoquer dans sa trivialité. Xavier Dolan a une plume de dialoguiste. Il a su capter comme personne ces amours rêvés, fantasmés. Cette passion qui naît comme ça, d'un rien.

Les interventions face caméra d'anonymes garçons comme filles qui entrecoupent le film en confessant leurs histoires d'amour, du premier échange de regard à la rupture, sont irrésistibles.
On se retrouve toujours un peu, ou même beaucoup.

Xavier Dolan filme en toute liberté et pique ses références tous azimuts : Pédro Almodovar, Wong Kar-wai, la comédie italienne, la nouvelle vague française mais aussi Michelangelo, Botticelli, Jean Cocteau et Roland Barthes. Il se crée son propre univers, pop et acidulé. Pour parfaire son rêve, il choisit une bande son en adéquation totale avec les sentiments de ces protagonistes. On retrouve 3ème sexe d'Indochine en passant par du Wagner ainsi qu'une version italienne de Bang Bang. Une bande son parfaite.

Dans son interprétation de la copine/rivale, Monia Chokri épate, et sait être tour à tour drôle et touchante. Niels Schneider est parfait dans le rôle de la gueule d'ange, presque irréelle. L'acteur Niels Schneider Il signe avec Les Amours Imaginaires sa deuxième collaboration avec Xavier Dolan après J'ai tué ma mère sorti en 2009. Louis Garrel fait une apparition à la fin du film et sera à l'affiche du troisième long métrage de Xavier Dolan, Lawrence Anyways.

Ce film est un hymne à la beauté de l'ascension puis de la chute de l'amour... qui n'est peut-être qu'imaginaire. Un Musset du nouveau millénaire ? Xavier Dolan est un garçon qui badine avec l'amour et qui nous ravit avec ses confessions d'un enfant du siècle. Romantique et lyrique. Le réalisateur a tout compris aux relations humaines et au cœur qui soudain bat la chamade. Une telle maîtrise de la mise en scène à cet âge tient du génie !

Fiche Technique

Genre : Drame

Nationalité : Italienne

Réalisation : Xavier Dolan

Interprètes : Monia Chokri, Niels Schneider, Xavier Dolan, Anne Dorval, Perrette Souplex, Anne-Elisabeth Bossé, Magalie Lépine-Blondeau, Olivier Morin, Eric Bruneau, Gabriel Lessard, Bénédicte Décary, Patricia Tulasne et Louis Garrel

Durée : 95 minutes

Année de production : 2009

Attachée de presse : Monica Donati

Date de sortie : 29 septembre 2010

 

 



01/10/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres